Extension invisible à la Fondation Maeght

Temple de l’art moderne, la fondation Maeght inaugurée en 1964 par André Malraux va augmenter de 60 % ses surfaces. Un défi pour l’architecte Silvio d’Ascia qui a fait le choix d’un projet invisible afin de respecter le chef-d’œuvre mais aussi la pensée de Josep Lluis Sert.

Projet extension de la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence Silvio d'Ascia architecte - ©  Fondation Maeght Silvio d'Ascia
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Extension invisible à la Fondation Maeght

Articles Liés

L'engagement à l'œuvre de Josep Lluis Sert

José Luis Sert méconnu - Livre

Le carmel de Mazille Jose Luis Sert

Première fondation dédiée à l’art moderne et contemporain en France, le bâtiment est indissociable de l’histoire de ses fondateurs, Marguerite et Aimé Maeght qui, dès l’origine, ont souhaité créer à Saint-Paul de Vence (Alpes-Maritimes) un lieu conçu pour et avec des artistes. Reconnu comme une « Architecture remarquable du XXe siècle », le bâtiment était néanmoins devenu inadapté à la fréquentation annuelle de ses 130 000 visiteurs. Avec seulement 850 m2 de surface d’exposition intérieure, il ne pouvait plus accueillir à la fois une exposition temporaire et une partie de ses collections permanentes. Une mue qui s’inscrit aussi dans un modèle économique lié à la nécessité de diversifier les activités de la fondation. Dîners, défilés mais aussi performances, projections, journées d’études, etc. pourront bientôt s’y organiser.

Sous les pas de Josep Lluis Sert

A l’arrivée sur le site, le visiteur ne percevra aucun changement dans la volumétrie du bâtiment conçu par Josep Lluis Sret, dont l’image iconique demeurera intacte. Creusée en sous-sol et s’ouvrant par de larges baies vitrées à l’arrière vers la pinède, l’extension prévoit de nouveaux volumes fonctionnels (500 m2) qui tout en préservant l’œuvre de Sert s’en dissocient. Glissées sous les deux cours extérieures, deux nouvelles salles (66 et 44 m2) prendront place. Un travail en soustraction qui s’harmonise avec l’existant, que ce soit à travers la matérialité du béton qui fera écho au calcaire local et au socle en pierre sur lequel repose l’édifice, ou son rapport étroit avec la nature environnante. Comme le résume Isabelle Maeght : « Il s’agit ici de respecter la pensée de Josep Luis Sert, d’être hypermoderne tout en restant dans le très traditionnel ». Ouverture de l’extension planifiée à l’été 2024.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 9330_588386_k2_k1_1426985.jpg

Dossier détails : Nez de dalle

27/01/2023

300 A rebours de la mode des enveloppes continues, nombre d'architectes exhument un élément de modénature historique pour habiller leurs projets : les corniches. Mais ils ne se contentent pas d'apposer des éléments de décor en débord de la façade isolée. Epaissies, les corniches deviennent des […]

Latour ou le retour de la philosophie en […]

26/01/2023

300 Enquête dans le monde de l'architecture, pour prendre la mesure des apports de Bruno Latour (1947-2022) à cette discipline. Comment les architectes mobilisent-ils, dans leur pratique et recherche, les notions et outils de celui qui fut tout à la fois sociologue, anthropologue et philosophe des […]

Fauteuil avec Pilati, tapis Constellations avec une literie Mobilier national, PINTO

Maison & Objet et in the City, en bleu, or, et […]

26/01/2023

300 Malgré le froid, les grèves, le public s’est déplacé en nombre pour la semaine de célébration du design du 18 au 23 janvier 2023. Dans Paris ou jusqu’aux halls du Salon de Villepinte, parcours en couleurs. Retour sur ce qu'il faut retenir de cette édition 2023, où en dépit des teintes officielles à […]

Balkrishna Doshi, lauréat du Pritzker Prize 2018

L'indien Balkrishna Doshi, prix Pritzker, est […]

25/01/2023

300 Il était le premier Indien récompensé par la plus prestigieuse des distinctions en architecture, le prix Pritzker 2018. Balkrishna Doshi est décédé le 24 janvier 2023 à Ahmedabad (Inde), à l'âge de 95 ans. Son architecture explore à travers le modernisme, les relations entre les besoins fondamentaux […]

Balkrishna Doshi lauréat du prix Pritzker 2018 - Indian Institute of Management, Bangalore

Retour en images sur 10 réalisations de Balkrishna […]

12/03/2018

300 Récompensé en 2018 pour sa longue carrière, Balkrishna Doshi est le premier architecte indien à recevoir le prestigieux prix Pritzker. Parmi ses réalisations - institutions, programmes mixtes, habitations, espaces publics, galeries et résidences privées - nombre d'entre elles sont situées à […]

Jeune architecture : appel à candidatures pour les femmes de moins de 40 ans

Jeune architecture : AMC s’engage pour la […]

11/01/2023

300 Parce que le monde de l’architecture peine à visibiliser la pratique des professionnelles dans la maîtrise d’œuvre et les métiers de l’architecture, la rédaction d’AMC s’engage pour valoriser les jeunes talents féminins d’aujourd’hui. Un appel à candidatures est ouvert aux femmes moins de 40 ans, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital