Équerre d'argent 1989 / Yves Lion Alan Levitt – Musée franco-américain – Blérancourt

Musée franco-américain – Intérieur
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Équerre d'argent 1989 / Yves Lion Alan Levitt – Musée franco-américain – Blérancourt

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1989 / PRIX SPÉCIAL DU JURY – IEOH MING PEI – LE GRAND LOUVRE

PREMIÈRE ŒUVRE 1989 / LAURÉAT – ATELIER CANAL - DANIEL ET PATRICK RUBIN -[...]

PREMIÈRE ŒUVRE 1989 / MENTION – FRÉDÉRIC BOREL - IMMEUBLE DE LOGEMENTS

 

Alors qu’en cette année 1989 sont inaugurés la Grande Arche, la Pyramide du Louvre et l’Opéra Bastille, c’est un bâtiment d’une échelle diamétralement opposée que distingue l’Équerre d’argent. L’extension du musée franco-américain, modeste en taille, ose rajouter une histoire aux histoires emboîtées du château de Blérancourt. Conçu par Salomon de Brosse au début du XVIIe siècle, quasi rasé pendant la Révolution, à l’exception de deux pavillons, il abrite pendant la Première Guerre mondiale le quartier général du Comité américain pour les régions dévastées (CARD) à l’instigation d’Anne Morgan. Fille du milliardaire du même nom, elle restaure les ruines laissées par les Allemands pour accueillir le musée, complété à l’emplacement de l’ancien château par un bâtiment néoclassique. C’est à ce dernier qu’Yves Lion et Alan Levitt ajoutent une extension, en empathie avec l’existant, mais toute autre : même volume, même pierre blanche, mais cube ciselé quasi aveugle, aux ouvertures en longueur savamment découpées pour apprivoiser la lumière, cadrer et organiser les vues. Une modernité presque classique, une géométrie servie par des matériaux nobles (marbre de Carrare, sycomore) et une mise en œuvre remarquable définissent une architecture calme et souveraine, au point, dans sa rigueur, de respirer la liberté. Les mêmes architectes travaillent aujourd’hui à une nouvelle extension.

 
 
Rendez-vous sur le site des architectes.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

La Cité des électriciens à Bruay-La-Buissière, rehabilitée par Philippe Prost, 2019

Philippe Prost donne un nouveau souffle à la Cité […]

21/05/2019

C’est à moins de 25 km du Louvre-Lens réalisé par Sanaa en 2012 que les maisons rouges de la Cité des électriciens de Bruay-la-Buissière ouvrent une nouvelle page de leur histoire. Inauguré les 18 et 19 mai 2019, l’ancien coron est […]

Colloque international L'architecture en représentations - 24 et 25 mai 2019

L'architecture en représentations, colloque […]

21/05/2019

En partenariat avec le CNRS (GDRI « Savoirs artistiques et traités d’art »), la Société française des architectes organise, les 24 et 25 mai 2019 à Paris, un colloque international sur la représentation en architecture. Au programme de ces […]

Ieoh Ming Pei, architecte de la pyramide du Louvre

Disparition de Ieoh Ming Pei, prix Pritzker 1983

20/05/2019

Architecte de renommée internationale, principalement connu en France pour la pyramide du Louvre, Ieoh Ming Pei est décédé dans la nuit de mercredi 15 à jeudi 16 mai 2019, à l'âge de 102 ans. Plusieurs fois récompensé pour son […]

Transformation d'un immeuble de bureaux en logements, à Charenton-le-Pont, par Moatti & Rivière en 2016

L'agence Moatti - Rivière, lauréate du prix de la […]

20/05/2019

Jeudi dernier, le duo maîtrise d’œuvre - maitrise d’ouvrage composé de l'agence Moatti-Rivière et de l'Immobilière 3F a été proclamé lauréat du prix de la transformation de bureaux en logements, grâce à […]

FAIRE Paris 2019, accélérateurs de projets innovants du pavillon de l'Arsenal et de la Ville de Paris

Faire 2019: ouverture des candidatures

17/05/2019

Le pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris, en collaboration avec MINI et la Caisse des Dépôts, lancent la troisième édition de l'appel à projets innovants FAIRE Paris, destiné aux architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, […]

Les Jardins parisiens d'Alphand, Sous la direction de Sylvie Depondt, Bénédicte Leclerc, Eric Burie.

Alphand, le créateur du paysage parisien - Livre

17/05/2019

Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, rien ne prédestinait Jean-Charles Adolphe Alphand à devenir, en 1854, responsable des « promenades et des plantations de Paris », service venant d'être créé par le baron Haussmann. Ce […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus