Hérault Arnod – Cité internationale Paul Ricœur - Rennes

A Rennes, la Cité internationale est un bâtiment hybride conçu par Hérault Arnod architectes qui réunit trois propriétaires et quatre éléments programmatiques indépendants: un centre sportif, les locoaux de l’université Bretagne Loire et du centre international de la mobilité, une résidence pour chercheurs étrangers et un restaurant universitaire. Le projet organise la coexistence des programmes à l’intérieur d’une enveloppe unitaire, simple et compacte. Le bâtiment se compose d’un socle dans lequel sont positionnés les programmes recevant du public, et du volume en hauteur de la résidence pour chercheurs, hérissée de balcons.

Hérault Arnod – Cité internationale Paul Ricœur - Rennes - © André Morin
photo n° 1/8
Zoom sur l'image Hérault Arnod – Cité internationale Paul Ricœur - Rennes

Articles Liés

Hérault-Arnod Associés - Salle de musiques amplifiées et électroniques, nominée à[...]

ÉQUERRE D'ARGENT 2009 / NOMINÉ – ISABEL HÉRAULT ET YVES ARNOD – SIÈGE MONDIAL DE ROSSIGNOL

ÉQUERRE D'ARGENT 2005 / NOMINÉ - HERAULT & ARNOD - CENTRE CULTUREL ET SPORTIF

La Cité internationale Paul Ricœur, conçue à Rennes par Hérault Arnod architectes, est située à l’interface de deux logiques urbaines: d’un côté un quartier moderne, composé de vastes espaces publics et de bâtiments de grandes dimensions, de l’autre le centre-ville historique, composé d’immeubles plus petits, avec toits en ardoises. L’un des enjeux du projet est l’articulation des échelles de la ville traditionnelle et de la ville moderne, à la fois par l’organisation des volumes et la disposition des fonctions.

Imbrication de quatre programmes

L’imbrication des quatre programmes du socle, totalement indépendants dans leur fonctionnement, est incluse dans un système de façade au rythme vertical qui alterne aluminium et verre, unifiant l’ensemble dans une enveloppe transparente et brillante. Le projet des architectes s’ouvre sur toutes ses faces, laissant percevoir les activités intérieures afin d’apporter du mouvement et de la vie, d’animer l’espace public.

Façades graphiques

Le système graphique des façades découle de la logique climatique. Les aiguilles verticales saillantes en aluminium poli assurent à l’est et à l’ouest une fonction de protection solaire. L’ensemble forme une composition dont l’image est changeante: quasiment invisibles de face, les aiguilles forment de grands tableaux abstraits dans les vues de biais. Du côté du boulevard, le bâtiment vertical abrite la résidence pour chercheurs étrangers. Son traitement assume un certain contraste avec la partie basse, dont il est partiellement détaché par un vide au troisième étage. Chaque chambre possède une grande baie vitrée ouvrant sur le balcon. Le mobilier, réalisé en panneaux multiplis de hêtre, est dessiné sur mesure. Il comprend la cuisine et la salle de bains, le lit, le bureau et de nombreux rangements intégrés. La façade nord, sur le boulevard de la Liberté, est composée par des jardins d’hiver formant tampon thermique et phonique. La façade en verre blanc, très légère, alterne panneaux fixes et ouvrants. Des plantes grimpantes et des fougères arborescentes sont installées à l’arrière, l’ensemble formant ainsi un grand tableau végétal ouvert sur la ville.

 

 

  • Lieu : Rennes, Ille-et-Vilaine
  • Maîtrise d’ouvrage : Rennes Métropole
  • Maîtrise d'œuvre : Hérault Arnod architectes, Mickaël Dusson, chef de projet ; Michel Forgue, ingénieur économiste ; Batiserf, structure ; Inex, fluides ; Artelia, restauration ; Gérard Plénacoste, graphiste
  • Programme : résidence de 79 logements pour chercheurs étrangers : 2 878 m2 ; restaurant universitaire : 715 m2 ; siège de l’Université Bretagne Loire : 1268 m2 ; centre sportif : 2528 m2
  • Surface : 7389 m2 SHON
  • Calendrier : concours février 2011 - livraison mars 2016
  • Coût : 13,3 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Serpentine Pavilion 2019, Junya Ishigami architecte

Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine […]

20/02/2019

C’est l’architecte japonais Junya Ishigami, dont les œuvres aériennes étaient exposées à l’été 2018 à la Fondation Cartier, à Paris, qui réalisera le Pavillon Serpentine 2019. Installation à […]

Junya Ishigami architecte, par Tasuko Amada

Junya Ishigami architecte - portrait

20/02/2019

Né en 1974, l'architecte japonais Junya Ishigami, formé à la National University of Fine Arts and Music de Tokyo, fonde son agence dans la capitale japonaise en 2004. Lauréat du Global Award for Sustainable Architecture en 2010, il réalisera le pavillon de […]

AMC n°44-février 1978, couverture

Dans les archives d'AMC: 1978, rencontre avec […]

20/02/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus