ÉQUERRE D'ARGENT 2004 / NOMINÉ – YVES HÉNAFF – STATION D’ÉPURATION

Sur le site d’une voie ferrée abandonnée, le bâtiment compact de la station d’épuration s’inscrit telle une digue barrant le fond de la vallée et offre en toiture un lieu de détente accessible au public.

Vue générale : Station d’épuration, Yves Hénaff, Douarnenez, Équerre d’argent 2004 / nominé
photo n° 1/6
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2004 / NOMINÉ – YVES HÉNAFF – STATION D’ÉPURATION

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2004 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

Le traitement architectural de la nouvelle station d’épuration de Douarnenez prend en compte l’histoire du paysage redécouverte à l’occasion du lancement du projet. Lors de la construction de la voie ferrée dans les années 1870, le vallon où coulait un ruisseau a été coupé par un talus d’accès au terre-plein de la gare. Il a ainsi séparé la rivière de son exutoire naturel vers l’anse Pors an Eostig. Puis les bâtiments industriels se sont progressivement étendus en rive de cette vallée. L’objectif du projet a été de reconquérir l’espace naturel laissé par l’histoire.
Le bâtiment s’adosse donc au talus de l’ancienne voie ferrée, intégrant le process industriel au site délaissé depuis 150 ans.
Les cours et les accès de service ont été restreints le plus possible afin de réduire l’impact dans le terrain. Le bâtiment – béton et structures métal – se développe en terrasses sur la pente. Des éléments vitrés émergent des différentes unités. L’éclairage naturel des circulations est privilégié : longs bandeaux vitrés aux structures fines et baies d’angle en acier et verre collé optimisent la pénétration de la lumière. L’usine est entièrement couverte et désodorisée grâce à la mise en oeuvre de techniques de décantation lamellaire et de biofiltration. Aussi, l’équipement peut-il mettre à la disposition de la npopulation du quartier des espaces de loisirs qui assurent la liaison entre la fonction industrielle du projet et l’espace naturel retrouvé.
A terme, les berges du ruisseau devraient retrouver la flore et la faune des espaces humides et aquatiques.

 

  • Lieu : Bd Jean-Moulin, Douarnenez (29).
  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Douarnenez.
  • Maîtrise d'oeuvre : Yves Hénaff, architecte mandataire; Pierre-Yves Guenneau, collaborateur; Denis Compere, architecte associé; Agence Univers, paysagiste; Cabinet Merlin-Bourgeois, BET.
  • Surface : 5930 m2 SHOB; 3667 m2 SHON.
  • Coût : 13 M€ HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus