Karawitz - 23 logements locatifs - Paris XIXe arr.

Le projet de logements intermédiaires -c'est-à-dire à loyer maîtrisé- développé pour l’Ogif par l’agence Karawitz comprend 23 appartements, un restaurant, un jardin et un parking. Etonnante particularité, le projet a hérité des ambitions d’une opération d’habitat groupé, conçue par les mêmes architectes pour le groupe d'habitants "Diapason", mais abandonnée en 2012. Celui-ci comptait 14 logements, un studio commun et des commerces et n’épuisait pas les possibilités du COS. D’où la possibilité pour Karawitz de proposer davantage d’habitations dans le projet final.

23 logements locatifs, Karawitz architectes, Paris, XIXe arr. - © Schnepp.Renou
photo n° 1/14
Zoom sur l'image Karawitz - 23 logements locatifs - Paris XIXe arr.

La parcelle concernée est bien connue des Parisiens. Située à quelques centaines de mètres du parc de la Villette, au bord du canal de l’Ourcq, elle fait face à l’eau et se glisse dans une parcelle triangulaire. Pour amplifier sa singularité, le terrain est desservi par un niveau haut, rue de l’Ourcq, au débouché d’un pont piéton qui franchit le canal, tandis qu’il s’incline vers la rue de la Meurthe. Enfin, le site offre l’occasion, rare à Paris, de développer un bâti autonome, sans mitoyen, et de dégager à la fois un jardin au sud et une vue exceptionnelle au nord. Le permis de construire obtenu dès octobre 2011 dans le cadre du projet développé à l’époque par Karawitz pour Diapason a été conservé avec deux modifications. Si l’imbrication d’appartements en Z (les duplex) ou en L (les flats) a été abandonnée dans le projet actuel, celui-ci hérite de la desserte par une faille. Colonne vertébrale du projet, cette faille met en connexion le canal et le jardin par la transparence qu’elle offre. Elle abrite un escalier et permet de desservir quatre appartements par des paliers très généreux. En façade côté canal, les oriels qui agrandissaient ou réduisaient les appartements selon la surface recherchée dans l’ancien projet ont mué en balcons.

Vues plongeantes

La maison commune projetée pour Diapason s’est transformée en logement individuel. Les typologies proposées sont des T2 et T3 sur canal et jardin, les appartements sous combles offrant des déclinaisons plus singulières. Tous sont doublement orientés et bénéficient d’un balcon. Côté canal, certaines fenêtres sont dotées d’allèges en verre pour offrir aux pièces de vie des vues plongeantes sur l’eau. Les choix structurels ont porté sur une structure béton et une isolation par l’extérieur. La faille arbore des enduits réfléchissants, tandis que le reste du revêtement est constitué de bois prégrisé. Cette modénature extérieure contraste avec des châssis intérieurs en bois ou en aluminium. Enfin, les toitures aux multiples chiens-assis et dont les pentes se déhanchent selon les desiderata du PLU sont revêtues de zinc, générant une forme sculpturale à l’aspect cuirassé.

 

  • Lieu: Paris XIXe arr.
  • Maîtrise d’ouvrage: Ogif
  • Maîtrise d’œuvre: Karawitz, architecte mandataire; chef de projet, Nils Edelman; équipe, Marielle Kremp, Alexander Bartzsch, Florian Gravé, Corinne Téa, Ecki Czallner; A.I.A., BET structure; AMOES, BET fluides, thermie, environnement; Tohier, économiste; Acoustique & Conseil, BET acoustique
  • Programme: 23 logements et deux locaux commerciaux
  • Surface: logements, 1357,5 m2 SPC; commerces, 222,8 m2 SPC; jardin, 120 m2 SPC
  • Livraison: 2016
  • Coût de l’opération: 3,67 € HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • Max

    Projet architectural de qualité.. On aurait pu mettre de la couleur sur les façades à la place de la teinte grise classique et repetitive sur trop de bâtiments modernes.

PHOTO - 27054_1596044_k2_k1_3684109.jpg

La villa française de Gio Ponti s'ouvre au public

18/10/2021

300 Conçue pour la famille Bouilhet, alors propriétaire de la maison d'orfèvrerie Christofle, la villa L'Ange volant de Gio Ponti constitue un prototype parfait de casa all'italiana, pensée par l'architecte et designer autour de la notion de joie d'habiter, de théâtralité et de vide. Seule œuvre […]

Habiter, ville et architecture, Jacques Lucan, Editions EPFL Press, 2021

Quand Jacques Lucan confronte le logement à […]

18/10/2021

300 De Jacques Lucan, on attend des ouvrages denses, précis et rigoureux, qui, tout en revêtant une dimension historique, restent en prise avec la façon contemporaine de faire de l'architecture, ici et maintenant. C'était le cas en 2015 avec son dernier opus, Précisions sur un état présent de […]

 Exposition

Journées nationales de l'architecture : 5 […]

15/10/2021

300 Ce sont les Journées nationales de l'architecture ! Sélection de cinq événements à découvrir partout en France, les 15, 16 et 17 octobre 2021. 1. Des maisons de légendes À travers une sélection de 10 maisons particulières, des années 1970 à nos jours, l'exposition "Légendes" conçue par les […]

ARCHITECTURES REMARQUABLES DU XX SIÈCLE EN AUVERGNE, Christophe Laurent, préface Joseph Abram. Editions de la Flandonnière

L'héritage auvergnat - Livre

15/10/2021

300 Associer l'architecture du XXe siècle à l'Auvergne est presque une incongruité tant le paysage de cette région semble valoir par la beauté de ses volcans endormis et celle de ses églises romanes. Pourtant, comme l'actualité récente l'a montré à Clermont-Ferrand avec la reconversion par Eduardo Souto […]

Abonnés AMC

Yabu Pushelberg - Portrait

Yabu Pushelberg - Portrait

14/10/2021

300 Œuvrant depuis plus de trois décennies pour de grands groupes internationaux dans les secteurs de l'hôtellerie, la restauration ou les grands magasins, le duo d'architectes intérieurs canadiens George Yabu et Glenn Pushelberg vient de livrer à Paris l'aménagement du magasin n°2 de la Samaritaine. […]

Abonnés AMC

35 logements et atelier, Mobile architectural Office, Paris (XIIe)

Mobile architectural Office préfabrique 35 […]

14/10/2021

300 Dans le quartier du faubourg Saint-Antoine à Paris (XIIe), les 35 logements de Mobile Architectural Office se partagent la parcelle mono-orientée d'un ancien atelier d'ébénisterie. Aligné sur la rue Charrière, le bâtiment en R+5 profite de 35 m linéaires de façade et se dégage de ses mitoyennetés […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital