Gilles Brusset compose l’entrée de l’ambassade de France à Haïti

Plasticien mais aussi architecte-paysagiste, diplômé des Ecoles d’architecture de Paris Belleville et de paysage de Versailles, Gilles Brusset a réalisé le 1% artistique de la nouvelle ambassade de France à Haïti, conçue par Explorations architecture. Véritable sculpture-paysage, «L’étoile de terre» est inspirée des typologies végétales locales. Tout en tenant compte du projet d’aménagement des espaces extérieurs existants, elle propose la reprise du tracé des bordures et du terre-plein central selon une géométrie stricte axée sur l’entrée de l’ambassade.

Ambassade de France à Port-au-Prince (Haïti), Explorations Architecture, 2018 - © Michel Denancé
photo n° 1/10
Zoom sur l'image Gilles Brusset compose l’entrée de l’ambassade de France à Haïti

Articles Liés

Ambassade de France à Port-au-Prince (Haïti) par Explorations Architecture

Explorations Architecture

Pour le 1% artistique de la nouvelle ambassade de France d’Haïti d’Explorations architecture, Gilles Brusset a sélectionné des formes du paysage environnant qui servent de matrice au projet. Les traits de côte, les arborescences des racines de palétuviers ou encore les formes des echinodermes caribéens dessinent un ancrage plastique, à réinterpréter par le projet artistique.

Une sculpture-paysage

A partir de la prise en compte du projet d’aménagement des espaces extérieurs existants, «L’étoile de terre » reprend le tracé des bordures et du terre-plein central selon une géométrie stricte axée sur l’entrée de l’ambassade. En remplacement de la bordure arasée prévue, Gilles Brusset a proposé l’insertion d’une sculpture en béton en enduit blanc, préfigurée par les coffrages, coulée en place et talochée. Installée sur le pourtour du terre-plein central, dans l’axe central de la séquence d’entrée, elle offre une perspective renouvelée de l’édifice de la nouvelle ambassade. La dispersion à la volée de granulats blancs sur les étendues du fond noir de l’asphalte, soulignent les contours et la présence de la sculpture. L’effet de texture obtenu qualifie l’ensemble des voiries de l’entrée de l’ambassade: les jeux de variations de densité et de contraste confèrent un caractère précieux au sol circulé.

Art des jardins

En investissant l’étendue des sols de la séquence d’entrée, le projet s’inscrit dans une tradition de l’art dans les jardins et manifeste d’un esprit français: des compositions lisibles et claires, des ordonnancements capable de faire coexister architecture, paysage et œuvre d’art. «L’étoile de terre » renforce la clarté d’une composition axée et met en exergue les jeux de surfaces de sol, au service d’une mise en scène de l’ensemble de la séquence d’entrée, pour magnifier l’architecture.

 

  • Lieu : Port-au-Prince, Haïti
  • Maîtrise d’ouvrage : ministère des Affaires Etrangères 
  • Maîtrise d'oeuvre : Gilles Brusset
  • Programme : 1% artistique pour l’Ambassade de France en Haïti
  • Matériaux : béton et granulats calcaire
  • Calendrier : 2017-18

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Serpentine Pavilion 2019, Junya Ishigami architecte

Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine […]

20/02/2019

C’est l’architecte japonais Junya Ishigami, dont les œuvres aériennes étaient exposées à l’été 2018 à la Fondation Cartier, à Paris, qui réalisera le Pavillon Serpentine 2019. Installation à […]

Junya Ishigami architecte, par Tasuko Amada

Junya Ishigami architecte - portrait

20/02/2019

Né en 1974, l'architecte japonais Junya Ishigami, formé à la National University of Fine Arts and Music de Tokyo, fonde son agence dans la capitale japonaise en 2004. Lauréat du Global Award for Sustainable Architecture en 2010, il réalisera le pavillon de […]

AMC n°44-février 1978, couverture

Dans les archives d'AMC: 1978, rencontre avec […]

20/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus