Guinée * Potin – Base de loisirs au lac de Vioreau – Joué-sur-Erdre

Guinée*Potin architectes, base de loisirs au lac de Vioreau, Joué-sur-Erdre - © nicolas pineau
photo n° 1/12
Zoom sur l'image Guinée * Potin – Base de loisirs au lac de Vioreau – Joué-sur-Erdre

Sur la commune de Joué-sur-Erdre, en bordure de l’étang de Vioreau, s’implante la base de Loisirs sur le site dit de la Boustière. Dans un contexte à forte narration paysagère, le projet développe une identité forte qui revisite de façon contemporaine des aspects vernaculaires du site.  Son implantation est délimitée sur trois faces : au nord par le relief en forte pente, à l’est par le cheminement existant, et à l’ouest par un camping.  Le terrain s’ouvre au sud sur la grève bordant les berges, et au-delà sur le littoral de l’étang de Vioreau. Pour conforter une économie maîtrisée, les éléments en place ont été conservés ; seul le bâtiment existant, obsolète, et contenant de l’amiante, a été démoli. La topographie du site est optimisée pour orienter le projet dans deux directions : l’axe nord/sud, afin de créer un « encastrement » dans la pente abrupte ; l’axe ouest/est, afin de créer un « étirement » dans la pente constante, parallèle à l’étang. Le niveau +0.00 du RDC haut (hall/accueil/foyer) reprend la côte terrain naturel, afin de bénéficier d’une pente douce depuis les stationnements au nord (< 3%). La déclivité du terrain minimise l’impact du bâtiment neuf sur la topographie existante en glissant les locaux stockages, vestiaires, et techniques dans le mouvement de sol, de niveau avec la grève, facilitant ainsi les manœuvres et l’accès à l’étang. Chaque niveau est  ainsi de plain pied. Le rez-de-chaussée bas profite d’un volume généreux (4 m sous poutre) pour le stockage de l’équipement nautique. L’approche environnementale est privilégiée et le projet adopte les grands principes d’une architecture bioclimatique : une orientation nord/sud tenant compte des données climatiques du site, vent, et ensoleillement ; un faible impact sur le paysage par sa matérialité (bois au rez-de-chaussée haut, béton matricé effet roche au rez-de-chaussée bas) ; une compacité de l’emprise, avec une forte inertie apportant un grand confort thermique autant en hiver qu’en été ; une exploitation passive de l’énergie du soleil d’hiver, et protection d’été ;  une façade sud « solaire » s’ouvrant sur le paysage avec des circulations de distribution au nord. Le bâtiment superpose deux strates qui déclinent les aspects du contexte, tant paysagers que programmatiques.  Au rez-de-chaussée bas, une strate minérale en voile de béton matricé, aspect « roche » , affiche une géométrie propre au site, à savoir la présence de pierres levées et de pâlis en shistes formant clôtures et enceintes d’ensembles bâtis dans la région. Cet épiderme de béton matricé, façon « roches shistiques», est recouvert d’aplats de couleurs aux formes cristallines, pour se rapprocher au plus près des roches en présence dans l’environnement proche. Au rez-de-chaussée haut, une strate claire et largement vitrée au sud, s’enveloppe au nord, à l’ouest et à l’est, d’une peau de bois, caractéristique des constructions à pans de bois du pays de la Mée. L’écriture rurale est ici réinterprétée: descentes d’eau pluviale carrées en zinc, bardage brut d’épicéa, toiture végétalisée en pente, bac acier laissé apparent en sous face des débords de toiture, grande cheminée, etc. Ce dispositif formel, de superposition de strates  - un corps de bâtiment rural posé sur un rocher décoré -est généré par l’approche contextuelle et une démarche pragmatique vis à vis du programme.

  • Lieu : Lac de Vioreau, La Boustière, Joué-sur-Erdre (44)
  • Maîtrise d’ouvrage : Conseil général de Loire-Atlantique
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Guinée * Potin, architecte mandataire ; Guillaume Sevin Paysages, paysagiste ; Isateg, Bet structure/fluides; Itac Bet acoustique
  • Programme : base de loisirs, multisport et activités : espace de stockage, vestiaires, logement pour le gardien; salles de cours, mur d'escalade
  • Surface : 1450 m² SHON
  • Calendrier : 2014
  • Coût : 1,9 M€HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 24209_1437171_k4_k1_3316178.jpg

La délicatesse de l'hospitalité, 30 habitation de […]

02/03/2021

300 Démontable, cette opération de 30 habitations destinées à des familles en grande précarité réinterroge la notion d'hospitalité liée à l'urgence. A la typologie innovante des espaces s'ajoute la volonté de créer un dispositif capable qui résonne à l'échelle individuelle, collective et paysagère. On […]

CANAL ARCHITECTURE

CANAL ARCHITECTURE - Portrait

02/03/2021

300 Les frères Daniel et Patrick Rubin fondent l'atelier Canal en 1982 et l'installent dans un immeuble industriel qu'ils ont réhabilité rue du faubourg Saint-Antoine à Paris. Ils investissent ensuite une maison du XVIIe siècle rue Elzévir, qui devient un lieu de rencontres entre architectes, […]

Prix Mies van der Rohe 2022, pour l'architecture contemporaine

Prix Mies van der Rohe 2022: 29 réalisations […]

01/03/2021

300 La Commission européenne et la Fundació Mies van der Rohe ont retenu 29 réalisations françaises parmi les 449 candidats au prix Mies van der Rohe 2022 pour l'architecture contemporaine. Découverte des nommés hexagonaux en images. Des réalisations françaises seront-elles sacrées par le prix Mies van […]

Abonnés AMC

Renée Gailhoustet, architecte

Rétrospective : Renée Gailhoustet en ses terrasses

01/03/2021

300 A l'occasion de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars prochain, AMC met en lumière l'apport des femmes architectes dans une profession qui peinent encore à le reconnaître à sa juste mesure. Aujourd'hui, retour sur les travaux de l'architecte Renée Gailhoustet, protagoniste […]

Université populaire 2021

Avec "Soigner", l'université populaire du pavillon […]

26/02/2021

300 L’université populaire animée par l’architecte, professeur et philosophe Richard Scoffier poursuit son troisième cycle des «actes fondamentaux», avec la master classe «Soigner», samedi 27 février 2021 à 11h, en direct sur la page Facebook et le site internet du pavillon de l’Arsenal. Les actes […]

LA LIGNE ET L'OMBRE, DESSINS D'ARCHITECTES, XVIE -XIXE SIÈCLE. Pauline Chougnet, Jean- Philippe Garric.

De l'œuvre dessinée au document - Livre

26/02/2021

300 Signés des architectes dessinateurs les plus brillants de Jacques Androuet du Cerceau à Etienne-Louis Boullée, de Gilles-Marie Oppenord à Jean-Jacques Lequeu, de Charles Percier à Henri Labrouste, d'Eugène Viollet-le-Duc à Charles Garnier , les 150 dessins présentés dans cet ouvrage retracent une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital