Jakob+MacFarlane - Conservatoire de musique et de danse - Noisy-le-Sec

A Noisy-le-Sec, plus que par le flashy de sa couleur verte, le conservatoire Nadia Berger réalisé par Jakob+MacFarlane s'impose par la justesse de son implantation et la dynamique géométrique de ses volumes faisant écho aux disciplines qu'il abrite : la musique et la danse. 

Jakob+MacFarlane - Conservatoire de musique et de danse - Noisy-le-Sec - © Judith Bormand
photo n° 1/20
Zoom sur l'image Jakob+MacFarlane - Conservatoire de musique et de danse - Noisy-le-Sec

Les architectes Dominique Jakob et Brendan MacFarlane disent avoir imaginé le bâtiment comme "un étrange instrument de musique" qui serait à la fois fonctionnel, accueillant et inspirant. Que ce soit à l'échelle de l'îlot ou à l'intérieur du complexe, c'est une architecture en mouvement qu'ils ont choisi de bâtir, résultante de l'exploration et de la fusion des deux disciplines fédératrices qui y sont pratiquées. Inscrit en limite d'une parcelle rectangulaire, le bâtiment se développe en U, ménageant une place publique en son cœur qui, délimitée par son enveloppe sculpturale semble happer le passant, l'invite intuitivement à y pénétrer. Cette cour ouverte s'assimile à un portique qui donne sur la ville et inversement. Un parti pris qui justifie d'autant plus le fait d'avoir occupé la quasi-totalité du terrain : le bâtiment devient un morceau d'urbanité qu'il participe à recomposer, à animer et à rendre plus lisible. Dans un contexte bigarré où les petits collectifs et les maisons individuelles se mesurent à la hauteur de grands ensembles, le nouveau conservatoire - qui ne dépasse pas le R+2 - établit une transition entre les différentes échelles du territoire.

 

Une géométrie dynamique

 

Et ce qui est remarquable, c'est la façon dont il s'y glisse presque de façon paradoxale. Biface, il affirme à la fois la massivité de ses volumes en béton brut sur le pourtour extérieur et la fluidité "liquide" de ses façades intérieures aux facettes triangulaires. Constituées de produits verriers et métalliques thermolaqués vert-jaune, ces dernières sont aussi, selon Brendan MacFarlane "une manière de créer du mouvement et de ramener du paysage en ville". Tout est réuni dans le même équipement et les programmes s'enroulent sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, l'accueil dirige les étudiants vers le conservatoire via un escalier en acier et conduit aussi à l'auditorium, lui offrant un accès supplémentaire depuis le parvis. Qu’il s’agisse des salles de danse ou de musique, des lieux de rencontre ou de pause, elles se répartissent de façon volontairement informelle dans tout le bâtiment, de manière à favoriser les échanges et la mixité. Sobrement mises en œuvre mais très fonctionnelles comme en témoignent par exemple les remarquables plafonds acoustiques qui dessinent une toiture topographique adaptée à chaque pièce. « Ici, on ne fait pas dans le narratif, on est dans le visible, le fonctionnel, et ce sont les artistes qui composent le décor », précise l’architecte. Quant à l’auditorium, tout aussi efficace par sa compacité, il a une jauge de 195 places, peut être utilisé de façon autonome et, selon la nature des spectacles, proposer différentes combinaisons scéniques. 

 

  • Lieu : Noisy-le-Sec (93)
  • Maîtrise d’ouvrage : Etablissement public territorial est ensemble Grand Paris/ ville de Noisy-le-Sec
  • Maîtrise d'oeuvre : Jakob+MacFarlane, architectes. Batiserf BET Structure ; Alto Ingénierie, BET fluides. Bureau Michel Forgue, économie. Jean-Paul Lamoureux, acoustique. Ducks Scéno, scénographie.
  • Programme : auditorium, loges, salles de danse, de répétition et de musique, bureaux administratifs.
  • Surface : 2500 m2
  • Calendrier : août 2017

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • piko

    Il est surtout très...Moche. Parole d'habitant. Dans un quartier 1960-1970, il fait tâche. Aucun recul pour apprécier la prétendue beauté de l'architecture... du n'importe quoi.

Abonnés AMC

PHOTO - 26720_1577283_k5_k1_3640084.jpg

Sous le béton, le bois. Mixité constructive pour […]

22/09/2021

300 Cet immeuble de logements intermédiaires conçu par l'agence JKLN et sis dans l'opération urbaine du boulevard Vincent-Auriol s'inscrit dans une logique de préfabrication tirant parti de la complémentarité du bois et du béton. Il réactualise un mode constructif mixte, qui devient générateur du […]

Christian de Portzamaparc

Christian de Portzamparc en direct depuis Venise

21/09/2021

300 Le 23 septembre 2021 à 17h, suivez en direct la conférence vénitienne de l'architecte Christian de Portzamparc, Prix spécial du jury du Grand Prix AFEX 2021 pour l'ensemble de son œuvre à l'export. A l'occasion des hommages officiels et publics aux pavillons nationaux de la 17e Biennale […]

PHOTO - Franck Hammoutène.eps

Franck Hammoutène (1954-2021)

21/09/2021

300 L'architecte Franck Hammoutène, lauréat de l'Équerre d'argent en 2006, est décédé le 14 septembre 2021. "Nos ouvrages sont contextuels, urbains. Radicaux puisque se voulant réalistes, pragmatiques et bénéfiques." Ainsi l'agence de Franck Hammoutène, basée à Paris, présente ses travaux. Né en 1954 à […]

Vue extérieure : Extension de l’hôtel de ville, Franck Hammoutene, Marseille, Prix de l’équerre d’argent 2006

Hommage à Franck Hammoutène en trois projets

21/09/2021

300 Lauréat de l'Équerre d'argent en 2006 pour l'extension de l'hôtel de ville de Marseille, l'architecte Franck Hammoutène est décédé le 14 septembre 2021, à l'âge de 67 ans. Retour sur trois de ses réalisations, qui illustrent son attachement à la géométrie, aux matières et au confort des espaces.

Susanna Fritscher, Theseus Temple, Vienna

Susanna Fritscher se joue du néoclassicisme à […]

09/09/2021

300 Aprés le Musée d'arts de Nantes, le Louvre Abu-Dhabi et le Centre Pompidou-Metz, l'artiste autrichienne Susanna Fritscher dévoile une nouvelle installation aérienne. Invitée par le musée des Beaux-Arts de Vienne, Susanna Fritscher a investi le Temple de Thésée, icône d'architecture néoclassique qui […]

Portrait de Bruno Gaudin et Virginie Bregal - Atelier Gaudin

Atelier Gaudin - Portrait

20/09/2021

300 Créé en 1998 par les architectes Bruno Gaudin et Virginie Bregal, l'Atelier Gaudin s'est toujours efforcé d'échapper à la spécialisation. De l'échelle urbaine à celle de l'architecture, jusqu'à la conception de mobilier, il vise à chaque projet à mettre en œuvre des dispositifs spatiaux et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital