Explorations Architecture - Pont Schuman, nominé à l'Equerre d'argent 2015

Nominé à l'Equerre d'argent 2015, catégorie Ouvrages d'art, le pont Schuman à Lyon (IVe et IXe arrondissement) a été conçu par Explorations Architecture avec Flint & Neill Limited (ingénieurs structure) et AIA Ingénierie.

Nominé à l'Equerre d'argent 2015, catégorie Ouvrages d'art, Pont Schuman à Lyon (IVe et IXe), Explorations Architecture avec Flint & Neill Limited et AIA Ingénierie (concepteurs), Grand Lyon (maître d'ouvrage) - © MICHEL DENANCE
photo n° 1/3
Zoom sur l'image Explorations Architecture - Pont Schuman, nominé à l'Equerre d'argent 2015

En limite de la ville de Lyon et d’un paysage plus rural, le pont Schuman est la nouvelle porte d’entrée vers le centre historique. Construit au cœur du défilé de la Saône, classé patrimoine de l’Unesco, il se distingue avant tout par la sveltesse de ses arches. D’une longueur de 200 m, l’ouvrage accueille deux fois deux voies en son centre, de larges trottoirs et une piste cyclable. Comme dans une rue, les différents usagers du pont circulent au même niveau, coexistent de façon conviviale en exprimant une vraie urbanité. Il s’insère entre deux ouvrages d’art remarquables du XIXe siècle dont le pont Marsaryk avec lequel il établit un puissant contrepoint visuel. Au contraire de ce dernier, le pont Schuman cherche à dégager l’axe du fleuve grâce à deux arcs qui plongent sous le tablier à mi-portée. Ce parti pris permet de dégager au centre un espace libre de structure et de créer un belvédère au-dessus du fleuve. La courbure des arches répond en négatif à celle des câbles de suspension du pont voisin. La ligne des arches traduit un fonctionnement structurel optimal en concentrant les efforts au niveau central pour se poser délicatement sur les berges. Les arches sont constituées de caisson d’acier de section triangulaire à inertie variable composant une ligne changeante selon les angles de vision et les heures de la journée. Le tablier obtient sa grande finesse grâce à l’utilisation d’une structure mixte (acier/béton). Sa conception innovante réduit l’épaisseur du tablier à 70 cm. Quant aux trottoirs, situés de part et d’autre de l’ouvrage, ils sont traités par des caissons d’acier sous la forme de lames effilées en porte-à-faux sur la Saône afin d’en affiner le profil de rive. Ils s’élargissent au milieu du pont, offrant un lieu de contemplation sur le site. Tout au long du cheminement, des bancs ponctuent le franchissement.

 

  • Lieu : Lyon IVe et IXe, Rhône
  • Maîtrise d’ouvrage : Grand Lyon
  • Maîtrise d'œuvre : Explorations Architecture (Benoît Le Thierry d’Ennequin, Yves Pagès) avec Flint & Neill Ltd (Paul Sanders, ingénieur structure) et AIA Ingénierie (Olivier Canat, ingénieur génie civil)
  • Programme : pont franchissement de la Saône, circulations routière sur chaussée, piétonne et cycliste sur trottoir
  • Surface : 5 000 m² SP

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital