Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du Palais de Tokyo

Jusqu'au 5 janvier 2020, le Palais de Tokyo accueille l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française», qui rassemble des artistes ou collectifs basés en France ou à l'étranger mais liés au pays, de manière provisoire ou durable. AMC a sélectionné plusieurs oeuvres d'art en lien avec l'architecture, la ville ou le paysage.

 

Martin Belou, Demain les chiens, 2019. Tente, aimants, fleur d’agaves, lampes, mitres de cheminées, bancs, tissus, drisse, bois, laiton, terre cuite, acier - © Aurélien Mole, courtesy de l’artiste
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Futur, ancien, fugitif, la nouvelle exposition du Palais de Tokyo

Au Palais de Tokyo, l'exposition «Futur, ancien, fugitif. Une scène française» dresse un panorama non exhaustif d'une certaine scène contemporaine en France. Les 44 artistes ou collectifs sélectionnés sont nés entre les années 1930 et les années 1990, en France ou à l'étranger mais liés à ce pays d'une manière ou d'une autre. Cette exposition est l'occasion de rappeler qu'il n'existe pas une scène française mais une quantité de communautés, d'engagements et de singularités. «C’est encore cette perméabilité au présent et une forme de permanence au temps que nous avons cru déceler chez les artistes réunis dans l’exposition et qui nous a permis d’établir cette photographie non pas exhaustive, ni même représentative, mais simplement sensible d’une scène française. Ou plutôt d’une "autre" scène française. De celle qui se trame plus discrètement mais avec non moins de puissance dans les ateliers, les écoles d’art, les espaces partagés, dans les marges ou à l’abri du marché», expliquent les commissaires de l'exposition, Franck Balland, Daria de Beauvais, Adélaïde Blanc et Claire Moulène, avec Marilou Thiébault, assistante curatoriale.

La sélection d'AMC

Maurice Blaussyld

Pour la grande verrière du Palais de Tokyo, Maurice Blaussyld a proposé une œuvre imposante: un monticule de terre étalé sur plus de dix mètres au sol et enserré entre quatre parois. Recouverte d’huile de lin, cette masse sombre est comme transfigurée et révélée par les quatre tapuscrits (des textes sans début ni fin, portant la parole de l’œuvre) qui s’alignent dans cet enclos.

 

Nathalie Du Pasquier

Pour «Futur, ancien, fugitif», Nathalie Du Pasquier a implanté quatre musées miniatures dans lesquels elle déplie son propre travail de peinture autant que celui des artistes qu’elle affectionne et dont les travaux ont élu domicile dans son atelier milanais.

 

Martin Belou

Au sein du parcours d’exposition, l’environnement bâti par Martin Belou est habité de fumée et d’une forêt d’agaves. Ce paysage imaginaire pousse dans ce qui pourrait être une cabane, une serre ou une tente dépliée provisoirement. Cet espace transitoire aux usages indéfinis se dessine comme celui de la communauté.

 

Adrien Vescovi

Au Palais de Tokyo, Adrien Vescovi conçoit une peinture qui s’appuie sur l’architecture et se déploie à l’échelle de l’espace. Trois grands lés composés de bandes horizontales superposent et convoquent des paysages de Bourgogne, du Sud de la France et du Maroc, dont sont issus les ocres qui pigmentent le coton. Suspendu dans les airs comme dans le temps, il accueille les visiteurs dans ses plis, au sein de son épaisseur picturale semblable à des strates géologiques.

 

 

  • Lieu : Palais de Tokyo, Paris
  • Exposition : Futur, ancien, fugitif. Une scène française
  • Calendrier : jusqu'au 5 janvier 2020

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Équerre d'argent 2019, catégorie Ouvrages d'art

Équerre d'argent 2019: les nommés de la catégorie […]

12/11/2019

Vingt réalisations sont en lice pour le prix de l'Équerre d'argent 2019 et cinq pour celui de la Première Œuvre 2019. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque […]

Première Œuvre 2019

Équerre d'argent 2019: les nommés de la catégorie […]

12/11/2019

Vingt réalisations sont en lice pour le prix de l'Équerre d'argent 2019 et cinq pour celui de la Première Œuvre 2019. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque […]

Institut du monde arabe, AJN, AS, Gilbert Lezenes, Pierre Soria, architectes, Paris, façade sud

Rétrospective: l’Institut du monde arabe (1987)

12/11/2019

Le dossier référence d'AMC n°282-novembre 2019 est consacré à l’Institut du monde arabe, conçu par Jean Nouvel, Gilbert Lézénès, Pierre Soria et Architecture ­Studio. Situé dans le Ve?arrondissement de Paris, le […]

Exposition

Baukunst infiltre Bozar à Bruxelles - Exposition

08/11/2019

La pratique singulière du bureau d'architecture belge Baukunst fait l'objet d'une exposition, «Performance & Performativity», présentée au Bozar-Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, jusqu'au 5 janvier 2020. L'occasion d'apprivoiser la […]

Prix AMO 2019 : Grand prix et Prix de la typologie la plus créative dans sa catégorie. 40 logements sociaux à Dijon. Maître d’ouvrage : grand Dijon Habitat Architecte : sophie Delhay architecte

Quels sont les lauréats du Prix AMO 2019 ?

07/11/2019

Le grand prix AMO 2019 a été décerné ce mercredi 6 novembre au Centre Wallonie Bruxelles à Paris. En plus des cinq catégories - plus belle métamorphose, mise en œuvre la plus audacieuse, meilleur catalyseur urbain, typologie la plus […]

Jack Lang

Jack Lang: «Notre ambition était que l’art et la […]

07/11/2019

Il y a trente ans, en 1989, étaient inaugurés la Pyramide du Louvre, l’opéra Bastille, la Grande Arche de La Défense et le ministère des Finances à Bercy, les tout premiers "grands projets" parisiens de Mitterrand parmi la dizaine qui […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus