KAAN et FRES réalisent le nouvel écrin de l’Institut des sciences moléculaires d’Orsay

Dès la rentrée universitaire de 2018, l’ISMO, Institut des sciences moléculaires d’Orsay, s’est installé sur le plateau de Saclay, dans ses nouveaux locaux, signés KAAN Architecten. Derrière son apparence massive et stricte, le bâtiment témoigne d’une grande ouverture sur l’extérieur.

L'ISMO, Institut des sciences moléculaires d’Orsay, par KAAN et FRES - © Sebastian van Damme
photo n° 1/17
Zoom sur l'image KAAN et FRES réalisent le nouvel écrin de l’Institut des sciences moléculaires d’Orsay

Dédié à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation, le campus Paris-Saclay tente de reconstruire une mixité programmatique urbaine, associant ainsi aux différents établissements, logements, services et commerces. Ainsi au côté d’autres établissements de renommée internationale, les néerlandais KAAN Architecten s'associent à FRES Architectes pour réaliser le dernier Institut des sciences moléculaires d’Orsay. Créé en 2010 de la fusion de trois laboratoires de recherche, l’ISMO emploie 160 collaborateurs, sous la tutelle de l’Université Paris-Sud et du CNRS.

Biface architectonique

Intégré au Centre de physique matière et rayonnement, l’institut regroupe en ses murs plusieurs laboratoires, des salles d’enseignement et un centre d’accueil pour chercheurs internationaux. Il est conçu pour que les usagers, en le traversant, s’imaginent dans le parc et le bois classé qui l’entourent. Dans son environnement vallonné, le monolithe de béton émerge simplement de la forêt, bien que composé de deux parties au caractère architectonique différent. L’une accueille les lasers, spectromètres et autres instruments scientifiques de pointe, tandis que la seconde s’organise autour de salles de réunion et de bureaux aux typologies variées. Alors que le mur-rideau de la façade nord cachent les laboratoires préservés de la lumière du jour, les bureaux s’abritent derrière un assemblage épuré de montants et linteaux de béton au sud, dont le quadrillage, comblé par un vitrage en retrait de 80 centimètres, donne place à des niches. Au milieu de ce dernier motif s’affirme l’entrée du programme, différente tant dans son écriture que dans ses finitions.

Un esprit sain dans un corps sain

Dès l’entrée, un espace blanc et lumineux s’élève jusqu’au toit. Par la façade et les lanterneaux, la lumière du jour inonde l’atrium, où se trouvent la réception, une cafétéria ainsi qu’un large escalier menant aux laboratoires et au parking. Un mur de livres borde le tout, sur deux étages dont un escalier en colimaçon assure la jonction. A ce vide multifonctionnel s’ajoutent des balcons suspendus dans le vide du hall, constituant des lieux de rencontre et d’échange pour les usagers. Par l’attention prêtée aux volumes et à l’éclairage naturel, il se dégagerait presque de la générosité sous cette carapace millimétrée et technologique. De leur côté, les espaces de travail sont aménagés autour de deux grands patios, répondant ainsi au calme dont les chercheurs ont besoin, dans un cadre lumineux et intimiste. Au-dessus de l’atrium au niveau des troisième et quatrième étages est suspendu un amphithéâtre complètement habillé de chêne, dont la sous-face inclinée de gradins diffuse, encore un peu plus, la lumière du jour au sein du hall d’entrée.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Extension d'école maternelle, LT2A architectes, Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien architectes, Loos (Nord)

Extension d'école en site occupé, par LT2A […]

19/03/2019

La jeune agence parisienne LT2A, fondée par les architectes Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien, livre la rénovation et l'extension d'une école maternelle à Loos (Nord). Le marché lancé pour l’extension de cette école maternelle […]

Centre technique municipal du Blanc-Mesnil (André Lurçat, arch., 1963), octobre 2018

Au Blanc-Mesnil, on rase André Lurçat

19/03/2019

Après-guerre, la ville du Blanc-Mesnil s'enorgueillissait d'une vingtaine de bâtiments signés André Lurçat. Aujourd'hui, elle a fait le choix de démolir le centre technique municipal, construit en 1962 par l'architecte. En […]

Journée-débat:

Quelle place pour le genre en architecture? […]

19/03/2019

Le vendredi 22 mars 2019 au 11 Conti-Monnaie de Paris (VIe arr.), la journée-débat "Genres et espaces" réunira chercheurs, associations, collectifs et enseignants des écoles d'architecture, proposant une réflexion inclusive dans leurs travaux. De la […]

Bâtiment pont, immeuble de bureaux, Marc Mimram Architecture Ingénierie, Paris XIIIe arr.

Quand Marc Mimram se joue de la gravité, à Paris […]

18/03/2019

Là où le faisceau ferroviaire de la gare d'Austerlitz (Paris, XIIIe arr.) est trop large pour être couvert puis bâti, l'architecte et ingénieur Marc Mimram propose de renverser la logique d'aménagement sur dalle qui façonne cette partie de […]

Qui a dit?

Qui a dit: "L'architecture, c'est soit soulever […]

18/03/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "L'architecture, c'est soit soulever des masses, soit les ancrer au sol"? Marc Mimram, Jacques Ferrier ou Renzo Piano? La réponse, en image. "En tant qu’ingénieur, Marc ­Mimram a travaillé avec […]

Les ruches du jardin des plantes, appel à candidature pour créer des ruches d’abeilles pour les parcs de la ville de Lille

Les abeilles de Lille, en quête de ruches […]

18/03/2019

Avis aux architectes-apiculteurs de la métropole lilloise: WAAO–Centre d’architecture et d’urbanisme à Lille, en partenariat avec les Parcs et Jardins de la ville et son rucher-école, lance un appel à candidatures pour recruter une équipe de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus