Furuichi and Associates - Musée archéologique - Miyahata, Japon

En 1998, au cours d’un chantier dans la région de Fukushima, des archéologues découvrent des objets d’usage quotidien datant d’une civilisation vieille de près de 4 500 ans. Des fouilles approfondies révèlent l’existence d’un village Jomon, dont on distingue toujours les fondations. Il était urgent de préserver ces vestiges, de répondre aux besoins de la recherche et de rendre le site accessible au public.

Furuichi And Associates - Musée Archéologique - Miyahata, Japon - © Shigeo Ogawa
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Furuichi and Associates - Musée archéologique - Miyahata, Japon

Les architectes ont été retardés par le tsunami et la catastrophe nucléaire de 2011. L’édifice rend hommage au passé et symbolise une renaissance pour les habitants de la région. Entouré par la chaîne montagneuse Azuma et la rivière Abukuma, le musée permet d’envisager le paysage depuis une passerelle d’observation. Le hall offre une circulation avec vue : construit au-dessus des ruines, grâce à un plancher de verre à ossature métallique, il dévoile les pierres et les vides témoins de l’histoire. La séquence d’entrée est comprise entre deux murs de béton préfabriqué, sur lesquels reposent de longues pannes d’acier, supports de la structure massive qui soutient la toiture et son débord. Le dispositif en treillis tridimensionnel reprend une technique traditionnelle de charpente dans laquelle les fermes de bois – dissimulées par les panneaux de contreplaqué ignifuge de 5 mm d’épaisseur – enserrent les pointes des pyramides retenues par des encoches.

 

Une sous-face à l'image de la voûte d'une grotte

 

La conception intérieure du toit suit une géométrie complexe où les pointes en bois de sa sous-face évoquent la voûte d’une grotte. Cette partition en nid-d’abeilles a nécessité de fins calculs pour se faire l’écho de la forme des poteries retrouvées sur place. A l’étage, les ondulations du plafond de la salle de lecture renvoient à la topographie douce de la vallée.

 

  • Maîtrise d’ouvrage : Fukushima city
  • Maîtrise d'oeuvre : Furuichi and Associates, Suzuki Sekkei, architecte ; Professor Masahiro Inayama, BET structure
  • Programme : blabla
  • Surface : 1 150 m2
  • Coût : N.C.
  • Entreprises : Ando Gumi Co Ltd
  • Matériaux : béton, pin, contreplaqué, verre, acier

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

L'ornement est un crime. L'architecture du mouvement moderne, Matt Gibberd, Albert Hill

La persistance du mouvement moderne

19/10/2018

En présentant près de 300 maisons particulières construites entre le début du XXe siècle et aujourd’hui, ce beau livre noir et blanc – qui tient davantage du manifeste visuel que de l’ouvrage historique et scientifique – tente de […]

Configurations pour Tangram, Interstuhl

Salon du mobilier Orgatec : liberté au travail !

18/10/2018

Orgatec est l'occasion de revoir l'aménagement de ses bureaux de fond en comble. Le bureau rêvé existe, dans un confort extraordinaire du tout ajustable, du rangement fixe aux systèmes nomades. Alors à quand la réalité dans nos espaces ? […]

Paola Viganò

Alexandre Chemetoff, Étienne Tricaud et Paola […]

18/10/2018

Au cours de la 5e édition de la biennale d'architecture et d'urbanisme In-Situ à Caen, Frédéric Lenne, commissaire de la manifestation, organise divers rencontres pour débattre de comment faire battre le cœur des villes. Parmi une liste […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture du 19 au 25 […]

18/10/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Les journées nationales de l’architecture Les 19, 20, 21 octobre, partout en France Troisième édition de ces journées […]

L'extension d'une scène musicale à Rio de Janeiro (Brésil), par Oyapock architects

Oyapock livre l'extension d'une scène musicale à […]

17/10/2018

Sur les pentes de la favela de Vigidal, en balcon sur la baie de Rio, cette salle de musique a été agrandie en absorbant et en reliant les constructions voisines. Vocabulaire architectural, implantation et systèmes constructifs locaux favorisent son intégration dans un […]

Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus

Oyapock

17/10/2018

Issus de l’agence Brenac & Gonzalez et du studio brésilien Arthur Casas, Mathieu Garcia, Florent Descolas, Adrien Mondine, Raphael Franca et Rodrigo Tamburus créent Oyapock en 2015. Leur nom fait référence au fleuve qui sépare la France (Guyane) et le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus