Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est confronté à la puissance de son architecture tandis qu’une exposition hommage revenait sur le parcours du bâtisseur. Une plongée fascinante dans l’univers intime de Pouillon qui a mis en lumière l’héritage d’une œuvre plus que jamais d’actualité.

Exposition - © Stéphane Couturier
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

Articles Liés

L'Algérie retrouvée de Fernand Pouillon - livre

L'ÉMOTION FERNAND POUILLON

Dans les archives d'AMC: 1983, Pouillon icône en devenir

C’est en 1974 que Fernand Pouillon réalise l'acquisition du château médiéval de Belcastel, en état de ruine mais « sublime et préservé par la grâce de Dieu. » Au prix d’incessants allers et retours avec l’Algérie, il le restaure sur une dizaines d’années en n’utilisant que des techniques anciennes de construction médiévale. Dédaignant grues et équipements modernes, bravant l’à-pic de 40 mètres de la face nord, l’architecte et ses ouvriers mirent en place à la main les énormes poutres, voûtes et cheminées, reconstruisant le château pierre après pierre, fenêtre après fenêtre. En rétablissant douves en eau et pont-levis, Fernand Pouillon réussit à conserver son caractère de ruine romantique, tout en réhabilitant une quinzaine de salles.

Un hommage de Stéphane Couturier

Occupant la galerie principale, l’exposition « Architecture vivante » présentait une collection de photographies en édition limitée montrant une vue singulière d'un des projets de logements sociaux conçus par Fernand Pouillon en Algérie au milieu des années 50. L’artiste Stéphane Couturier (prix Niepce 2003) y poursuit son exploration de l’œuvre du maître qu’il connaît bien : « En 2011, lorsque je mets le pied pour la première fois à Alger, c’est un véritable choc. Choc d’Alger d’abord par sa complexité et ce site unique. Mais choc aussi en découvrant les cités de logement de Fernand Pouillon. Après m’y être immergé pendant près de 6 ans, force est de constater qu’il était impossible de donner une image globale de ces cités. Dans ces conditions, c’est plutôt une vision kaléidoscopique de Climat de France, Diar es Saada et Diar El Mahçoul que je propose. » Par l’exploration des différentes photographies et vidéos, chaque spectateur avait la possibilité de restituer quelques moments de ces lieu dont Fernand Pouillon disait : « Pour la première fois peut-être dans les temps modernes, nous avions installé des hommes dans un monument. Et ces hommes qui étaient les plus pauvres de l’Algérie pauvre le comprirent ». De nouvelles œuvres y étaient présentées pour la première fois dans lesquelles l’expérimentation du territoire est partout, tant dans l’univers clos des cités que dans la confrontation avec la ville, le port, la mer, l’infini. L'une de ces images, prise 60 ans plus tard, était maintenant dévoilée en grandeur nature à 25 mètres de hauteur sur le donjon du château. Cette façade de Diar es-Saada (la ville du bonheur), comprend le totem iconique du sculpteur moderne français Jean Amado.

Un voyage intime

De salle en salle, à l'intérieur même du château de Belcastel, dernière demeure de Pouillon, le parcours était jalonné de documents d'archives et de clips vidéos reprenant interviews, émissions T.V. et reportages d'époque, tout en permettant de visualiser l'œuvre de l'architecte, d'une rive à l'autre de la Méditerranée.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Aménagement balnéaire, La Plage architecture et paysage, Saint-Quay-Portrieux (22)

Bon été !

30/07/2021

300 La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir des newsletters thématisées pendant tout le mois d’août (Biennale de Venise, expositions estivales, livres, etc.). Découvrez également la base de […]

Annuel AMC 2021: proposez vos réalisations avant le 15 octobre 2021

Annuel AMC 2021: proposez vos réalisations

02/08/2021

300 La rédaction d'AMC sélectionne les 100 bâtiments qui ont marqué 2021 pour les publier dans son numéro spécial "Une année d'architecture en France". Proposez vos réalisations avant le 15 octobre 2021 en remplissant le formulaire à ce lien. Les dossiers de candidature doivent comporter pour chaque […]

Pavillon de l'Allemagne - 2038 The New Serenity - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021 : Les dix pavillons à ne pas manquer

30/07/2021

300 En 2021, pour visiter la biennale de Venise, mieux vaut être en forme. Est-ce dû au thème général du vivre ensemble? Aux nombreux reports? À la crise sanitaire mondiale? Au réchauffement climatique? Les préoccupations des exposants sont sombres, les installations évoquent la fin du monde et le […]

La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry

Le Syndicat de l'architecture interpelle le […]

19/07/2021

300 Dans une lettre ouverte au président de la République et à la ministre de la Culture datée du 10 juillet, le Syndicat de l'architecture en appelle aux plus hautes instances de l'Etat pour intervenir et stopper le processus déjà enclenché de la destruction de la cité-jardin de la Butte rouge, à […]

Abonnés AMC

Pavillon du Danemark - Connectedness - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #1 : Le […]

29/07/2021

300 Et sur la première place du podium Venise 2021 de la rédaction d’AMC, roulement de tambour… le Danemark ! Avec « Connectedness » une installation spatiale autour du phénomène naturel du cycle de l’eau, qui s’empare du pavillon dans son ensemble pour offrir au visiteur une expérience […]

Abonnés AMC

Génération HMO

Génération HMO, vers un renouveau de la profession […]

28/07/2021

300 L'habilitation à la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP) a bientôt 15 ans, l'heure du premier bilan. Une large enquête sociologique, menée sur les travaux des étudiants HMO de toutes les Ensa en 2018-2019, dresse un état des lieux de la formation et esquisse des pistes pour son évolution. Elle […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital