ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - PHILIPPE DUBUS - LOGEMENTS

Au sein d’Euralille 2, le quartier du Bois Habité reçoit ses premiers habitants. 

Vue d'ensemble : Logements, Philippe Dubus, Lille, Équerre d’argent 2007 / nominé - © Luc Boegly
photo n° 1/7
Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - PHILIPPE DUBUS - LOGEMENTS

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2007 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

PREMIÈRE ŒUVRE 2007 / NOMINÉ – HTC ARCHITECTES – TRANSFORMATION ET EXTENSION D’UN ATELIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2007 / NOMINÉ - LEIBAR ET SEIGNEURIN - MAISON DE LA COMMUNAUTÉ DE[...]

Le lot 2A occupe la moitié orientale de la deuxième – depuis le Nord – bande de terrains allouée au logement. Mais surtout, il permet à l’architecte de concevoir les deux franges nord et sud de l’îlot. Philippe Dubus y répond en traitant deux ensembles bâtis encadrant un jardin central comunautaire. Traversant l’îlot, du nord au sud, quatre failles découpent le bâti et relient l’espace public de la rue à l’espace privé en cœur d’îlot. Ces failles délimitent et distribuent une série de « villas » dont le gabarit varie selon la typologie. Depuis la rue, ces traversés forment des passerelles d’accès indépendantes et privées pour chaque entité du programme, elles se prolongent jusqu’au jardin intérieur, assurant la transparence et la perméabilité du volume construit. Ceinturant chaque immeuble, des terrasses prolongent l’espace intérieur pour s’approcher des arbres, elles assemblent les différentes villas entre elles tout en maintenant leur lisibilité respective. En effet, le dénivelé de la rue entraîne plusieurs niveaux de terrasses, en décroché les unes par rapport aux autres. Il arrive même que les dalles en béton se superposent affirmant le jeu des glissements. Parfois, une jardinière plantée de bambous est logée dans une des failles. Chaque appartement profite d’une surface extérieure sensiblement égale en débord sur l’espace boisé et cadrant les vues sur le paysage. Pour les logements des niveaux hauts, un autre prolongement extérieur est proposé sous la forme d’un kiosque en métal déployé, support de végétation. Les façades sont bardées de panneaux de bois (Prodema) ou de panneaux aluminium doré irisé. Les baies des pièces principales, de grande largeur contrastent avec certaines fenêtres traitées en fentes étroites. Plutôt que des volets roulants, l’architecte a prescrit des persiennes coulissantes dans le même matériau que la façade. Les typologies comprennent des logements individuels (six maisons de ville), 16 intermédiaires et 24 collectifs, du T2 au T5.

L’aménagement intérieur a fait l’objet d’une réflexion aboutie. Les appartements s’organisent autour d’un bloc central qui regroupe locaux humides et rangements. Les pièces de vie, séjour et chambres s’articulent à partir de ce noyau, et se referment grâce à des cloisons coulissantes. Les perspectives visuelles transversales et les multiples orientations dilatent l’espace intérieur et offrent des vues sur le jardin ou le contexte bâti tout en permettant à la lumière naturelle de pénétrer largement au cœur des logements.

 

Visitez le site de l'architecte : http://www.philippe-dubus.com/

 

 

 

  • Lieu : rue Marguerite Yourcenar, Euralille 2 à Lille (59).
  • Maîtrise d’ouvrage : Palm Promotion - Dubois Promotion.
  • Maîtrise d'oeuvre : Philippe Dubus, architecte ; Bruno Vaas, collaborateur.
  • Surface : 3 840 m2 SHON.
  • Coût : 4 M€ HT.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus