Karawitz - 23 logements locatifs - Paris XIXe arr.

Le projet de logements intermédiaires -c'est-à-dire à loyer maîtrisé- développé pour l’Ogif par l’agence Karawitz comprend 23 appartements, un restaurant, un jardin et un parking. Etonnante particularité, le projet a hérité des ambitions d’une opération d’habitat groupé, conçue par les mêmes architectes pour le groupe d'habitants "Diapason", mais abandonnée en 2012. Celui-ci comptait 14 logements, un studio commun et des commerces et n’épuisait pas les possibilités du COS. D’où la possibilité pour Karawitz de proposer davantage d’habitations dans le projet final.

23 logements locatifs, Karawitz architectes, Paris, XIXe arr. - © Schnepp.Renou
photo n° 1/14
Zoom sur l'image Karawitz - 23 logements locatifs - Paris XIXe arr.

La parcelle concernée est bien connue des Parisiens. Située à quelques centaines de mètres du parc de la Villette, au bord du canal de l’Ourcq, elle fait face à l’eau et se glisse dans une parcelle triangulaire. Pour amplifier sa singularité, le terrain est desservi par un niveau haut, rue de l’Ourcq, au débouché d’un pont piéton qui franchit le canal, tandis qu’il s’incline vers la rue de la Meurthe. Enfin, le site offre l’occasion, rare à Paris, de développer un bâti autonome, sans mitoyen, et de dégager à la fois un jardin au sud et une vue exceptionnelle au nord. Le permis de construire obtenu dès octobre 2011 dans le cadre du projet développé à l’époque par Karawitz pour Diapason a été conservé avec deux modifications. Si l’imbrication d’appartements en Z (les duplex) ou en L (les flats) a été abandonnée dans le projet actuel, celui-ci hérite de la desserte par une faille. Colonne vertébrale du projet, cette faille met en connexion le canal et le jardin par la transparence qu’elle offre. Elle abrite un escalier et permet de desservir quatre appartements par des paliers très généreux. En façade côté canal, les oriels qui agrandissaient ou réduisaient les appartements selon la surface recherchée dans l’ancien projet ont mué en balcons.

Vues plongeantes

La maison commune projetée pour Diapason s’est transformée en logement individuel. Les typologies proposées sont des T2 et T3 sur canal et jardin, les appartements sous combles offrant des déclinaisons plus singulières. Tous sont doublement orientés et bénéficient d’un balcon. Côté canal, certaines fenêtres sont dotées d’allèges en verre pour offrir aux pièces de vie des vues plongeantes sur l’eau. Les choix structurels ont porté sur une structure béton et une isolation par l’extérieur. La faille arbore des enduits réfléchissants, tandis que le reste du revêtement est constitué de bois prégrisé. Cette modénature extérieure contraste avec des châssis intérieurs en bois ou en aluminium. Enfin, les toitures aux multiples chiens-assis et dont les pentes se déhanchent selon les desiderata du PLU sont revêtues de zinc, générant une forme sculpturale à l’aspect cuirassé.

 

  • Lieu: Paris XIXe arr.
  • Maîtrise d’ouvrage: Ogif
  • Maîtrise d’œuvre: Karawitz, architecte mandataire; chef de projet, Nils Edelman; équipe, Marielle Kremp, Alexander Bartzsch, Florian Gravé, Corinne Téa, Ecki Czallner; A.I.A., BET structure; AMOES, BET fluides, thermie, environnement; Tohier, économiste; Acoustique & Conseil, BET acoustique
  • Programme: 23 logements et deux locaux commerciaux
  • Surface: logements, 1357,5 m2 SPC; commerces, 222,8 m2 SPC; jardin, 120 m2 SPC
  • Livraison: 2016
  • Coût de l’opération: 3,67 € HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • Max

    Projet architectural de qualité.. On aurait pu mettre de la couleur sur les façades à la place de la teinte grise classique et repetitive sur trop de bâtiments modernes.

Walden Raft, par Elise Morin et Florent Albinet installé sur le lac d'Annecy / Annecy paysages 2019

Bel été

29/07/2019

La rédaction d’AMC vous souhaite un bel été et vous donne rendez-vous en septembre pour de nouvelles actualités. D’ici là, inscrivez-vous pour recevoir les newsletters thématisées du mois d’août (les expositions et […]

L'exposition Superstudio, la vie après l'architecture au Frac Centre-Val de Loire, 2019

Superstudio, fossoyeur du modernisme

26/07/2019

Entre 1966 et 1982, les architectes florentins de Superstudio ont engagé une réflexion théorique et critique sur la société de consommation. Par une surenchère de récits et d’images iconoclastes, le groupe se pose en fossoyeur de […]

Michel Buffet Guillemette Delaporte, préface d’Alain Fleischer

Michel Buffet, entre art et industrie

26/07/2019

Né en 1931, Michel Buffet fait partie de la première génération de designers industriels. Son travail incarne les formes et les couleurs des Trente Glorieuses, période durant laquelle les modes de vie changent, les transports se développent, les exigences de […]

k-studio Dexamenes Hotel, Plan large

En Grèce, K-studio transforme une exploitation […]

25/07/2019

K-studio redonne vie à une station viticole abandonnée, pour monter un hôtel de rêve sur plage privée, ton sur ton. Là, tout n’est que luxe, calme et volupté. Dans le Péloponèse à Kourouta, Nikos Karaflos a fait transformer […]

PULSE, immeuble de bureaux à Saint-Denis pas BFV Architectes

Un immeuble de bureaux en structure mixte qui […]

24/07/2019

Cet immeuble de bureaux de sept étages, conçu avec une structure mixte bois-béton, renferme un atrium surgissant telle une clairière dans une forêt dense. Par sa rigueur constructive, il transforme des espaces de travail en véritables lieux de vie. A la […]

BFV Architectes. Jean-Brice Viaud, Olivier Fassio et Jean Bocabeille

BFV Architectes - Portrait

24/07/2019

Créée en 2018, BFV Architectes réunit les architectes Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. BFV Architectes est une jeune agence. Créée en 2018, elle réunit trois "fringants quinquagénaires" souhaitant élargir leur […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus