Garcés de Seta Bonet - Palais de justice à Strasbourg - Finaliste du prix de l'Equerre d'argent 2017

Le Palais de justice de Strasbourg, conçu par les architectes de l'agence Garcés de Seta Bonet, fait partie des huit réalisations encore en lice pour le prix de l'Equerre d'argent 2017. Annonce des résultats le 27 novembre 2017.

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Lieu d'activité, Palais de justice à Strasbourg (Bas-Rhin), Garcés de Seta Bonet (architectes), Ministère de la Justice (maître d'ouvrage) - © ADRIA GOULA
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Garcés de Seta Bonet - Palais de justice à Strasbourg - Finaliste du prix de l'Equerre d'argent 2017

Articles Liés

Équerre d'argent 2017: les huit bâtiments finalistes

Équerre d'argent et Première Œuvre 2017 : les 25 bâtiments nommés

Dans le quartier impérial de la Neustadt, la transformation du palais de justice de Strasbourg ne transparaît pas au premier abord, tant l’édifice affiche sa facture néoclassique signée Skjold Neckelmann. A peine visible depuis la rue, la nouvelle extension n’altère aucune façade ; toutes demeurent dans leur entièreté morphologique et ce, malgré une surface doublée. Pour agrandir l’édifice, les architectes ont densifié l’îlot en occupant la cour à ciel ouvert et en remplaçant la surélévation des années 1970, obsolète. A l’intérieur même du bâti existant, il s’est donc agi de construire une boîte dans la boîte, de recréer un cœur qui redonne une logique fonctionnelle et qualitative à l’ensemble.

Densifier avec de la lumière

Dès l’entrée dans la salle des pas perdus minutieusement restaurée, le visiteur perçoit un espace très lumineux, grâce aux façades de verre du patio intérieur qui, tout en faisant office de filtres entre les espaces, créent de la profondeur. Clarté et transparence qualifient les trois unités concentriques –?salle des pas perdus, patio et nouveau volume abritant les salles d’audience?–, qui se succèdent malgré des flux distincts. Si cette disposition centrale oriente le public directement à l’intérieur du palais, elle garantit aussi l’autonomie des parcours des juges et des détenus. Aux différents étages, les espaces conçus comme des galeries vitrées autour d’un jardin intérieur impriment leur écriture contemporaine, prémisse d’une composition plus générale qui se déploie en toiture. Recouvert d’acier satiné, l’attique, dont les parois inclinées reflètent les changements de couleur du ciel, fabrique un paysage qui dialogue avec les lignes acérées des toitures strasbourgeoises. Tout en rééquilibrant avec élégance le couronnement périphérique de l’édifice, il demeure en recul par rapport aux façades historiques. Sans s’opposer mais cohabitant avec intelligence, patrimoine et contemporain sont ici chacun le faire-valoir de l’autre.

 

  • Maîtrise d’ouvrage : ministère de la Justice
  • Maîtrise d’œuvre : Garcés de Seta Bonet, architectes ; SVC, architectes coauteurs ; Setec Bâtiment, BET tous corps d’état ; GV ingénierie, économie ; VP Cités & Elithis, HQE ; Acoustique Vivié et Associés, acoustique ; Teschner-Sturacci, signalétique
  • Programme : réhabilitation-extension du palais de justice
  • Surface : 13 600 m2 SP
  • Coût : 30 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

The Beit Project à Paris - novembre 2018

The Beit Project est actuellement à Paris

19/11/2018

Après Barcelone, Berlin, Rome, Lodz, Nice, Marseille, Tanger, Sant Boi, Athènes, Ixelles, Bruxelles, Sofia, Skopje, Paris accueille actuellement, dans les murs de la Gare de l'Est, The Beit Project, lancé par l'architecte David Stoleru. Après avoir […]

Dancing Forest de Kengo Kuma, Rennes

Kengo Kuma parle aux oiseaux à Rennes, dans le […]

19/11/2018

En cette fin d'année 2018, l'architecte japonais Kengo Kuma est le premier - des huit concepteurs invités - à livrer un nichoir à oiseaux inédit à Rennes. Dans l’attende de l’inauguration d’un complexe hôtelier dans […]

A quoi sert l’histoire de l’architecture aujourd’hui ?

De l’utilité de l’histoire

16/11/2018

Voici un ouvrage modeste par son volume mais ambitieux par les ouvertures qu’il propose. Le projet éditorial dirigé par l’architecte, historien et professeur Richard Klein fait suite au livre intitulé A quoi sert l’histoire aujourd’hui ? d’Emmanuel […]

Vue de scenographie de Normal Studio, au MAD Paris-Credit Laure Carsalade

La folle histoire du design, selon Normal Studio […]

16/11/2018

Le MAD Paris s’est doté d’un nouvel accrochage pour faire la part belle à sa collection contemporaine permanente. Intitulé « La folle histoire du Design », il a été inauguré le 19 octobre, sur une scénographie de Normal Studio. […]

Equerre d'argent

ÉQUERRE D'ARGENT 2018 : LE JURY ET LES 25 […]

15/11/2018

Vingt-cinq opérations ont été sélectionnées pour l’Equerre d’argent et le prix de la Première œuvre 2018. Le jury (voir liste des membres ci-dessous) sera présidé par Bernard Plattner, architecte, directeur de RPBW (Renzo […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture du 16 au 22 […]

15/11/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Franchir la berge. Les Alpes, les lacs, des architectures Jusqu’au 16? novembre, à l’îlot S, à Annecy L’exposition […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus