ÉQUERRE D'ARGENT 2004 / NOMINÉ – ALAIN MOATTI ET HENRI RIVIÈRE – SIÈGE D’UNE MAISON DE COUTURE

La reconversion de cette friche monumentale est marquée par une attitude constructive et mobilière plutôt que patrimoniale. Les architectes reviennent aux porteurs, désobstruent trois grandes verrières en les isolant d’un film plastique pressurisé et exaltent le surdimensionnement des espaces.

Vue de la salle des défilés, éclairée par les trois verrières restaurées : Siège d’une maison de couture, Alain Moatti et Henri Rivière, Paris 3e, Équerre d’argent 2004 / nominé - © Gaston F. Bergeret
photo n° 1/4
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2004 / NOMINÉ – ALAIN MOATTI ET HENRI RIVIÈRE – SIÈGE D’UNE MAISON DE COUTURE

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2004 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

Edifié en 1912 par l’architecte Bernard-Gabriel Belesta, le palais de la société mutualiste « l’Avenir du prolétariat » situé en plein coeur de Paris, s’élève sur sept niveaux pour 5 000 m2. La construction, délaissée après ses heures de gloire, est caractérisée par son écriture à la fois conventionnelle et généreuse de style « Beaux-Arts Troisième République ». Les architectes Alain Moatti et Henri Rivière, en charge de l’opération de reconversion pour le couturier Jean-Paul Gaultier, ne cherchent pas à restaurer un état perdu mais à jouer sur la bizarrerie des matériaux, des espaces, des surdimensionnements. Le bâtiment, profond et étroit, est aujourd’hui débarrassé des murs, faux plafonds et cloisons rapportés au fil des années qui ont assombri ses ambiances. Les architectes ont également agrandi la cour extérieure, perçant le pignon de cinq portes pompiers pivotantes et vitrées d’un seul tenant sur six mètres de hauteur afin d’éclairer les espaces de travail. Ils ont retrouvé les arches monumentales des espaces intérieurs, lesquelles reposent sur les piliers de béton. Le nouveau cloisonnement s’opère par des pans de verre transparents, opaques ou sablésdégradés. La « salle des fêtes » et des défilés, très profonde (60 m pour 14 m de large et 11 sous plafond) est située à R+2. Elle se fait outil de travail et de représentation devant accueillir les clients, mannequins et couturières, profitant de coursives latérales en balcon. Le sol couvert d’une résine noire brillante semble doubler le volume de la salle dont les limites sont dilatées. Les trois verrières de cette salle, de 30 m2 chacune, ont été opportunément débouchées et isolées par un film plastique incolore, qui forme un coussin d’air alimenté par un compresseur. Pincés dans des profilés d’aluminium, les coussins pneumatiques ne pèsent que 2,5 kg par mètre carré. Le rez-de-chaussée aux parements de carrelage métro nickelés est consacré à l’accueil des visiteurs, invités à emprunter l’escalier monumental qui mène à la grande salle précédée de l’accueil couture et surplombée de trois niveaux de bureaux et ateliers.

 

Visitez le site des architectes : http://moatti-riviere.com/

 

  • Lieu : 325 rue Saint-Martin, Paris 3e (75).
  • Maîtrise d’ouvrage : SAS Salle des Fêtes, Groupe Jean-Paul Gaultier; maîtrise d'ouvrage déléguée : Coteba.
  • Maîtrise d'oeuvre : Alain Moatti et Henri Rivière, Olivier Page, Cyril Lebihan, Anne Férole, Alain Deswartes, Julie Bensoussan, Orion Anglade, Larissa Bugnet, Julie Delmas, Claire Marie, Delphine Miquel, architectes. RFR, BET structure; Alto BET fluides; Cabinet Ripeau, économiste; Cabinet Peutz, acousticien; Qualiconsult, contrôleur technique; Norisco, diagnostic sécurité incendie.
  • Surface : 4 700 m2 SHON.
  • Coût : 7,3 M€

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus