ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - HERAULT & ARNOD - CENTRE CULTUREL ET SPORTIF

Cet équipement mixte (gymnase et salle de spectacle) est constitué de deux espaces se tournant le dos séparés par une zone de services.

Centre culturel et sportif, Hérault & Arnod, Les Deux-Alpes, Équerre d’argent 2005 / nominé - © André Morin
photo n° 1/5
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - HERAULT & ARNOD - CENTRE CULTUREL ET SPORTIF

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2005 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

La réalisation est caractérisée par une insertion urbaine douce : le bâtiment cherche à composer avec ses voisins, à créer une certaine continuité visuelle le long de la rue. Les deux salles sont contenues dans un long rectangle qui prolonge vers l’arrière, mais sans le toucher, le bâtiment de la mairie. Ainsi est créée, à partir de la rue principale, une agréable échappée vers les pentes de la montagne. L’écriture a su interpréter avec finesse les archétypes de l’architecture de montagne : le toit à double pente et le bois.

Extérieurement l’ensemble reprend le thème de la grange, le volume contenant le théâtre s’emboîtant dans le gymnase. Dissociant toiture et paroi extérieure, donnant à chacun de ces éléments une forte autonomie, les architectes sont parvenus à donner un caractère contemporain à une forme traditionnelle.

Grâce à un artifice, les parois latérales sont perçues comme des surfaces indépendantes : des écrans ajourés sont légèrement décollés du bardage métallique sur lequel ils sont fixés et qui assure en fait la protection du mur. Le fait que cette sorte de vêture décorative ne descende pas jusqu’au sol (pour protéger le bois d’un contact prolongé avec la neige) permet de lire les différentes couches qui constituent la protection du mur. Ces écrans de bois se prolongent vers l’avant pour marquer l’entrée ou permettre de glisser un escalier de secours.

Le bois, autre élément incontournable de l’image de l’architecture de montagne, est omniprésent, mais utilisé avec inventivité. L’enveloppe extérieure, toiture et façades, est entièrement habillée de bois, du mélèze non traité. En toiture, de simples planches non-jointives forment le porte-neige. La salle des sports est enveloppée dans une dentelle de bois ajouré, répétition, sur une trame régulière et après agrandissement, d’un motif relevé sur un garde-corps d’un chalet ancien. Pour le théâtre, des lames de bois non-jointives et dont les champs ont été chanfreinés pour éviter la stagnation de l’eau, forment un bardage horizontal continu sur trois faces.

Des parois correctrices

A l’intérieur, parois et plafonds de la salle de sport et des parties communes, ont été lambrissés de lattes de bois, également en mélèze, tantôt laissées brutes, tantôt lasurées de tons acidulés. Outre un indéniable effet décoratif, elles assurent une excellente correction acoustique dans le gymnase. Dans la salle de spectacle, murs et plafonds sont en béton peint en noir. Seul élément décoratif : un grand lustre rouge en forme de flocon de neige assure à la fois l’éclairage et la correction acoustique.

A l’usage, cet équipement a montré quelques problèmes de fonctionnement. La cause principale, et que l’on pouvait pressentir à la lecture des plans, est l’étroitesse de l’espace intermédiaire entre le gymnase et la salle de spectacle. Quand deux manifestations se déroulent en même temps, l’accès aux gradins du gymnase doit se faire en passant par l’aire de jeu et en empruntant un unique et étroit escalier. La salle de spectacle souffre aussi de cette configuration : les vestiaires du gymnase occupant la plus grande partie du rez-de-chaussée, le hall d’entrée est réduit et l’accès au théâtre se fait par d’étroits couloirs.

Les architectes ont bien essayé de desserrer la contrainte en proposant de prendre un peu du terrain du parking situé à l’arrière et qui appartient à la commune. En vain.

 

Visitez le site des architectes : http://www.herault-arnod.fr/

  • Lieu :  rue du Grand Plan, Mont-de-Lans, Les Deux- Alpes (38).
  • Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Mont-de-Lans.
  • Maîtrise d'oeuvre : Hérault Arnod, architectes mandataires ; Eric Alfiéri, chef de projet ; François Deslaugiers, architecte associé ; Thermibel, bureau d’études fluides ; Batiserf, bureau d’études structure ; Michel Forgue, ingénieur économiste.
  • Surface :  2 930 m2 SHON.
  • Coût : 4.5 M€ HT y compris VRD et équipement.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus