Hérault Arnod – Cité internationale Paul Ricœur - Rennes

A Rennes, la Cité internationale est un bâtiment hybride conçu par Hérault Arnod architectes qui réunit trois propriétaires et quatre éléments programmatiques indépendants: un centre sportif, les locoaux de l’université Bretagne Loire et du centre international de la mobilité, une résidence pour chercheurs étrangers et un restaurant universitaire. Le projet organise la coexistence des programmes à l’intérieur d’une enveloppe unitaire, simple et compacte. Le bâtiment se compose d’un socle dans lequel sont positionnés les programmes recevant du public, et du volume en hauteur de la résidence pour chercheurs, hérissée de balcons.

Hérault Arnod – Cité internationale Paul Ricœur - Rennes - © André Morin
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Hérault Arnod – Cité internationale Paul Ricœur - Rennes

Articles Liés

Hérault-Arnod Associés - Salle de musiques amplifiées et électroniques, nominée à[...]

ÉQUERRE D'ARGENT 2009 / NOMINÉ – ISABEL HÉRAULT ET YVES ARNOD – SIÈGE MONDIAL DE ROSSIGNOL

ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - HERAULT & ARNOD - CENTRE CULTUREL ET SPORTIF

La Cité internationale Paul Ricœur, conçue à Rennes par Hérault Arnod architectes, est située à l’interface de deux logiques urbaines: d’un côté un quartier moderne, composé de vastes espaces publics et de bâtiments de grandes dimensions, de l’autre le centre-ville historique, composé d’immeubles plus petits, avec toits en ardoises. L’un des enjeux du projet est l’articulation des échelles de la ville traditionnelle et de la ville moderne, à la fois par l’organisation des volumes et la disposition des fonctions.

Imbrication de quatre programmes

L’imbrication des quatre programmes du socle, totalement indépendants dans leur fonctionnement, est incluse dans un système de façade au rythme vertical qui alterne aluminium et verre, unifiant l’ensemble dans une enveloppe transparente et brillante. Le projet des architectes s’ouvre sur toutes ses faces, laissant percevoir les activités intérieures afin d’apporter du mouvement et de la vie, d’animer l’espace public.

Façades graphiques

Le système graphique des façades découle de la logique climatique. Les aiguilles verticales saillantes en aluminium poli assurent à l’est et à l’ouest une fonction de protection solaire. L’ensemble forme une composition dont l’image est changeante: quasiment invisibles de face, les aiguilles forment de grands tableaux abstraits dans les vues de biais. Du côté du boulevard, le bâtiment vertical abrite la résidence pour chercheurs étrangers. Son traitement assume un certain contraste avec la partie basse, dont il est partiellement détaché par un vide au troisième étage. Chaque chambre possède une grande baie vitrée ouvrant sur le balcon. Le mobilier, réalisé en panneaux multiplis de hêtre, est dessiné sur mesure. Il comprend la cuisine et la salle de bains, le lit, le bureau et de nombreux rangements intégrés. La façade nord, sur le boulevard de la Liberté, est composée par des jardins d’hiver formant tampon thermique et phonique. La façade en verre blanc, très légère, alterne panneaux fixes et ouvrants. Des plantes grimpantes et des fougères arborescentes sont installées à l’arrière, l’ensemble formant ainsi un grand tableau végétal ouvert sur la ville.

 

 

  • Lieu : Rennes, Ille-et-Vilaine
  • Maîtrise d’ouvrage : Rennes Métropole
  • Maîtrise d'œuvre : Hérault Arnod architectes, Mickaël Dusson, chef de projet ; Michel Forgue, ingénieur économiste ; Batiserf, structure ; Inex, fluides ; Artelia, restauration ; Gérard Plénacoste, graphiste
  • Programme : résidence de 79 logements pour chercheurs étrangers : 2 878 m2 ; restaurant universitaire : 715 m2 ; siège de l’Université Bretagne Loire : 1268 m2 ; centre sportif : 2528 m2
  • Surface : 7389 m2 SHON
  • Calendrier : concours février 2011 - livraison mars 2016
  • Coût : 13,3 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rénovation de maison, côté jardin, Joinville, Ramses Salazar Architecte

Bain de soleil pour ex-maison des sixties, par […]

25/10/2021

300 À Joinville, à l’est de Paris, le soleil a réinvesti une maison des années 1960 pour proposer à un foyer de quatre personnes un écrin moderne, hautement fonctionnel. Un renouvellement des lieux par Ramsès Salazar. L’intervention de Ramsès Salazar élargit et anoblit par l’ouverture à la lumière […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k9_k1_3684086.jpg

La recherche en agence (4/5) : faire évoluer la […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

PHOTO - 27054_1596130_k6_k1_3684371.jpg

Dossier détails : escaliers scénographiques

22/10/2021

300 On descend un escalier, on le monte, on s'y croise, on s'y arrête peut-être. Alors que les grands halls deviennent atriums, les escaliers se métamorphosent en plateformes d'échanges. Prolongement de l'espace public au cœur d'un immeuble de logements ou interface dynamique entre l'accueil, les […]

Objet-abri conçu par Benjamin Tovo pour le cycle des veilleurs de WLDN/Joanne Leighton, à la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

Veiller sur le Grand Paris depuis la structure […]

22/10/2021

300 Jusqu’au 2 octobre 2022, la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, située entre Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) accueille sur son toit un « objet-abri », conçu par le designer Benjamin Tovo, dans le cadre de la performance « Le cycle des veilleurs » crée par la chorégraphe […]

Abonnés AMC

Stadium Square. Configuration de base : un quartier autour d’une place publique »

La recherche en agence (3/5) : s'ouvrir au marché […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Lauréat de l'Équerre d'argent 2019, résidence Julia-Bartet, centre de formation pour apprentis et centre de distribution des Restos du Cœur à Paris XIVe, Charles-Henri Tachon (architecte), RIVP (maître d’ouvrage)

Trophée béton : Charles-Henri Tachon et Ingrid […]

21/10/2021

300 À l’occasion du lancement de l’édition 2022 du Trophée béton Pro aura lieu jeudi 21 octobre à la Maison de l’architecture Île-de-France une conférence spéciale intitulée « L’architecture béton en héritage ». Les architectes Charles-Henri Tachon, Ingrid Taillandier, Philippe Prost, Isabelle Buzzo et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital