ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - DVVD - PASSERELLE PIÉTONNE

 La passerelle du quai aux Fleurs conforte la dichotomie des flux, caractéristique de la ville d’Evry, tout en devenant un repère urbain. 

Passerelle piétonne, DVVD, Évry, Équerre d’argent 2007 / nominé - © Alain Baudry
photo n° 1/8
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - DVVD - PASSERELLE PIÉTONNE

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

A 6 m au-dessus de la voirie, le remplacement de l’ouvrage d’art existant a dû respecter les points d’appui. Les courbes tendues, en plan et en coupe, de la forme générale sont dominées par l’effet cinétique des tubes et des cadres qui s’enroulent autour du cheminement. Alors que quatre faisceaux longitudinaux complètent les tubes du tablier, une série de diaphragmes scandent la passerelle tous les 4 m. Figure intermédiaire entre le cercle et le carré, ces cadres sont réalisés en caissons reconstitués soudés créant des ossatures de 15 cm de largeur. En alternance, de fins tubes reprennent le même contour et accentuent l’effet de rotation des éléments. L’ensemble évoque clairement une hélice – cette forme se retrouve dans la structure d’une molécule d’ADN. Aucune pièce complémentaire de contreventement n’a été nécessaire, la structure de la passerelle étant très résistante aux efforts de flexion et de torsion. Quand l’un des quatre tubes longitudinaux se retrouve en partie haute, il intègre une file d’appareillage lumineux. Le montage en atelier de la majorité de l’ouvrage a permis de réduire considérablement le temps du chantier. Un convoi exceptionnel et une grue ont suffi pour mettre en place chaque trame de 30 m en une seule nuit. Malgré l’obligation d’intégrer une protection de 2 m de hauteur en guise de garde-corps, la nouvelle passerelle offre des vues dégagées sur le site arboré. L’architecte a prescrit une maille en acier inoxydable simplement maintenue par des câbles tendus entre les cadres. Les piliers en béton de la passerelle précédente ont cédé la place à des pilastres en H aux pieds très effilés. La légèreté de l’ensemble a permis de ne pas renforcer les fondations puisque l’ouvrage actuel renvoie sur ses appuis 15 t de moins que la passerelle précédente.
 

Visitez le site de l'agence : http://www.dvvd.fr/

 

 

  • Lieu : Evry, (91).
  • Maîtrise d’ouvrage : AFTRP Direction déléguée d’Evry.
  • Maîtrise d'oeuvre : DVVD (Associés Daniel Vaniche, Vincent Dominguez, Bertrand Potel, Francisco Valiente) ; DVVD, BET Structure.
  • Coût : 750 000 € HT.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus