ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Le programme de ce projet regroupe les services administratifs de la Communauté de communes, l’Office du tourisme, le Syndicat de la Haute Chalosse, un point emploi, divers services sociaux et médicaux. 

Vue d'ensemble : Maison de la Communauté de communes, Leibar et Seigneurin, Montfort-en-Chalosse, Équerre d’argent 2007 / nominé - © Martin Y Zentol
photo n° 1/6
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - NICOLAS MICHELIN & ASSOCIÉS - LOGEMENTS

Continuité des toitures en tuiles romaines, alignement des corniches, croupe marquant l’angle, le bâtiment s’inscrit en douceur dans l’épannelage du village.

Attentifs à la qualité du cadre historique et patrimonial de la bastide de Monfort-en-Chalosse, Leibar et Seigneurin ont adopté comme premier repère le gabarit dominant des bâtiments existants, celui d’une solide bâtisse à R + 2.

Si le contexte inspirait logiquement le volume du projet, en revanche, la diversité des façades ne permettait pas d’identifier une écriture architecturale digne d’être reprise comme telle. Le parti retenu repose sur deux lignes de force principales : un travail approfondi sur les percements dans l’affirmation des contrastes entre les pleins et les vides, une volonté d’épaisseur de la façade traitée comme un rempart rassurant et pérenne. Le dessin en biseau des tableaux et des appuis de fenêtres, enrichis de parements en pierre sert ces deux intentions. La composition des façades évoque plutôt Mondrian qu’une quelconque tradition locale. L’épaisseur de la paroi ne relève pas du simple effet d’optique. En effet, les façades en béton coulé en place sont épaisses de 25 à 30 cm, auxquelles s’ajoutent les 10 cm du doublage isolant intérieur. Structurellement, un voile de 15/20 cm aurait suffi, mais les 10 cm supplémentaires incarnent physiquement le choix partagé par le maître d’ouvrage et les architectes d’édifier une construction dense, protectrice.

L’accord entre l’enduit de ciment blanc et l’utilisation de pierre de Massengis, que l’on retrouve également sur le sol du parvis, confère aux façades une dignité naturelle, tout en favorisant l’intégration du bâtiment. Une corniche en creux parachève ce travail croisé d’inscription et de singularité. Les menuiseries en aluminium sombre contribuent à la précision graphique de la composition.

L’aménagement intérieur procède de la même rigueur géométrique, à laquelle la blondeur des marches en iroko du grand escalier et les couleurs primaires des embrasures de fenêtres apportent une douceur et une gaîté bienvenues. L’entrée en retrait d’un porche, face au parvis, ouvre sur un vaste hall et un escalier cintré. Dans les étages, les salles sont distribuées de façon classique de part et d’autre d’une circulation longitudinale. A l’exception de celles du sous-sol, toutes les pièces sont ainsi éclairées naturellement. Egalement en charge de l’insertion urbaine et de l’aménagement du parvis, Leibar et Seigneurin ont conçu un espace public à dominante minérale, éclairé latéralement par des luminaires verticaux comme des mats. Un édicule enveloppé de pierre de Massengis dissimule les extractions d’air du sous-sol et porte les panneaux d’affichage des documents officiels et les affiches annonçant les animations locales.

Dans une région réputée conservatrice, Xavier Leibar se félicite de l’ouverture d’esprit manifestée par la maîtrise d’œuvre et les instances encadrant l’opération. En aval, il salue la qualité des prestations des entreprises locales qui ont eu à cœur d’exprimer leur savoir-faire dans l’édification d’un bâtiment important pour la vie de la collectivité.

 

Visitez le site des architectes : http://leibarseigneurin.com/

 

 

  • Lieu : Monfort-en-Chalosse (40).
  • Maîtrise d’ouvrage : communauté de communes de Montfort-en-Chalosse. DDE de Mont-de-Marsan maître d’ouvrage délégué.
  • Maîtrise d'oeuvre : Xavier Leibar, Jean-Marie Seigneurin. Céline Brisset, chef de projet ; Cobet BET structure ; GCI économiste ; Apave bureau de contrôle ; Elyfec coordinateur SPS.
  • Surface : 770 m2.
  • Coût : 1,25 Me d’euros, soit 1,49 Me TTC.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus