ÉQUERRE D'ARGENT 2002 / NOMINÉ - HANS HOLLEIN - PARC EUROPÉEN DU VOLCANISME

Creusé dans des coulées de lave basaltique, le projet ne distingue pas édifice et paysage. 

Vue extérieure : Parc européen du volcanisme, Hans Hollein, Saint-Ours-les-Roches, Équerre d’argent 2002 / nominé - © DR
photo n° 1/6
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2002 / NOMINÉ - HANS HOLLEIN - PARC EUROPÉEN DU VOLCANISME

Le chemin d'accès vers le cône est dallé de pierres volcaniques et longe un mur de pierres à l'appareillage cyclopéen.

Le musée du volcanisme est aux trois-quarts souterrain à l'exception de quelques éléments qui émergent du sol. La voie principale d'accès abouti à une plateforme d'accueil à proximité immédiate du musée. Sous cette dalle sont réunis un parc souterrain de stationnement, des locaux techniques et des espaces du musée. La surface de la dalle est traitée en dallage, pelouse et bassins, surfaces fixes et ordonnées, alors que d'autres éléments créés (butte, arènes) avec les matériaux provenant des excavations sont de forme organique et renvoient au paysage. Dans les zones comme le cratère où la roche découpée ne présente pas une stabilité suffisante, sont réalisés des murs de pierre aux formes géométriques simples. Un béton très particulier incluant des granulats de basalte a été Le chemin d'accès vers le cône est dallé de pierres volcaniques et longe un mur de pierres à l'appareillage cyclopéen. 68 spécialement mis au point pour le projet. Le grand cône situé symboliquement face au Puy de Dôme culmine à 25 m de hauteur. Il est revêtu de roche volcanique noire à l'extérieur et ses parois intérieures sont tapissées de plaques dorées d'inox traitées à la vapeur de titane, réfléchissant la lumière naturelle. L'accès aux espaces souterrains d'exposition permanente, s'effectue par une rampe spiroïdale longeant les parois à pic d'un cratère de 35 m de profondeur ouvert dans les coulées. Un parcours libre mène ensuite le visiteur à travers divers espaces d'exploration. Deux salles de projection permettent de compléter la visite, l'une équipée d'un écran géant de 415 m2 peut accueillir 400 spectateurs et la seconde dédiée aux films en relief, 200 spectateurs. En fin de parcours, le restaurant occupe une position dominante dans le site et bénéficie d'une vue panoramique. Conçu par l'atelier Acanthe de Gilles Clément, le traitement paysager densifie les marges arborées du site où se glissent les parkings, et prévoit un parcours en boucle au large des bâtiments intégrant aires de pique-nique et de jeux pour enfants. Deux jardins abordent le thème des végétaux pionniers à la conquête des laves. Le premier attenant au bâtiment exploite un relief en creux incliné vers le coeur du musée. Conçu comme une serre et couvert d'une verrière de 1300 m2 , il abrite une petite forêt de fougères arborescentes originaires de Nouvelle-Zélande. Cet espace en creux se prolonge par un vallon en basalte en angle, ouvert sur le relief extérieur. Ce jardin de roches, soumis au climat local accueille des mousses et des graminées ainsi que plusieurs espèces de sedums résistants à la sécheresse d'un tel sol. 

 

Visitez le site de l'architecte : http://www.hollein.com/

  • Lieu : route de Mazayes, Saint-Ours-les-Roches, Puy-de-Dôme (63)
  • Maîtrise d’ouvrage : Conseil régional d'Auvergne
  • Maîtrise d'oeuvre : Hans Holfein, architecte ; Hans-Peter Wunsch, responsable du projet. Atelier 4, architectes associés, Philippe Tixier, chef de projet. Atelier Rainer Verbizh, scénographie. ITC, BET structure;  Choulet, BET fluides ; Lichtdesign, BET éclairage ; Acanthe - Gilles Clément, Pierre Déat, paysage.
  • Surface : 18200 m2
  • Coût : 101,37 M€ TTC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus