FRAC NORD-PAS-DE-CALAIS - LACATON & VASSAL - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT 2014

À Dunkerque, le Fonds régional d’art contemporain (Frac) du Nord-Pas-de-Calais se voulait un outil logistique autant qu’un laboratoire muséographique. Le bâtiment conçu en réponse par Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal démultiplie l’offre spatiale et élargit le champ des possibles : ils livrent deux fois plus de mètres carrés que prévu avec le même budget.

Frac Nord-Pas-de-Calais, Lacaton & Vassal, Dunkerque - © Philippe RUAULT
photo n° 1/5
Zoom sur l'image FRAC NORD-PAS-DE-CALAIS - LACATON & VASSAL - NOMINÉ À L'ÉQUERRE D'ARGENT 2014

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2014 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE CINQ LOGEMENTS - RAMDAM - NOMINÉ POUR LE PRIX DE LA[...]

FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET CRÈCHE - CHARTIER DALIX/AVENIER CORNEJO - NOMINÉ À[...]

Les architectes ont pris le contre-pied du cahier des charges du concours et conservé intacte la halle AP2, percevant le potentiel symbolique du seul vestige des chantiers navals de la ville. Ils y ont accolé un volume jumeau chargé d’abriter le programme. Un choix économique et architectural judicieux – il est plus intéressant de créer un bâtiment ajusté à la demande que d’adapter l’existant –, qui offre la halle AP2?tout entière aux artistes. Faussement mitoyens, les deux bâtiments sont séparés au R + 1 par une rue intérieure couverte qui fend le nouveau volume coiffé de coussins d’ETFE. Là encore, les architectes ont détourné les balises du concours en englobant dans le bâti la passerelle publique prévue pour longer le Frac et relier la digue de Malo-les-Bains dans le plan de la ZAC du Grand Large. Une fois la rue intérieure branchée à la passerelle (prévue pour 2015), le visiteur traversera l’institution comme s’il longeait les vitrines d’une galerie d’art : d’un côté, une vue en plongée sur la halle AP2 ; de l’autre, une salle d’exposition entièrement vitrée. Libérés des contraintes d’une reconversion, les maîtres d’œuvre ont façonné le volume à leur guise. La structure est en poteaux poutres béton dans une trame calée sur celle de la halle AP2. Pour assurer la gestion thermique et hygrométrique des lieux, les réserves sont cloisonnées de panneaux-sandwich habituellement utilisés pour les chambres froides. Les circulations sont glissées dans l’entre-deux ménagé entre la paroi isolée de chaque niveau et la double peau en panneaux de polycarbonate enveloppant la construction.

 

Visitez le site des architectes : www.lacatonvassal.com

 

 

  • Lieu : Dunkerque
  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté urbaine de Dunkerque
  • Maîtrise d'oeuvre : Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal, architectes ; Florian de Pous, chef de projet ; Camille Gravellier, Yuko Ohashi, Juan Azcona ; pour le concours, Sandrine Puech, David Pradel, Simon Durand ; Secotrap, structure béton, fluides ; CESMA, structure métallique ; Vincent Pourtau, économie ; Vulcanéo, sécurité incendie
  • Surface : 11 129 m2 Shon dont 9 157 m2 de construction neuve et 1 972 m2 de la halle existante
  • Coût : 12 M€ HT, coût travaux

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Vue de la façade nord : Musée Soulages, RCR Arquitectes, Rodez

Le musée Soulages par RCR Arquitectes à Rodez

L'agence catalane RCR Arquitectes, lauréate du prix Pritzker 2017, a conçu le musée Soulages à Rodez, sa réalisation majeure en France nommée au prix de l'Equerre d'argent en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus