Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie d'architecture à Paris

Les dessins de logements, réalisés par les étudiants de "l'atelier confiné" piloté à distance par Guillaume Ramillien, enseignant à l'école d'architecture de Versailles, sont exposés à la galerie d'architecture à Paris jusqu'au 17 juillet 2020.

Julien Quinet, - © Julien Quinet
photo n° 1/9
Zoom sur l'image Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie d'architecture à Paris

Articles Liés

Des dessins, à quels desseins? - Exposition

Les dessins sublimes de Luca Merlini - Exposition

Diane Berg, illustratrice architecte

Qui mieux que des étudiants en architecture pouvaient restituer l'extraordinaire sollicitation de l'espace domestique durant le confinement imposé à tous pour lutter contre l'épidémie de coronavirus? Initiés au dessin technique et au relevé de l'espace habité, ces apprentis concepteurs disposaient des outils les plus adaptés pour témoigner de la diversité des situations résidentielles et des inégalités spatiales révélées par la crise sanitaire. Ce n'était pourtant pas l'objectif premier de l'exercice proposé par Guillaume Ramillien à la dizaine de ses étudiants de l'école d'architecture de Versailles dont les œuvres réalisées en confinement sont exposées à la galerie d'architecture, à Paris. Prendre la mesure par le dessin à la main, de ce qui lie un volume, sa matérialité et ses occupants, voilà l'ambition pédagogique initiale de l'atelier que l'architecte anime depuis plusieurs années en cycle de Master. Reconstruire en deux dimensions des réalisations iconiques devant permettre de comprendre, avant de passer à la représentation de ses propres projets, comment la mise en œuvre et les ambiances s'influencent, comment les dispositifs spatiaux se plient aux usages qu'en font les habitants. Si à la mi-mars 2020, la fermeture des universités et l'assignation à résidence ont eu raison du voyage d'étude habituellement organisé en Afrique par l'enseignant, l'exercice du relevé a trouvé, à la faveur du coronavirus, un nouveau terrain: le logement des étudiants.

Quotidien habité

Pendant plusieurs semaines, une discussion dessinée s'est ainsi tissée entre les reclus, à coup de publications sur Instagram. Chacun relatant, à la main, son quotidien habité, selon qu'il ait rejoint le domicile familial, qu'il cohabite avec son conjoint ou qu'il soit resté isolé dans son logement-étudiant. "L’intuition du dessin pour «faire face» fût immédiate, écrit Guillaume Ramillien en introduction de l'exposition. D’abord comme la pratique partagée d’un rite disciplinaire, qui nous permette de maintenir entre nous ces liens dont la pandémie nous privait si subitement. Le dessin à la main aussi comme un manifeste; celui d’un ancrage dans un monde matériel et incarné à l’heure où nos vies -amour, fête, travail, ... - ne semblaient plus pouvoir qu’être numérisées". A la galerie d'architecture, on comprend que l'exercice a agit telle une catharsis. Ce ne sont pas des réalités qui sont restituées, mais des réels fantasmés aux dimensions distendues, où les ombres suggèrent des espaces inutilisés et les pointillés parlent de la lumière, où des détails constructifs tentent d'expliquer un climat intérieur et des portes ouvertes révèlent des échappées salutaires. En se saisissant des outils propres à leur discipline que sont le dessin et la narration, les étudiants de l'école d'architecture de Versailles livrent finalement un témoignage universel -donc précieux- sur ce que fût le quotidien de la crise sanitaire.

 

Une sélection de dessins issus de "l'atelier confiné" est proposée à la vente, dont une partie des bénéfices est reversée au fonds d’aide d’urgence aux étudiants de l’école d'architecture de Versailles.

  • Exposition "L'atelier confiné"
  • Avec les dessins de Guillaume Ramillien et les étudiants de l'école d'architecture de Versailles, Gabrielle Bazin, Théophile Bianciotto, Samuel Garland, Chloé Gillespie, Alice Daubigny, Alicya Jouet, Sophie Kaltenback, Quentin Lemazurier, Julien Quinet et Félix Thiollier.
  • Jusqu'au 17 juillet 2020
  • La galerie d'architecture, Paris
  • www.galerie-architecture.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rénovation de maison, côté jardin, Joinville, Ramses Salazar Architecte

Bain de soleil pour ex-maison des sixties, par […]

25/10/2021

300 À Joinville, à l’est de Paris, le soleil a réinvesti une maison des années 1960 pour proposer à un foyer de quatre personnes un écrin moderne, hautement fonctionnel. Un renouvellement des lieux par Ramsès Salazar. L’intervention de Ramsès Salazar élargit et anoblit par l’ouverture à la lumière […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k9_k1_3684086.jpg

La recherche en agence (4/5) : faire évoluer la […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

PHOTO - 27054_1596130_k6_k1_3684371.jpg

Dossier détails : escaliers scénographiques

22/10/2021

300 On descend un escalier, on le monte, on s'y croise, on s'y arrête peut-être. Alors que les grands halls deviennent atriums, les escaliers se métamorphosent en plateformes d'échanges. Prolongement de l'espace public au cœur d'un immeuble de logements ou interface dynamique entre l'accueil, les […]

Objet-abri conçu par Benjamin Tovo pour le cycle des veilleurs de WLDN/Joanne Leighton, à la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

Veiller sur le Grand Paris depuis la structure […]

22/10/2021

300 Jusqu’au 2 octobre 2022, la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, située entre Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) accueille sur son toit un « objet-abri », conçu par le designer Benjamin Tovo, dans le cadre de la performance « Le cycle des veilleurs » crée par la chorégraphe […]

Abonnés AMC

Stadium Square. Configuration de base : un quartier autour d’une place publique »

La recherche en agence (3/5) : s'ouvrir au marché […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Lauréat de l'Équerre d'argent 2019, résidence Julia-Bartet, centre de formation pour apprentis et centre de distribution des Restos du Cœur à Paris XIVe, Charles-Henri Tachon (architecte), RIVP (maître d’ouvrage)

Trophée béton : Charles-Henri Tachon et Ingrid […]

21/10/2021

300 À l’occasion du lancement de l’édition 2022 du Trophée béton Pro aura lieu jeudi 21 octobre à la Maison de l’architecture Île-de-France une conférence spéciale intitulée « L’architecture béton en héritage ». Les architectes Charles-Henri Tachon, Ingrid Taillandier, Philippe Prost, Isabelle Buzzo et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital