Garcés de Seta Bonet - Palais de justice à Strasbourg - Finaliste du prix de l'Equerre d'argent 2017

Le Palais de justice de Strasbourg, conçu par les architectes de l'agence Garcés de Seta Bonet, fait partie des huit réalisations encore en lice pour le prix de l'Equerre d'argent 2017. Annonce des résultats le 27 novembre 2017.

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Lieu d'activité, Palais de justice à Strasbourg (Bas-Rhin), Garcés de Seta Bonet (architectes), Ministère de la Justice (maître d'ouvrage) - © ADRIA GOULA
photo n° 1/4
Zoom sur l'image Garcés de Seta Bonet - Palais de justice à Strasbourg - Finaliste du prix de l'Equerre d'argent 2017

Articles Liés

Équerre d'argent 2017: les huit bâtiments finalistes

Équerre d'argent et Première Œuvre 2017 : les 25 bâtiments nommés

Dans le quartier impérial de la Neustadt, la transformation du palais de justice de Strasbourg ne transparaît pas au premier abord, tant l’édifice affiche sa facture néoclassique signée Skjold Neckelmann. A peine visible depuis la rue, la nouvelle extension n’altère aucune façade ; toutes demeurent dans leur entièreté morphologique et ce, malgré une surface doublée. Pour agrandir l’édifice, les architectes ont densifié l’îlot en occupant la cour à ciel ouvert et en remplaçant la surélévation des années 1970, obsolète. A l’intérieur même du bâti existant, il s’est donc agi de construire une boîte dans la boîte, de recréer un cœur qui redonne une logique fonctionnelle et qualitative à l’ensemble.

Densifier avec de la lumière

Dès l’entrée dans la salle des pas perdus minutieusement restaurée, le visiteur perçoit un espace très lumineux, grâce aux façades de verre du patio intérieur qui, tout en faisant office de filtres entre les espaces, créent de la profondeur. Clarté et transparence qualifient les trois unités concentriques –?salle des pas perdus, patio et nouveau volume abritant les salles d’audience?–, qui se succèdent malgré des flux distincts. Si cette disposition centrale oriente le public directement à l’intérieur du palais, elle garantit aussi l’autonomie des parcours des juges et des détenus. Aux différents étages, les espaces conçus comme des galeries vitrées autour d’un jardin intérieur impriment leur écriture contemporaine, prémisse d’une composition plus générale qui se déploie en toiture. Recouvert d’acier satiné, l’attique, dont les parois inclinées reflètent les changements de couleur du ciel, fabrique un paysage qui dialogue avec les lignes acérées des toitures strasbourgeoises. Tout en rééquilibrant avec élégance le couronnement périphérique de l’édifice, il demeure en recul par rapport aux façades historiques. Sans s’opposer mais cohabitant avec intelligence, patrimoine et contemporain sont ici chacun le faire-valoir de l’autre.

 

  • Maîtrise d’ouvrage : ministère de la Justice
  • Maîtrise d’œuvre : Garcés de Seta Bonet, architectes ; SVC, architectes coauteurs ; Setec Bâtiment, BET tous corps d’état ; GV ingénierie, économie ; VP Cités & Elithis, HQE ; Acoustique Vivié et Associés, acoustique ; Teschner-Sturacci, signalétique
  • Programme : réhabilitation-extension du palais de justice
  • Surface : 13 600 m2 SP
  • Coût : 30 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Gulizzi + Auer & Weber, Palais des sports, Aix-en-Provence

Gulizzi + Auer & Weber - Palais des sports - […]

21/02/2018

En épousant symboliquement la courbure des gradins, la forme singulière de l’Aréna du pays d’Aix évoque le mouvement et devient un signal visible depuis l’A51 en direction de Marseille. Son enveloppe s’apparente à un entrelacs […]

Lucio Fontana, Ambiente spaziale con neon, 1967/2017, installation Pirelli HangarBicocca, Milan, 2017 ;  Fondazione Lucio Fontana

Derniers jours pour découvrir Lucio Fontana à […]

21/02/2018

A Milan, une visite au HangarBicocca s’impose, autant pour la sélection des œuvres, que par les possibilités qu’offre son espace magistral. Dans Ambiente spaziale, les boîtes de lumière de Lucio Fontana offrent une perspective chromatique […]

Katharina Grosse, The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped, 2017, acrylique sur tissu, Carriageworks, Sydney

Immersion totale dans une oeuvre d'art bariolée à […]

21/02/2018

L’artiste allemande Katharina Grosse a investi le centre d’art contemporain Carriageworks à Sydney en y déployant une installation monumentale, aussi mouvante qu’immersive.   Intitulée « The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus