ÉQUERRE D’ARGENT 2003 / MENTION – BARTHÉLÉMY-GRINO – STADE

Dans un site très dur, il s’agissait d’implanter plusieurs équipements sportifs et simultanément d’inventer un parcours qui relie les quartiers du Petit-Nanterre et l’université, à la Seine dont les berges vont être intégrées dans un parc en projet.  

Vue extérieure : Stade, Barthélémy-Grino, Nanterre, Mention au prix de l’équerre d’argent 2003 - © Hélène Binet
photo n° 1/6
Zoom sur l'image ÉQUERRE D’ARGENT 2003 / MENTION – BARTHÉLÉMY-GRINO – STADE

Articles Liés

PREMIÈRE ŒUVRE 2003 / NOMINÉ – LAURENT HODEBERT – ÉCOLE MATERNELLE

PREMIÈRE ŒUVRE 2003 / NOMINÉ – CATHERINE BONTE ET CHRISTOPHE MIGOZZI – LABORATOIRE DE[...]

PREMIÈRE ŒUVRE 2003 / NOMINÉ – PHILIPPE CHALLES – BÂTIMENT UNIVERSITAIRE

La parcelle est une ancienne friche industrielle, dans un contexte périurbain ingrat, isolée de la ville par l’autoroute A 86 et par une voie ferrée de desserte d’usines, avec la Seine invisible derrière un champ de transformateurs électriques et le long mur d’enceinte de la maison d’arrêt des Hauts-de-Seine.

Dans l’axe du pont qui franchit l’autoroute est créé un mail qui s’élève progressivement vers le fleuve. La nouvelle topographie est dictée par la nature inondable du terrain, les masses de terre produites par le décapage du sol sur l’emprise des terrains de jeux ont été utilisées en remblai pour surélever le mail et dissimuler les vestiaires et les bassins de récupération des eaux pluviales. Le long du stade s’alignent deux tribunes avec gradins en béton préfabriqué et auvents en charpente bois. La structure des coques qui supportent la couverture en polycarbonate est en pin Douglas non traité afin de répondre la démarche HQE. L’emploi unique du bois, sous forme de planches massives, ou de lamellé-collé pour les sections plus importantes, de même que les assemblages tout bois, caractérise cette construction complexe mais transparente.

Autre élément du programme, le pas de tir à l’arc referme l’espace des terrains de jeux. Il constitue avec les locaux d’accueil et d’exploitation un volume de 110 m de long qui forme écran le long de l’autoroute. L’enveloppe de pin Douglas respecte une mise en oeuvre traditionnelle de planches et de couvre-joints pour le bâtiment mais laisse place, pour le pas de tir, à une clairevoie formant palissade.

Des images monumentales à l’échelle de la palissade racontent les activités qu’elle recèle.

 

Visitez le site des architectes : http://barthelemygrinoarchitectes.eu/

  • Lieu : 135, avenue de la Commune de Paris, Nanterre, Hauts-de-Seine (92)
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Nanterre
  • Maîtrise d'oeuvre : Barthélémy-Grino, architectes ; Benoît Le Thierry, architecte (phase concours), Nicolas Rouleau, architecte (études et chantier) ; Guillaume Bourgueil, Anthony Costa, Ludovic Masson, Susana Vitoria, architectes collaborateurs. Agence TER, paysagistes ; RFR, BET structures ; EPDC, BET VRD ; BERIM, BET Fluides ; J. Gineste, graphiste ; Sophie Brindel-Beth, HQE.
  • Surface : 2293 m2 SHON
  • Coût : 7,40 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus