ÉQUERRE D'ARGENT 1985 / MENTION – EDITH GIRARD – IMMEUBLE DE LOGEMENTS

La restructuration du bassin de la Villette fait partie de l'une des orientations essentielles du schéma directeur de Paris.

Vue d'ensemble : Immeuble de logements, Edith Girard, Paris XIXe, Équerre d’argent 1985 / mention
photo n° 1/14
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 1985 / MENTION – EDITH GIRARD – IMMEUBLE DE LOGEMENTS

Vue de l'ensemble de l'opération depuis la rive opposée du bassin de La Villette. Sur le côté droit de l'opération doit prochainement prendre place un square public en relation directe avec le quai de la Loire.

Articles Liés

Équerre d'argent 1985 / Lauréat – Roland Simounet – Musée Picasso – Paris IV

ÉQUERRE D'ARGENT 1985 / MENTION – RENZO PIANO ET ALEXANDRE CHEMETOFF RESTRUCTURATION DES[...]

PREMIÈRE ŒUVRE 1985 / MENTION – MICHEL DAYOT, BOURGOIS - EDEIKINS - TURENNE - SIÈGE SOCIAL[...]

Dans cette optique, la Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP), propriétaire d'un terrain de plus de deux hectares le long du quai de la Loire, décide en juin 1982 de consulter trois architectes (Edith Girard, Henri Gaudin, cabinet E.D.) et les charge d'établir une proposition pour un immeuble de logements situé à l'angle du quai de la Loire et de la rue E. Dehaynin. En bordure de cet îlot, un équipement sportif et un espace vert public viendront compléter l'aménagement. Le projet lauréat d'Edith Girard est aujourd'hui achevé.
L'organisation du plan. Le terrain proposé, de forme trapézoïdale présente l'un de ses côtés sur les berges du bassin de La Villette. Cette façade orientée Nord-Ouest, est un point privilégié du site, en rapport direct de vue avec la Rotonde de Ledoux, le Sacré-Coeur et la Tour Eiffel. L'ensemble des 111 logements est organisé en deux bâtiments en équerre d'inégales hauteurs. Le bâtiment le plus haut, l'équerre nord, constitue la façade sur la rue Dehaynin qui se retourne sur le quai de la Loire. L'autre équerre, le bâtiment sud, plus basse et parfaitement orthogonale, laisse pénétrer le soleil à l'intérieur d'une cour centrale commune; l'un de ses côtés est tourné vers un futur square public. Un passage diagonal par rapport à la cour permet de mettre celle-ci en relation avec le quai de la Loire.
L'équerre sud. Les 30 logements qu'elle contient sont en grande majorité des duplex traversants. Le système de coursives qui les dessert est tantôt intérieur, au niveau 2, tantôt extérieur, au niveau 4. Au rez-de-chaussée de cette équerre, on trouve la loge du concierge, les locaux communs et les accès au parking, Des pilotis assurent une transparence et une perméabilité vers le futur jardin public et le bassin de La Villette.
L'équerre nord. Répétitifs dans leur organisation typologique et leur expression architecturale, les logements de l'équerre nord sont des "flats" formant muraille et front sur le canal. La géométrie biaise de la rue Dehaynin déclenche une cascade de redents assurant vue et lumière à ces logements. Par contraste, le faîte du front de canal est traité en volumes souples et colorés, flottant librement sur le ciel.
Le jardin, la cour centrale. Le sol de la cour est le lieu des circulations verticales et d'un aménagement de jardinières plantées. La légère pente du sol minéral rattrape l'écart entre niveau de la cour et niveau des circulations. Le registre végétal "dissimule" la privatisation des terrasses d'appartements du rez-de-chaussée.

 

  • Lieu : 64, quai de la Loire, Paris 19e.
  • Maîtrise d’ouvrage : Régie immobilière de la Ville de Paris.
  • Maîtrise d'oeuvre : Edith Girard architecte; Brigitte Oyon assistante; Jean-Pierre Tohier économiste.
  • Surface : Surface H.O : 11 087 m2; surface habitable : 8 310 m2
  • Coût : 27 403 035 F. H.T. Prix au m2 habitable : 3 231 F. H.T. (valeur juillet 1982)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Meubles en acier de Jean Garçon : table, chauffeuse avec coussins en peau de vachette, cache-pot sur roulettes, tabouret, une des deux tables basses  peut faire office de banc, vers 1966. Photographie Jacques Primois.

Jean Garçon, un créateur des Trente Glorieuses à […]

18/06/2021

300 Un livre et une exposition rendent hommage à Jean Garçon (1928-2011), un créateur des Trente Glorieuses aux talents multiples qui s’est notamment illustré dans la conception de meubles en acier au graphisme minimal. Une double actualité qui remet en lumière une œuvre restée trop longtemps […]

Abonnés AMC

Usine de R&D, FREAKS, Lamotte-Beuvron (41)

Pour Sammode, FREAKS redonne vie au hangar […]

17/06/2021

300 L'entreprise française de tubes lumineux industriels Sammode a inauguré son troisième site de production, destiné à la R&D : un hangar de zone d'activité réhabilité par Freaks, en périphérie de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher). Pour revaloriser cette architecture périurbaine sans qualité apparente, […]

Abonnés AMC

Pavillon des Pays-Bas - Who is We ? - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #10 : Au […]

17/06/2021

300 À la question « Comment vivrons-nous ensemble ?», thème général de la 17ème biennale d’architecture de Venise, les Pays-Bas répondent par une contre-question : « Qui est-ce « nous » ? ». Leur contribution, conçue par l’architecte Afaina de Jong et l’artiste Debra Solomon avec le Het Nieuwe […]

L'architecte Denise Scott-Brown à Las Vegas (1968) (extrait de la photographie originale)

"Il faut faire tomber le mythe d'écoles […]

16/06/2021

300 D'après le collectif Architoo, composés d'une quarantaine d'enseignantes et d'enseignants des écoles d'architecture et de paysage françaises, la situation ne s'améliore pas en faveur de l'égalité des genres et de la diversité dans leur établissements. Pire, ces questions ne seraient pas légitimes […]

Architoo, écoles d'architecture et de paysage : l'égalité, maintenant !

Architoo, écoles d'architecture et de paysage : […]

16/06/2021

300 Créé en 2020 par une quarantaine d'enseignantes et d'enseignants des écoles d'architecture et de paysage, le collectif Architoo dénonce dans un manifeste la persistance des pratiques discriminatoires et les violences de genre dans leurs établissements. Le texte réclame de l'administration et de tout […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25413_1500560_k7_k1_3471957.jpg

Offrir la science au regard, l'Imredd par Marc […]

15/06/2021

300 Au cœur de la ZAC Méridia, le bâtiment compact de l'Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable (Imredd) conçu par Marc Barani apparaît dans la blancheur opalescente des lames de verre qui habillent ses façades. A l'intérieur, de grands volumes creusés mettent en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital