Fondation Sophia Antipolis, Yves Bayard et Henri Vidal architectes, 1977-1980

Les premiers coups de pioche remontent à 1971, mais c'est dès les années 1960 que l'ingénieur Pierre Laffitte imagine dans l'arrière-pays niçois "un Quartier latin dans les champs, voué à l'intelligence et à la modernité économique et sociale". De l'utopie originelle demeurent les architectures singulières qui peuplent aujourd'hui Sophia Antipolis. Retour sur la Fondation Sophia Antipolis, conçue par les architectes Yves Bayard et Henri Vidal entre 1977 et 1980.

Fondation Sophia Antipolis, Yves Bayard et Henri Vidal architectes, 1977-1980 - © Serge Demailly
photo n° 1/3
Zoom sur l'image Fondation Sophia Antipolis, Yves Bayard et Henri Vidal architectes, 1977-1980

Articles Liés

Sophia Antipolis: la silicon valley française a 50 ans

Telle une "prairie house", la Fondation Sophia Antipolis conçue par les architectes Yves Bayard et Henri Vidal fait corps avec la pinède qui l'accueille. Les architectes mettent ici en œuvre les matériaux qu'ils emploieront plus tard sur le bâtiment de l'Inpi-Cerda. Pierres en soubassement, verres fumés et pans de béton préfabriqués appuient les horizontales. Sauf que les bandeaux en débord de façade sont composés de panneaux montés sur de discrètes équerres métalliques, pour marquer les traits à moindres frais. Ici, les architectes s'autorisent également quelques détails d'inspiration organique, comme ces arcades de pierre déployées en rez-de-jardin.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus