Guinée * Potin – Base de loisirs au lac de Vioreau – Joué-sur-Erdre

Guinée*Potin architectes, base de loisirs au lac de Vioreau, Joué-sur-Erdre - © nicolas pineau
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Guinée * Potin – Base de loisirs au lac de Vioreau – Joué-sur-Erdre

Sur la commune de Joué-sur-Erdre, en bordure de l’étang de Vioreau, s’implante la base de Loisirs sur le site dit de la Boustière. Dans un contexte à forte narration paysagère, le projet développe une identité forte qui revisite de façon contemporaine des aspects vernaculaires du site.  Son implantation est délimitée sur trois faces : au nord par le relief en forte pente, à l’est par le cheminement existant, et à l’ouest par un camping.  Le terrain s’ouvre au sud sur la grève bordant les berges, et au-delà sur le littoral de l’étang de Vioreau. Pour conforter une économie maîtrisée, les éléments en place ont été conservés ; seul le bâtiment existant, obsolète, et contenant de l’amiante, a été démoli. La topographie du site est optimisée pour orienter le projet dans deux directions : l’axe nord/sud, afin de créer un « encastrement » dans la pente abrupte ; l’axe ouest/est, afin de créer un « étirement » dans la pente constante, parallèle à l’étang. Le niveau +0.00 du RDC haut (hall/accueil/foyer) reprend la côte terrain naturel, afin de bénéficier d’une pente douce depuis les stationnements au nord (< 3%). La déclivité du terrain minimise l’impact du bâtiment neuf sur la topographie existante en glissant les locaux stockages, vestiaires, et techniques dans le mouvement de sol, de niveau avec la grève, facilitant ainsi les manœuvres et l’accès à l’étang. Chaque niveau est  ainsi de plain pied. Le rez-de-chaussée bas profite d’un volume généreux (4 m sous poutre) pour le stockage de l’équipement nautique. L’approche environnementale est privilégiée et le projet adopte les grands principes d’une architecture bioclimatique : une orientation nord/sud tenant compte des données climatiques du site, vent, et ensoleillement ; un faible impact sur le paysage par sa matérialité (bois au rez-de-chaussée haut, béton matricé effet roche au rez-de-chaussée bas) ; une compacité de l’emprise, avec une forte inertie apportant un grand confort thermique autant en hiver qu’en été ; une exploitation passive de l’énergie du soleil d’hiver, et protection d’été ;  une façade sud « solaire » s’ouvrant sur le paysage avec des circulations de distribution au nord. Le bâtiment superpose deux strates qui déclinent les aspects du contexte, tant paysagers que programmatiques.  Au rez-de-chaussée bas, une strate minérale en voile de béton matricé, aspect « roche » , affiche une géométrie propre au site, à savoir la présence de pierres levées et de pâlis en shistes formant clôtures et enceintes d’ensembles bâtis dans la région. Cet épiderme de béton matricé, façon « roches shistiques», est recouvert d’aplats de couleurs aux formes cristallines, pour se rapprocher au plus près des roches en présence dans l’environnement proche. Au rez-de-chaussée haut, une strate claire et largement vitrée au sud, s’enveloppe au nord, à l’ouest et à l’est, d’une peau de bois, caractéristique des constructions à pans de bois du pays de la Mée. L’écriture rurale est ici réinterprétée: descentes d’eau pluviale carrées en zinc, bardage brut d’épicéa, toiture végétalisée en pente, bac acier laissé apparent en sous face des débords de toiture, grande cheminée, etc. Ce dispositif formel, de superposition de strates  - un corps de bâtiment rural posé sur un rocher décoré -est généré par l’approche contextuelle et une démarche pragmatique vis à vis du programme.

  • Lieu : Lac de Vioreau, La Boustière, Joué-sur-Erdre (44)
  • Maîtrise d’ouvrage : Conseil général de Loire-Atlantique
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Guinée * Potin, architecte mandataire ; Guillaume Sevin Paysages, paysagiste ; Isateg, Bet structure/fluides; Itac Bet acoustique
  • Programme : base de loisirs, multisport et activités : espace de stockage, vestiaires, logement pour le gardien; salles de cours, mur d'escalade
  • Surface : 1450 m² SHON
  • Calendrier : 2014
  • Coût : 1,9 M€HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

9 logements sociaux, MGAU Michel Guthmann architecture urbanisme, Paris XXe arr.

Logements sociaux en tissu faubourien, par MGAU […]

24/04/2019

L'agence MGAU Michel Guthmann architecture et urbanisme livre une opération de 9 logements sociaux dans les pentes de la colline de Belleville, à Paris (XXe arr.). Sur les pentes de la colline de Belleville (Paris XXe), neuf logements sociaux ont pris possession d’une […]

7eme braderie de l’architecture à Lille, 15 juin 2019

L'archi, en mode braderie à Lille

24/04/2019

Bradeux et chineurs architectes, la septième édition de la braderie de l'architecture se tiendra à Lille le samedi 15 juin 2019. La location de stands est ouverte. Des dizaines de stands tenus par des architectes, des étudiants et même des particuliers […]

11 logements sociaux, Maast architecture, Amiens (Somme)

11 logements sociaux bas carbone, par Maast

23/04/2019

Premiers de la région à être certifiés «Bâtiment bas carbone», ces logements conçus par l'agence Maast à Amiens se composent d'une structure mixte béton-bois, préfabriquée. Implantés au sud d’Amiens, […]

Clément Berton, architecte

Clément Berton, architecte - portrait

23/04/2019

Diplômé de l’école d'architecture de Lille en 2010, Clément Berton a créé son activité libérale en 2015. Avant de se lancer en son nom propre, Clément Berton a travaillé chez Lalou+Lebec, puis Tank, agence au sein de […]

Plongée dans les dédales de la recherche […]

19/04/2019

En quoi l’architecture pourrait-elle se prévaloir d’une forme de recherche scientifique objective? Pour tenter de répondre à cette question ancestrale, les étudiants de «l’Atelier recherche» de l’école d’architecture de […]

Appel à projets scénographique, festival We love green 2019.

Appel à projets scénographiques pour le festival […]

19/04/2019

Avis aux architectes amateurs de musique: le festival We love green, qui se tiendra les 1er et 2 juin 2019 dans le bois de Vincennes à Paris, est en quête de projets scénographiques. Date limite d'envoi des propositions: le 22 avril 2019. Chaque année, le festival de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus