Junya Ishigami architecte - portrait

Né en 1974, l'architecte japonais Junya Ishigami, formé à la National University of Fine Arts and Music de Tokyo, fonde son agence dans la capitale japonaise en 2004. Lauréat du Global Award for Sustainable Architecture en 2010, il réalisera le pavillon de la galerie Serpentine à Londres à l'été 2019.

Junya Ishigami architecte, par Tasuko Amada - © Junya Ishigami + Associates
photo n° 1/7
Zoom sur l'image Junya Ishigami architecte - portrait

Articles Liés

Cet été, Junya Ishigami enchantera la Serpentine Gallery

Le monde délicat de Junya Ishigami à la Fondation Cartier

A la manière d'un paysagiste, l'architecte japonais Junya Ishigami cherche à s'extraire des normes et des usages de la construction pour privilégier un rapport harmonieux à la nature. Une manière d'aborder la conception dans la veine de celle de Sanaa, chez qui il a travaillé avant de fonder son agence, en 2004 à Tokyo. Son premier projet, le Facility building pour l'Institut de technologie de Kanagawa, achevé en 2008 dans sa ville natale et figurant une forêt de poteaux filiformes qui délimitent les espaces de vie dans un plateau non cloisonné, a marqué les esprits.

Relation fusionnelle

Essentialisés, tous les projets de Junya Ishigami + Associates revendiquent un minimalisme empreint de poésie, flirtant avec l'art et célébrant une relation fusionnelle avec les éléments naturels. Comme dans cette construction troglodyte, à la fois restaurant et habitation, creusée dans le sol à Yamaguchi (Japon), à partir d'une masse de béton coulée dans un moule puis excavée. Ou encore dans les villas construites à Dali (Chine) sur un flanc de colline parsemé d'imposants mégalithes, utilisés comme parois séparant les pièces de vie et les logements. Tous ces projets ont fait l'objet d'une belle exposition à la fondation Cartier, en 2018. L’agence travaille actuellement sur une place universitaire polyvalente, Chapel of Valley, vaste lieu de culte à Rizhao, en Chine; sur le réaménagement du musée polytechnique russe à Moscou et sur le Park Groot Vijversburg aux Pays-Bas. Lauréat du Lion d'or pour son projet "L’Architecture comme air: étude pour le château La Coste" à la Biennale d'architecture de Venise en 2010 et du Global Award for Sustainable Architecture la même année, Junya Ishigami enseigne à l'université de Columbia. Il réalisera, à l'été 2019, le pavillon éphémère de la galerie Serpentine à Londres.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Le pavillon de Junya Ishigami à la Serpentine Gallery de Londres, 2019

Le free space de Junya Ishigami installé à la […]

17/07/2019

C'est à l'architecte japonais Junya Ishigami que la très sélecte Serpentine Gallery a demandé de concevoir son pavillon éphémère, pour la saison 2019. La structure s'est installée dans les jardins de Kensington, à Londres en […]

Les entrepôts Point P à Paris, par Elisabeth Veit

En bord de Seine, les entrepôts Point P […]

16/07/2019

Alors que les bâtiments industriels sont bien souvent des volumes autarciques, le nouvel entrepôt que signe Elisabeth Veit à Paris démontre la possibilité d'ouverture de ce genre de programmes. En bord de Seine, à proximité du parc André […]

La rénovation des Procuratie Vecchie de la place Saint-Marc à Venise par David Chipperfield

Arrêt sur chantier : David Chipperfield et la […]

16/07/2019

Grâce aux travaux de rénovation opérés par David Chipperfield, les Procuratie Vecchie qui bordent la place Saint-Marc à Venise seront bientôt ouverts au public. Une grande première pour un lieu resté fermé depuis 500 ans. En […]

Les bureaux TERENEO à Lille, de Béal & Blanckaert, 2019

Une terre cuite urbaine en parement des bureaux de […]

15/07/2019

A Lille, à quelques mètres de la belle usine Le Blan-Lafont réhabilitée, Antoine Béal et Ludovic Blanckaert livrent trois niveaux de bureaux pour le promoteur Tereneo. Une structure bois efficace qui se joue de la brique afin d'instaurer un dialogue avec le […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus