Exposition : entrez dans l’architecture wallonne

Le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris accueille jusqu’au 12 janvier 2016 "Entrer : ", une exposition consacrée à l’architecture wallonne, dont le propos est de montrer la diversité des pratiques d’une jeune génération d’architectes belges. Cinq réalisations à découvrir au travers d'une déambulation avec restitution d'ambiances.

 

Le centre sportif Adeps La Fraineuse à Spa, Baukunst architectes et Bas Smets paysagiste - © Baukunst
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Exposition : entrez dans l’architecture wallonne

La commande stipulait d’éparpiller les programmes autour du château de La Fraineuse, un pastiche 19e du Petit Trianon de Versailles, classé Monument et Sites. Baukunst a fait le choix inverse en les regroupant dans un même bâtiment offrant un socle au château et traité comme une infrastructure pour dépasser l’idée d’une modernité qui serait clivante.  

Bien placé en face du Centre Pompidou, le centre Wallonie-Bruxelles à Paris présente l’exposition "Entrer :". Organisée à l’initiative de Wallonie-Bruxelles Architectures (WBA), institut chargé de promouvoir à l’étranger le savoir-faire des architectes actifs en Wallonie et à Bruxelles, cette exposition a déjà un premier mérite, celui de ne pas montrer une tendance mais bien la diversité d’approches portées par une jeune génération d’architectes belges pas toujours bien identifiée en France.

Faire évoluer la commande

La sélection n’a pas été simple puisque le centre ne pouvait accueillir que cinq projets, mais son commissaire, l’architecte et historienne Audrey Contesse, a resserré progressivement le choix de manière à réunir cinq réalisations récentes très différentes par la nature des programmes et leur échelle. Cependant, elles ont un point commun : les architectes de ces projets n’ont pas hésité à remettre en question la commande pour parvenir à une réponse plus juste et plus pertinente au regard du contexte et des attentes. Exemple de la place de "La Cage-aux-ours" à Bruxelles, une place multimodale trouée par une ligne de chemin de fer et posant problème dans sa fréquentation. La commande suggérait de la réaménager sur ses pourtours par l’installation d'auvents. MSA, en partenariat avec Ney & Partners, a privilégié au contraire une intervention au centre de cet espace public, en l’équipant d’une passerelle qui enjambe les voies ferrées. Une liaison privilégiée à des aménagements statiques, qui désenclave cette place et résout aussi le problème de sa fréquentation. Autre exemple, Interlac, restructuration d’une ancienne laiterie à Dison rachetée par un promoteur, et que quinze années de gestation entre les architectes Baumans-Deffet et la municipalité ont permis de reconvertir en un centre accueillant les commerces prévus initialement, mais aussi des projets culturels (télévision locale, salle de spectacles et d’enregistrement, brasserie…). Chaque réalisation a son histoire, mais on comprend aisément que la commande en Belgique est souple, parfois floue, et que les architectes sont perçus par les maîtres d’ouvrage comme force de proposition au regard des programmes qui leur sont soumis.  

Restitution d'ambiances

Présenter ces cinq réalisations passe évidemment par l’image, mais Audrey Contesse s’est aussi interrogée sur la façon de restituer l’atmosphère de ces architectures. D’où ces objets glanés sur les lieux mêmes ou au sein des agences, un matériel brut restituant l’histoire de chaque projet et la pratique des agences, afin de sensibiliser les visiteurs aux outils de l’architecture. Mais aussi des captures sonores de Christophe Rault et des vidéos de Maxime Delvaud, pour s’imprégner des ambiances de ces réalisations. Pour l’artothèque de Mons, conçue par les architectes de l’Escaut Architectures et l’atelier Gigogne, ce sont des carottages effectués dans l’ancienne chapelle, des œuvres d’art, un prototype des caillebotis protégeant les réserves. Pour M Garden, pavillon d’un collectionneur à Renaix des architectes VERS.A, des meubles et un fragment de la paroi menuisée en accordéon. Ou encore un échantillon de rideau et de béton isolant empruntés au centre sportif Adeps La Fraineuse à Spa réalisé par Baukunst… En complément, chaque projet s’accompagne d’un poster illustré de documents graphiques, poster à emporter à l’envi. L’objectif étant que le visiteur parvienne à reconstituer intellectuellement, par les outils qu’on lui donne à voir et à entendre, par cette approche sensible, la spatialité et la matérialité des projets exposés loin de leurs contextes.

 

"Entrer:", jusqu’au 12 janvier 2016, au centre Wallonie-Bruxelles 127-129, rue Saint-Martin 74004 Paris

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Workforce

Dans l’Oise, 3e édition d’Usimages, biennale […]

24/05/2019

Jusqu’au 15 juin 2019 se déroule la 3e biennale de photographie consacrée au patrimoine industriel Usimages. Organisée par l’agglomération Creil Sud Oise, avec le concours de Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France, elle interroge cette […]

Patrick Bouchain, l'architecture comme relation. Texte d'Abdelkader Damani. Postface de Pierre Frey

L'inventaire de Patrick Bouchain - Livre

24/05/2019

S'il fait des émules toujours plus nombreux, Patrick Bouchain, grand prix de l'Urbanisme 2019 demeure une figure unique dans le paysage des architectes français. Inclassable, il pourrait passer pour un gourou tant il est passé maître dans l'art de captiver ses […]

AL_A - Extension du musée Victoria & Albert, à Londres

L'extension du musée Victoria & Albert, à Londres, […]

23/05/2019

Plus grand musée d’art et de design au monde, le V&A abrite une collection permanente de plus de 2,3 millions d’objets couvrant plus de 5 000 ans de créativité humaine. En 2017, il a fait l'objet d'une extension, dont le projet a été […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture, du 23 au 29 mai

23/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Biennale internationale des métiers d’art et de la création Du 22 au 26 mai, au Grand Palais, à Paris revelations-grandpalais.com […]

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019

À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements […]

22/05/2019

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la […]

Charles-Henri Tachon, architecte

Charles-Henri Tachon - Architecture et paysage

22/05/2019

Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Tolbiac en 1996, Charles-Henri Tachon fonde son agence en 1999 à Paris et à Mercurey (Saône-et-Loire), dont il est originaire. Charles-Henri Tachon pense l’architecture comme une expérience […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus