Flint – L'usine Mécano se change en pôle administratif et médiathèque – La Courneuve

Transformation de l’usine Mécano en pôle administratif et médiathèque, Flint Architectes, La Courneuve - © Sergio Grazia
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Flint – L'usine Mécano se change en pôle administratif et médiathèque – La Courneuve

Articles Liés

L’Escaut et Tandem + – La réhabilitation du Cellier, à Reims

Bernard Bülher – Réhabilitation des ateliers Louis Blériot en bureaux – Bègles

RÉHABILITATION D'UNE MÉDIATHÈQUE - BÉTILLON/DORVAL-BORY - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA[...]

La restructuration de l’usine Mécano s’inscrit dans un vaste projet de revalorisation du quartier de la mairie à La Courneuve. Construite en 1914, l’usine Mécano était spécialisée dans l’outillage de  précision (tarauds, forets, fraises, alésoirs). Fermé en 1978, le site de production est racheté par la Ville en 1980. La construction du bâtiment industriel est inspirée du modèle américain de Daylight Factory, avec une organisation en étages des ateliers, éclairés naturellement par des façades largement vitrées. Surmontées de frontons, deux façades ajourées s’ouvraient sur des cours intérieures. Si le  modèle constructif, qui obéit à une organisation verticale du processus de production afin de bénéfi­cier au mieux d’un éclairage direct, s’apparente aux principes en vigueur outre-atlantique, les matériaux de façade font référence aux pratiques constructives locales, favorisant l’usage de la pierre meulière. La rugosité du matériau des pilastres et le dessin ouvragé des chapiteaux de briques qui les surmontent donnent toute son originalité à ce patrimoine industriel qu’il importait, selon la maîtrise d’ouvrage, de préserver et de mettre en valeur. Pour les architectes bordelais de l’agence Flint, il est évident que si ce bâtiment historique a un  rôle à jouer dans la nouvelle réalité urbaine de La Courneuve, ce  n’est pas seulement celui d’un témoin pas­sif et encombrant d’un passé révolu. Le projet de transformation passe donc par une  requalification fonctionnelle et architecturale adaptée aux critères actuels de confort et d’efficacité énergétique. Pour répondre à ce double enjeu – préserver la mémoire du site tout en y introduisant de nouvelles fonctions et de nou­velles performances techniques –, les architectes ont choisi un principe de juxtaposition constructive, de « boîte dans la boîte », qui pré­sente de nombreux avantages : il laisse libre et visible à l’intérieur comme à l’extérieur l’archi­tecture originelle de l’usine ; il utilise le bâtiment existant comme un filtre atténuant le rayon­nement solaire et l’impact sonore du contexte sur les intérieurs. La partition initiale de l’usine en trois plateaux superposés n’étant pas adaptée à un programme associant des espaces publics de grandes surfaces et des petites entités de bureaux, le bâtiment exis­tant a été totalement évidé de ses planchers – qui ne pouvaient pas, de toute manière, être conservés – et de nouveaux volumes ont été édifiés à distance de la structure initiale afin de laisser pénétrer la lumière naturelle jusqu’au cœur du projet. Les volumes neufs sont réalisés en béton, apparent côté intérieur et habillé d’un bardage bois à l’extérieur. Le pôle administratif s’organise sur cinq niveaux dans un volume émergeant légèrement des frontons. Son hall traversant, édifié dans le volume de la cour, dispose d’une hauteur sous plafond de presque 4 m. La médiathèque s’établit sur trois niveaux. Son rez-de-chaussée à double hauteur offre une  échelle ample au hall et aux espaces de collections thématiques. Un étage intermédiaire dispose de 4 m sous plafond, et un dernier niveau regroupe les locaux administratifs et tech­niques. La taille et la répartition des percements de façades s’adaptent aux besoins des programmes contenus : larges baies vitrées dans la médiathèque, fenêtres de taille plus modeste éclairant chaque bureau du pôle administratif. L’agence Flint a également conservé la structure en sheds qui couvrait la cour de la médiathèque. Cette dernière est mise en scène au-dessus d’une vaste terrasse ouverte. Un moucharabieh d’Inox brillant découpé au laser crée une peau réfléchissante, qui se retrouve dans l’habillage des parois sud refermant les cours intérieures, et se prolonge sur les auvents en sail­lie, protégeant les entrées, et en sous-face des halls. 

 

  • Lieu : La Courneuve, Seine-Saint-Denis
  • Maîtrise d’ouvrage : Plaine Commune communauté d’agglomération ; Switch, AMO ; SEM Plaine Commune développement, maître d’ouvrage mandataire
  • Maîtrise d’œuvre : Flint, architecte mandataire ; C. Barbet, architecte associé pour le suivi de chantier ; Khephren, BET structure ; Alto Ingénierie, BET fluides ; Jean-Paul Lamoureux, acousticien ; Vpeas, économiste
  • Programme : transformation de l’usine Mécano en pôle administratif et médiathèque
  • Calendrier : livraison, mars 2015
  • Surface : 5 300 m2 Shon ; 4 800 m2 SU
  • Coût : 14,1 M€ HT, montant des travaux

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus