ÉQUERRE D'ARGENT 1993 / MENTION - BERNARD PAURD - 64 LOGEMENTS PLA

L'ensemble de logements PLA que Bernard Paurd vient d'achever à Vitry-sur-Seine et qui a reçu une mention au Prix de l’Equerre d’argent est un événement dans la production française de logements. 

Façade : 64 logements PLA, Bernard Paurd, Vitry, Équerre d’argent 1993 / mention - © Gaston
photo n° 1/10
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 1993 / MENTION - BERNARD PAURD - 64 LOGEMENTS PLA

Articles Liés

ÉQUERRE D'ARGENT 1993 / LAURÉAT - JEAN NOUVEL & ASSOCIÉS - OPÉRA DE LYON

PREMIÈRE ŒUVRE 1993 / LAURÉAT – JACQUES FERRIER ET FRANÇOIS GRUSON - CENTRE DE RECHERCHE

PREMIÈRE ŒUVRE 1993 / MENTION – EVA SAMUEL ET PATRICK SOURD - BUREAUX ET MARCHÉS

Non seulement parce que l’architecte, connu pour ses investigations théoriques, construit peu. Non seulement parce que chaque plan, chaque cote et chaque détail, fruit d’années de recherches, donnent une cohérence et une rigueur rare à ce bâtiment complexe. L'événement tient par-dessus tout à  l’audace et à la nouveauté du système distributif adopté pour cet ensemble de duplex traversants : non pas la "rue intérieure" de Le Corbusier à Marseille mais des coursives extérieures profondes (1,20 m), qui intègrent des jardinets privés (15m2 environ) formant le seuil de la maison. « L 'immeuble-villa, formule neuve d’habitation de grande ville, écrit Lecorbusier. Chaque appartement est en réalité une petite maison avec son jardin." La « cité-jardin verticale » que propose le "Fada" veut satisfaire à deux nécessités a priori contradictoires : densifier le bâti et donner un jardin privé à chaque logement. Bernard Paurd reprend et poursuit cette recherche. Densité: le bâtiment fait 15 mètres d'épaisseur, hors coursives. Il épouse les limites du terrain. La lumière pénètre au coeur du logement par les doubles hauteurs du duplex. Jardins: ils sont placés ici à l'avant du logement et prolongés par le lieu de convivialité supplémentaire à petite échelle qu'est l'allée de desserte. Ce n'est plus d'une "cité-jardin verticale" qu'il faut parler ici, mais de trois cités-jardins horizontales, trois rues pavillonnaires superposées. Inventé par M. Ginsburg dan les 1928-1930 à Moscou, repris sur 25 mètres d'épaisseur par Le Corbusier à la Cité radieuse, à Marseille en 1946, le modèle de "l'Unité d'habitation" épaisse à duplex croisés trouve ici une nouvelle résolution. La typologie des "duplex croisés latéraux" donne, par son imbrication, des libertés et des qualités nouvelle à la trame de 5 mètres libres. Le découpage en quinconce des pièces permet le "serrage" des plans_ Toutes les chambres disposent ainsi d'un module carré minimum de 2,70 m sur 2,70 m, précédé ou suivi d'un coin fenêtre, d'une entrée ou d'un placard selon l'imbrication avec la chambre voisine_ Le module minimum des séjours est de 3,50 m x 3,50 m, agrandi selon le même principe. La cuisine-salle à manger le prolonge généralement pour créer un grand lieu de vie traversant. La profondeur des coursives pose immédiatement la question de l'éclairement des appartements_ Cette question est résolue par des trémies réservées dans la dalle, de part et d'autre de la façade, qui laissent pénétrer la lumière_ Ces "porosités" (terme de l'architecte) ont aussi l'intérêt de restituer en lecture proche une vision verticale de l'immeuble, fortement scandé en bandes horizontales par les coursives_ Le bâtiment, qui participe du long effort du collectif à reproduire les avantages du privé, sait aussi tirer avantage de ses grandes dimensions et de la convivialité que peut générer la densité d'occupants. Donner tout et son contraire: le pavillon et l'immeuble collectif. Sur les traces des Vhutemas et de Le Corbusier, Bernard Paurd manipule la complexité, au lieu de poser des prémisses simplifiantes. La complexité n'est pas dépassée en tout point. On regrettera des cuisines et des salles de bains trop petites. Mais il reste l'effort de conception hors des sentiers battus et l'avancée typologique que représente ce nouvel et véritable "immeuble-villa". 

 

Visitez le site de l'architecte : http://www.bernard-paurd.fr/

 

  • Lieu : Vitry-sur-Seine/94
  • Maîtrise d’ouvrage : Semise
  • Maîtrise d'oeuvre : Bernard Paurd, architecte, avec Jean Brangé et Robert Boulez (conception), Alice Toulemonde (exécution) ; bureau d'études, Berim ; BET béton, Baticoncept ; économiste, J.-P. Tohier
  • Surface : 6 299 m2 HON; 9 290 m2 HOB ; 4 771 m2 habitables; total planchers affectés au logements (y compris terrasses coursives), 7 154 m2 ; activités 608 m2 ; parking 1 807 m2
  • Coût : 5 500 F HT le m2 (montant du marché).

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

AL_A - Extension du musée Victoria & Albert, à Londres

L'extension du musée Victoria & Albert, à Londres, […]

23/05/2019

Plus grand musée d’art et de design au monde, le V&A abrite une collection permanente de plus de 2,3 millions d’objets couvrant plus de 5 000 ans de créativité humaine. En 2017, il a fait l'objet d'une extension, dont le projet a été […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture, du 23 au 29 mai

23/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Biennale internationale des métiers d’art et de la création Du 22 au 26 mai, au Grand Palais, à Paris revelations-grandpalais.com […]

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019

À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements […]

22/05/2019

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la […]

Charles-Henri Tachon, architecte

Charles-Henri Tachon - Architecture et paysage

22/05/2019

Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Tolbiac en 1996, Charles-Henri Tachon fonde son agence en 1999 à Paris et à Mercurey (Saône-et-Loire), dont il est originaire. Charles-Henri Tachon pense l’architecture comme une expérience […]

La Cité des électriciens à Bruay-La-Buissière, rehabilitée par Philippe Prost, 2019

Philippe Prost donne un nouveau souffle à la Cité […]

21/05/2019

C’est à moins de 25 km du Louvre-Lens réalisé par Sanaa en 2012 que les maisons rouges de la Cité des électriciens de Bruay-la-Buissière ouvrent une nouvelle page de leur histoire. Inauguré les 18 et 19 mai 2019, l’ancien coron est […]

Colloque international L'architecture en représentations - 24 et 25 mai 2019

L'architecture en représentations, colloque […]

21/05/2019

En partenariat avec le CNRS (GDRI « Savoirs artistiques et traités d’art »), la Société française des architectes organise, les 24 et 25 mai 2019 à Paris, un colloque international sur la représentation en architecture. Au programme de ces […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus