Exposition universelle de Milan : la Slow Architecture d’Herzog et de Meuron

Avec la conception du Slow Food Pavilion, les starchitectes Herzog & de Meuron ont appliqué ce qu’ils n’ont pas réussi à imposer à tous les pays participants à L’Exposition universelle de Milan: de l'inventivité, de la durabilité et un peu d’humilité.

Slow Food Pavilion, Herzog et de Meuron, Exposition universelle de Milan, 2015 - © Margaux Darrieus / AMC
photo n° 1/5
Zoom sur l'image Exposition universelle de Milan : la Slow Architecture d’Herzog et de Meuron

Articles Liés

Exposition universelle de Milan : découvrez notre sélection

Pavillon France de l'expo Milan 2015 : XTU construit un paysage culinaire

Herzog & de Meuron livrent un temple du foot à Bordeaux

C’est le pavillon le plus discret de l’Exposition universelle de Milan. Installé au bout du “Decumanus” de 1,5 km qui draîne le public d’un pavillon/attraction à l’autre, le Slow Food Pavilion est peut-être le seul à respecter vraiment le cahier des charges de l’Expo qui incitait les participants à favoriser les constructions légères et horizontales, les espaces fluides au rez-de-chaussée et les matériaux représentatifs des savoir-faire nationaux. Conçues par les Suisses Herzog & de Meuron, ces trois petites longères en bois expriment les grandes lignes de ce que les starchitectes auraient aimer développer dans le plan directeur de l’aménagement du site milanais… avant de jeter l’éponge en 2011 face aux excentricités nationales que les organisateurs n’ont pas réussi à contenir. Imaginées pour le compte de l’association Slow Food, qui a pour vocation de prévenir la disparition des traditions alimentaires locales, les trois constructions reflètent ses valeurs d’humilité et de préservation de l’environnement. Elles sont implantées le long des limites d’une parcelle triangulaire pour cadrer une petite place à taille humaine, reposante après la traversée de la foire hors d’échelle. "Ces trois cabanes, archaïques, primitives, définissent une cour intérieure qui évoque l’atmosphère d’une place de marché", expliquent les architectes qui se sont inspirés de la morphologie des "cascine", les fermes lombardes traditionnelles. Les longères, qui offrent entre 326 et 431 m², hébergent chacune un programme différent : un espace de conférence (24 modules de charpente), un espace d'exposition (27 modules) et une zone de dégustation (32 modules). On apprécie le dessin raffiné de la structure en mélèze et la circulation de plain-pied dans cet espace un peu hors du temps sur le site de l’Expo. L'exposition qui y est présentée dénote également. Elle valorise la biodiversité agricole et alimentaire, permet d’explorer la diversité des produits qui en est issue et de prendre conscience de la nécessité d'adopter de nouvelles habitudes de consommation. Les petites constructions seront démontées à l’issue de la manifestation le 31 octobre 2015 et réutilisées comme abris dans les jardins scolaires italiens dans le cadre du programme "orto in condotta" de l’association Slow Food.

 

  • Lieu : Expo Milan 2015, Italie
  • Maîtrise d’ouvrage : Expo 2015 SpA, Slow Food Promozione Srl
  • Maîtrise d’œuvre : Jacques Herzog, Pierre de Meuron, Andreas Fries (associé responsable), architectes ; Liliana Amorim Rocha (Project Manager), Alessia Catellani, María Ángeles Leri Ruesca (associé), Mateo Mori, Marco Uliana
  • Programme : espace d'exposition de l’association Slow Food à l'Expo Milan 2015, trois pavillons et une place centrale
  • Surface : 1 170 m2, shob ; module de charpente: 9 m de largeur, 6 m de hauteur
  • Entreprise : Rubner Objektbau Consorzio Stabile S. Con. R. L., Brunico, Italie

     

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition Le Maire et l’architecte. Marché aux bestiaux en activité, 1928, Tony Garnier.

Lyon célèbre les 150 ans de Tony Garnier

13/12/2019

Avec son utopie de «Cité industrielle», Tony Garnier fut le premier architecte moderne à penser la ville dans son ensemble. Né le 13 août 1869, cet architecte lyonnais, Grand Prix de Rome en 1899, a profondément transformé le visage de sa ville […]

Localarchitecture

Localarchitecture - Portrait

06/12/2019

Diplômés de l’EPFL, Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer fondent l'agence Localarchitecture à Lausanne en 2002. Les architectes Manuel Bieler, Antoine Robert-Granpierre et Laurent Saurer développent avec leur agence Localarchitecture une […]

A l'étage de la boutique Unifor, restauration de Simone Agresta

Renaissance d’une boutique Afra et Tobia Scarpa à […]

12/12/2019

UniFor a entièrement rénové son showroom historique à Paris, en ravivant l'œuvre conçue par Afra et Tobia Scarpa en 1979. Une intervention signée d’un autre architecte italien, Simone Agresta, qui a rendu hommage aux designers par la remise […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'achitecture, du 13 au 22 […]

12/12/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Distance critique Jusqu'au 13 décembre à L'îlot-S, à Annecy L'artiste Vincent Mauger a réalisé pour […]

124 logements sociaux et en accession, Fres architectes, Nantes

Un balcon en forêt par Fres architectes, à Nantes

11/12/2019

Dans la ZAC Bottière-Chênaie, à Nantes, l'agence Fres architectes livre 124 logements sociaux et en accession au cœur d'un paysage recomposé, reprenant les boisement courants dans la région. Dans la ZAC Bottière-Chênaie, l’agence […]

Jean-Luc CROCHON, architecte, agence Cro&Co Architecture

Cro&Co Architecture - Portrait

11/12/2019

Fondée par Jean-Luc Crochon et désormais co-dirigée par Nayla Mecattaf, l'agence Cro&Co Architecture est basée à Paris. Cro&Co Architecture est une agence structurée autour de deux architectes associés, Jean-Luc Crochon, fondateur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus