Ingo Maurer s’en est allé… et la lumière fut

Le 21 octobre 2019, à 87 ans, Ingo Maurer a tiré sa révérence. Son entreprise éponyme qui était sa famille, riche des œuvres qu’il a signées depuis son premier luminaire The Bulb en 1966, continue de briller en son nom.

whatwedocounts, Ingo Maurer, 2015 - © Ingo Maurer
photo n° 1/15
Zoom sur l'image Ingo Maurer s’en est allé… et la lumière fut

Né en 1932 sur une île du lac de Constance, Ingo Maurer est avant tout d'un insulaire, né en regardant le ciel et sous une bonne étoile. Après avoir suivi une formation de typographe, il quitte l’Europe pour travailler aux Etats-Unis en 1960, ce qui marque un tournant dans le métier qu’il embrassera ensuite de designer artiste. Son premier projet, Bulb, édité en 1966 sous sa société Design M, est un hommage à Thomas Edison. L'objet entre dès 1969 dans la collection du MoMa (New-York) et reste une pièce iconique. Dans les années 1970, Maurer s’intéresse au papier japonais comme matériau d’expérimentation de ce à quoi il va consacrer sa vie, la lumière, toujours à la manière d’un poète, avec humour, grâce et fantaisie.

 

Essais sur l’oiseau et coup de torchon

En 1984, Ingo Maurer développe YaYaHo, un système pionnier de câbles qui accueille différentes typologies d’halogènes repositionnables, et fonctionne à basse tension. Le dispositif est choisi par le Centre Pompidou pour une exposition en 1985. Le designer réalise également des plafonds uniques pour des boutiques quand la Fondation Cartier fait appel à lui pour une installation dans un cadre artistique en 1989. Sa reconnaissance est très tôt internationale. De son goût du jeu vient sa lampe à plumes ou Essais sur l’oiseau Lucellino, née en 1992 et revisitée sous de nombreuses formes en 2018. A partir de sa fascination pour le mouvement de l’explosion, il produit le chandelier Porca Miseria, en 1994. Inspiré du film de Michelangelo Antonioni Zabriskie Point, il raconte alors l’exaspération d’une femme italienne qui jetterait sa vaisselle vers son mari. Ou encore la suspension Comic Explosion de 2010, dont les onomatopées se lisent comme une bande dessinée.

 

La société de Maurer produit aussi des projets avec d’autres designers, comme son coup de torchon Delight, créée en 1980 par Frans van Nieuwenborg & Martijn Wegman. Cette applique est en textile de fibre de verre. Avec Ron Arad, il fabrique en 2016, une sculpture en cinq segments orientables. Dans l’espace public, il habille notamment en 1998, la station de métro de Munich Westfriedhof de ses coupes géantes XXL Dome. En 2019, il anime le bâtiment milanais Torre Velasco pendant le salon du Meuble. Et il renoue avec la légèreté du papier en y présentant la petite applique à usage domestique OOP'S. Faisons nôtre pour un dernier hommage, la citation de sa lampe de table en bulle de BD, "What we do counts" (ce que l’on fait compte), pied de nez qui reflète une existence pleine, joyeuse et créative. Les 60 personnes qui constituent son équipe continuent désormais d’éclairer son travail.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Richard Sennett, sociologue

Entretien avec Richard Sennett, sociologue: "une […]

25/09/2020

300 Dans son ouvrage publié en 2019 Bâtir et Habiter. Pour une éthique de la ville, le sociologue Richard Sennett montre comment la ville contemporaine s’est peu à peu éloignée des idéaux démocratiques. Il plaide pour un urbanisme de l’inachevé, qui favorise l’initiative citoyenne et une résilience aux […]

La Seine Musicale, Shigeru Ban et Jean de Gastines architectes, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Au MID, les architectes engagés dans la […]

25/09/2020

300 Patrick Bouchain, Philippe Madec, Michel Desvigne ou encore Patrick Rubin présenteront au Moniteur Innovation Day (MID), le 19 octobre 2020, leurs engagements dans la construction d'un monde plus résilient. Le 19 octobre 2020, le Moniteur Innovation Day (MID) prendra ses quartiers à la Seine […]

Réhabilitation et extension d'une maison à Prosito (Suisse), Andrea Frapolli architecte

Une maison dans les montagnes du Tessin, par […]

24/09/2020

300 Dans le Tessin suisse, l'architecte Andrea Frapolli investit deux petites étables en ruine pour y loger une maison. Il joue avec la matière brute et les lignes franches du bâti, pour construire un imaginaire rural contemporain. A Prosito, village montagnard du Tessin situé au pied des Grisons […]

Wicker Pavilion, Didzis Jaunzem architecte, festival Annecy Paysages

Au festival Annecy Paysages, un parasol de 259 […]

23/09/2020

300 A l’occasion de la troisième édition du festival Annecy Paysages, l’architecte et scénographe letton Didzis Jaunzems a conçu le Wicker Pavilion (pavillon d’osier), installation qui offre un espace ombragé de détente et de méditation au cœur des jardins de l’Europe, à visiter jusqu'au 27 septembre […]

Carlo Grispello et Nadine Lebeau, architectes, agence Graal

Graal - Portrait

23/09/2020

300 Fondée en 2011 par Nadine Lebeau et Carlo Grispello, diplômés de l’Ensa Paris-La Villette et anciens collaborateurs de Nasrine Seraji et Renzo Piano, l’agence Graal s’intéresse à l’architecture autant qu’aux stratégies urbaines. C’est par l’enquête territoriale et la dimension économique du projet […]

Gravity boutique, Fundamental (Chipperfield et Jürgen Mayer H), Boutique du Centre Pompidou

Paris Design Week 2020, retour en images dans les […]

22/09/2020

300 La Paris Design Week, qui s'est tenue ce mois-ci (du 2 au 12 septembre) 2020, a été l’occasion de traverser la capitale en quête de nouveautés, avec permission exceptionnelle de voir et de tester. Extrait de ces visites suivant deux grandes orientations, l'efficacité et la préciosité. Septembre a […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital