ÉQUERRE D'ARGENT 2003 / NOMINÉ – LIPA GOLDSTEIN ET SERGE GOLDSTEIN – CENTRE COMMERCIAL

Occupant une position d’angle, ce centre commercial s’inscrit dans un projet de requalification d’une entrée de quartier. Il se caractérise par un grand auvent sous lequel se glissent des commerces d’appel.

Vue d'ensemble : Centre commercial, Lipa Goldstein et Serge Goldstein, Reims, Équerre d’argent 2003 / nominé - © Olivier Wogensky
photo n° 1/3
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2003 / NOMINÉ – LIPA GOLDSTEIN ET SERGE GOLDSTEIN – CENTRE COMMERCIAL

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2003 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

Ce projet de requalification consiste en la démolition partielle de l’ancien centre commercial (La Rafale) et en la réécriture des espaces publics (recalibrage de la voirie, traitement des trottoirs, création d’une placette traversante, etc.).
Pour des raisons d’attrait commercial, le bâtiment est implanté parallèlement et en retrait par rapport à la rue Pierre-Taittinger. Une disposition qui lui donne toute lisibilité et qui laisse une large place pour le stationnement des voitures. Un espace tampon constitué d’un parvis linéaire abrité par un auvent protège les piétons et le bâtiment des flux des véhicules. Le projet est ainsi «étiré», en liaison avec l’hippodrome et à terme avec une placette située devant des équipements sociaux. Pour offrir un linéaire commercial optimal, la rue du docteur Billard est prolongée jusqu’à l’avenue et dessert un parc de stationnement de 26 places pour les équipements sociaux et l’aire de livraison du supermarché. Le grand auvent qui abrite le parvis génère une porosité nouvelle avec les piétons qui se rendent au supermarché. Des boutiques se glissent sous cette avancée, cadrant l’entrée au bâtiment. Les façades de vente, linéaires sont soulignées par des profilés métalliques. Les façades secondaires sont couvertes d’un bardage métallique en toiture, détaché des parois verticales traitées en enduit. Le traitement des espaces extérieurs est constitué par trois ouvertures ménagées dans un muret séparant le mail qui loge la rue Taittinger du parking du centre. Elles marquent les accès des cheminements piétons qui aboutissent au parvis. Côté rue du Docteur-Billard, un espace tampon planté d’arbres alignés et d’une haie contre la façade «adoucît» la perception inévitable de la «boîte» du supermarché.

 

  • Lieu : Centre commercial de l’Hippodrome, angle rue Pierre-Taittinger et boulevard du Président- Kennedy, Reims (51).
  • Maîtrise d’ouvrage : SAEM Reims Développement.
  • Maîtrise d'oeuvre : Lipa Goldstein et Serge Goldstein, architectes; N. Thienot et C. Ballan, architectes associés; Pingat ingénierie, BET structure.
  • Surface : 3660 m2 SHON.
  • Coût : 1,76M€ HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus