ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – PASCALE GUEDOT – INSTITUT DE FORMATION

Pièce rapportée dans un tissu pavillonnaire, cet institut de formation en soins infirmiers s’inscrit dans un quartier périphérique borné d’habitat social.

Vue extérieure : institut de formation, Pascale Guédot, Abbeville, nominé au Prix de l’équerre d’argent 2006 - © Gaston F. Bergeret
photo n° 1/4
Zoom sur l'image ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – PASCALE GUEDOT – INSTITUT DE FORMATION

Articles Liés

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – JEAN NOUVEL - MUSÉE DU QUAI BRANLY

PREMIÈRE ŒUVRE 2006 / NOMINÉ – ACHIM VON MEIER ET NICOLAS FAVET – ÉQUIPEMENT LUDIQUE ET[...]

PREMIÈRE ŒUVRE 2006 / NOMINÉ – ALDO - ATELIER RELAIS

De plan sensiblement carré, l’institut trône sur sa pelouse, entre une dalle décollée du sol et une nappe de couverture trouée à l’aplomb de patios. Par son profil bas et son impact mesuré, le bâtiment s’accorde au plat pays de la Somme et à ses ciels immenses piégés par la toiture. Sa modernité cadrée, d’une exécution sans bavure et d’une blancheur clinique, suffit à l’identifier entre les toits de tuiles et les murs enduits du voisinage. Rigoureusement circonscrit, l’institut s’inscrit au carré autour d’un amphithéâtre de 180 places, espace majeur du programme avec le hall attenant. Les circulations intérieures qui en font le tour dessinent des séquences variées sur chaque côté. Cette organisation concentrique se répercute sur le périmètre du bâtiment avec des façades largement vitrées et doublées de prolongements extérieurs : véranda sur la rue en façade sud, parvis et propylées à l’est, ouvertures de plain-pied au nord. Autant de seuils et de filtres qui expriment la relative porosité de l’enceinte et confèrent au bâtiment sa transparence et son rayonnement. Seul le côté ouest établi en mitoyenneté est neutralisé. Il hérite de la rampe d’accès au sous-sol et d’un carré de verdure au débouché visuel du hall central qui traverse le bâtiment d’est en ouest.

L’adaptation au sol singularise ce bâtiment qui est comme posé sur un plateau. La dalle débordante, ceinturée d’un profilé métallique (PRS), dessine précisément l’emprise et détache la construction dans la légère pente du terrain. Tous les panneaux qui habillent les murs et les parois sont taillés sur la hauteur totale. Déclinés dans une gamme restreinte de matériaux, ils découpent le volume bâti dans une alternance de modules verriers et de panneaux plans métalliques qui épousent les contours de la construction. Les parements sont en acier ou en nid-d’abeilles d’aluminium selon les faces.

Les principaux espaces collectifs sont habillés de panneaux menuisés en sycomore et les circulations sont rythmées du sol au plafond de portes surmontées d’impostes. La précision du trait trahit la construction métallique. Cette dernière ceinture la construction de poteaux tubulaires de 200 mm de diamètre et la coiffe d’une toiture en bac acier collaborant. Elle est adossée aux voiles béton qui enclosent l’amphithéâtre central et démarquent l’aile nord pourvue d’un étage. La matière en est exaltée par un coffrage à la planche, apparent ou peint en blanc selon les situations, hall ou circulations. D’autres plans recherchent l’effet décoratif sans complexe : rideau de bambous planté dans le centre de documentation et maille inox tendue sur la cage d’escalier du hall. Les sols font alterner pierre calcaire et résine de couleur crème ou grise. Les platelages de la véranda et du parvis en prolongements extérieurs sont en bois d’azobé. L’amphithéâtre central dont les gradins profitent du volume en sous-sol reçoit un parement acoustique de lattes de sycomore et un plancher de chêne. La double paroi de verre sur la circulation et le patio concilie acoustique et lumière naturelle, au prix d’un indispensable système d’occultation. Ces nuances de matière et de finition qui caractérisent les espaces dégagent une harmonie d’ensemble sereine et confortable, propice à ce lieu d’étude et de vie quotidienne.

 

Visitez le site de l’architecte : http://pascaleguedot.fr/

  • Lieu : Abbeville (80)
  • Maîtrise d’ouvrage : Centre hospitalier d'Abbeville, avec DDE de la Somme, maître d'ouvrage délégué
  • Maîtrise d'oeuvre : Pascale Guédot, architecte, assistée de Philippe Charpiot et Isabelle Dominique, architectes
  • Surface : 4 830 m2 HOB pour 2 509 m2 HON sur un terrain de 22 667 m2
  • Coût : 4,23 M  € HT, y compris VRD et équipement multimédia

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus