ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / MENTION - CATHERINE DORMOY - FOYER POUR JEUNES

La taille a priori assez redoutable de ce programme -un foyer de 255 logements étudiants et 25 appartements- a été effacée par un jeu d'épannelage et une écriture de deux matériaux générant une architecture à échelle humaine, travail qui a valu à ce projet une mention au prix de l'Equerre d'argent. 

Façade : Foyer pour jeunes, Catherine Dormoy, Evry, Équerre d’argent 1998 / mention - © D. Rousselot
photo n° 1/6
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / MENTION - CATHERINE DORMOY - FOYER POUR JEUNES

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 1998 / LAURÉAT – MATHIEU POITEVIN ET PASCAL REYNAUD - DEUX COLLÈGE 500

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / LAURÉAT - REM KOOLHAAS - MAISON PRIVÉE

ÉQUERRE D'ARGENT 1998 / MENTION - VINCENT CORNU ET BENOÎT CRÉPET - LOGEMENTS ET GROUPE[...]

Le terrain imposait deux contraintes majeures: la réponse aux problèmes acoustiques générés par l'autoroute proche et le traitement d'un bâtiment qui marque l'entrée de la ville tout en assurant la transition eIltre une zone pavillonnaire et un habitat collectif dense. La majeure partie de la construction est affectée à des logements pour jeunes; les architectes ont donc cherché à améliorer l'image habituelle du foyer-cellule afin de faciliter l'appropriation de l'espace par l'utilisateur. Les activités communes, véritable coeur du bâtiment, sont disposées de façon à en permettre un accès facile et protégé. Les appartements 1'2 etT3 font l'objet d'un bâtiment indépendant qui correspond mieux aux pratiques sociales et familiales. Du côté de la ville, le projet est implanté sur la parcelle à la manière d'un îlot urbain. Le long du boulevard, le bâtiment, décollé du sol, s'ouvre sur un coeur d'îlot végétal et permet l'accès piéton aux espaces communautaires (cafétéria, halls d'entrée .. . ). Il présente des façades fragmentées évitant la répétition linéaire systématiquement induite par ce type de programme. Un bâtiment isolé referme l'îlot au sud. Le projet s'organise en petites unités ayant un accès direct aux espaces communs. Pour apporter une certaine intimité à ces unités et leur donner un caractère plus convivial, les couloirs ont été fragmentés par des espaces-salons et l'ensemble des distributions bénéficie toujours d'un éclairage naturel direct. Le rez-de-chaussée est occupé le long des voies par les différents services techniques, les activités propres à la Sonacotra et par quelques chambres adaptables aux handicapés donnant sur l'intérieur de l'îlot. Les espaces communautaires (cafétéria, laverie .. . ) regroupés au premier étage, sont desservis par chacune des cages d'escalier sans qu'il soit nécessaire de sortir du bâtiment pour y accéder. Ils sont isolés des logements situés au même niveau par des zones tampons. Lorsqu'ils ont des orientations favorables, les logements bénéficient de grandes ouvertures et de balcons. 

 

  • Lieu : boulevard de l'Yerres, ZAC Les Aunettes, Evry (91).
  • Maîtrise d’ouvrage : Sonacatra.
  • Maîtrise d'oeuvre : Catherine Dormoy, architecte; Eric Pouget, architecte d'opération; Ursula Kurz, consultant paysage. Betiba, BEl
  • Surface : 9389 m2 HON.
  • Coût : 39 MF, valeur 1995.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital