Frédéric Schlachet architecte – 20 logements sociaux – Paris XIe

L’architecte Frédéric Schlachet a dû faire preuve d’agilité pour concevoir cette opération de logements sociaux. Car pour livrer des habitations lumineuses et pourvues de généreux espaces extérieurs dans le tissu faubourien étriqué de Paris, il faut savoir se jouer de la densité.

20 logements sociaux et un commerce, Frédéric Schlachet architecte, Paris XIe - © Frédéric Schlachet
photo n° 1/17
Zoom sur l'image Frédéric Schlachet architecte – 20 logements sociaux – Paris XIe

Articles Liés

FRÉDÉRIC SCHLACHET - 11 LOGEMENTS SOCIAUX

KOZ - 30 LOGEMENTS SOCIAUX

BOURBOUZE & GRAINDORGE - 20 LOGEMENTS SOCIAUX

Résorber l’habitat insalubre en construisant de nouvelles opérations de logements dans le tissu faubourien de la capitale confronte toujours les architectes à la même difficulté: pour offrir des espaces intérieurs et extérieurs de qualité, il faut savoir jongler avec les typologies dans un volume assujetti aux réglementations urbaines, forcément très contraignantes en milieu urbain dense. L’opération de 20 logements sociaux (dont cinq Unités de logements spécialisées, réservées aux personnes en situation de handicap lourd), livrée par l’architecte Frédéric Schlachet au cœur du XIe arrondissement de Paris, non loin de la place de la Bastille, est l’archétype de ces situations. Mais ce qui la distingue, c’est l’approche décomplexée de son concepteur pour qui la densité subie est une ressource du projet. Dans cette parcelle trapézoïdale profonde, il s’est joué de la réglementation urbaine pour offrir à chaque habitation un espace extérieur privatif. Ainsi, derrière le volume unitaire et massif élevé côté rue, la façade sur cour profite de son orientation sud-est pour se décomposer au gré des opportunités du prospect, transformant chaque retrait ou gradin imposé en vaste terrasse privée. Une déstructuration visuelle renforcée par la création de multiples balcons asymétriques. Mais si le parti du concepteur est plutôt généreux, «proposer une enveloppe bâtie maximum pour offrir un maximum de surfaces habitables», il en découle de fortes contraintes formelles. C’est dans une enveloppe bâtie aux formes complexes qu’il faut composer. Heureusement, et comme il l’a déjà montré dans l’opération de 11 logements sociaux qu’il a livrés en 2011 pour la Siemp dans le Xe arrondissement, Frédéric Schlachet n’est pas un adepte des plans d’étage courant et préfère porter une intention particulière à chaque niveau et chaque habitation pour tirer la meilleure habitabilité d’un volume déstructuré. Ainsi, l’imbrication des typologies est ici savante – on compte trois duplex dont un descendant – et aboutie à des plans de logements complexes mais assumés, où chaque recoin est détourné pour devenir hall, cellier, placard… Les espaces traversants sont favorisés à chaque étage, quitte à retourner un plan en rentrant par la partie nuit du logement ou à brouiller les limites entre la chambre et le séjour au moyen d’une paroi coulissante valorisant les dégagements visuels. Côté rue, les loggias creusées dans la profondeur de la façade sont l’occasion d’éclairer un peu plus les espaces qu’elles articulent en plan (chambre, cuisine, séjour). Partout les baies sont généreuses, toute hauteur, et leur superposition désorganisée en façade s’offre en écho à la richesse des variations intérieures. Comme la modénature du bâtiment, dont la vêture en verre émaillé blanc est scandée de bandes d’acier inoxydable microbillé – on croirait du béton –, déployées entre chaque baie, d’abord pour dissimuler les profils en acier galvanisé qui soutiennent les panneaux de verre, mais avec lesquelles l'architecte tisse un motif. La force plastique de l’ensemble, jouant sur la confrontation entre matériaux rugueux et lisses, opalescents et opaques, confère une identité forte au projet.

 

  • Lieu : Paris XIe
  • Maîtrise d'ouvrage : Novigere SA HLM
  • Maîtrise d'œuvre : Frédéric Schlachet Architecte; EVP Ingénierie, BET structure; BEThAC, BET fluides, 12 Eco, BET second œuvre
  • Programme : 20 logements sociaux dont cinq ULS et un commerce
  • Surface : 1 900 m2 Shon; 1 380 m2 Shab; 1 420 m2 SU
  • Calendrier : livraison 2015
  • Coût : 3,65 M€ HT
  • Performances et labels : CERQUAL H&E; Plan climat Ville de Paris; Bâtiment basse consommation Effinergie (THPE 2010)

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Labo Rabo, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Grenoble

Europan 16 : Labo Rabo, projet lauréat à Grenoble

20/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

Ricardo Bofill, architecte

Ricardo Bofill (1939-2022)

17/01/2022

300 Dans les environs de Barcelone, sous les tentures de la mythique « Fabrique », cimenterie devenue agence d'architecture luxuriante, il a conçu des projets titanesques livrés aux quatre coins du monde. En France, de Noisy-le-Grand à Montpellier, en passant par Paris, l'architecte Ricardo Bofill, […]

Le pari du vivant-(se) repenser ensemble, projet lauréat d’Europan 16 sur le site de Douaisis Agglo

Europan 16 : Le pari du vivant, projet lauréat […]

19/01/2022

300 Concours d’idées d’architecture et d’urbanisme biennal, Europan propose aux jeunes professionnels de la conception urbaine, paysagère et architecturale de travailler autour d’une thématique spécifique et sur des sites réels. Pour sa 16ème édition intitulée « Villes vivantes, des projets-processus […]

PHOTO - 28011_1644965_k2_k1_3792722.jpg

Redécouvrir l'atypique Edmond Lay - Livre

19/01/2022

300 Le parcours de l'architecte Edmond Lay est remarquable et fascinant. Pourtant, l'œuvre de celui qui a été récompensé par le grand prix national de l'Architecture en 1984 demeure mal connue (lire Référence dans AMC n°296). Profondément marqué par l'architecture organique de Frank Lloyd Wright, Edmond […]

La Muralla Roja, 1973, Calpe, Alicante (Espagne), Ricardo Bofill - Taller de Arquitectura

Visite en images des principales réalisations de […]

18/01/2022

300 Monumentales et monochromes, répétitives et étourdissantes, toujours hautement photogéniques… Les réalisations de Ricardo Bofill et de son agence basée à Barcelone, le Taller de Arquitectura, incarnent une version hautement narrative de l'architecture postmoderne qui marqua le XXe siècle. Symétrie, […]

Plan du projet des Halles à Paris (Ricardo Bofill, 1974).

Flashback : Bofill, le "nouveau philosophe"

17/01/2022

300 Octobre 1974 : Ricardo Bofill, ou les aventures d'un "nouveau philosophe" en architecture. Il aura fallu attendre 1979 pour que Ricardo Bofill et son associé Manolo Nuñez puissent officiellement exercer en France, décision prise par arrêté ministériel en octobre de cette année-là. Antigone, le grand […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital