Kengo Kuma réinvente un minimamisme médiéval pour la cathédrale d'Angers

Devant les architectes français Rudy Ricciotti, Philippe Prost, Pierre-Louis Faloci et Bernard Desmoulin, c'est le Japonais Kengo Kuma qui a été retenu pour la réalisation de la future galerie de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers.

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Kengo Kuma & Associates Concours de la galerie contemporaine de la cathédrale Saint-Maurice d’Angers, Kengo Kuma lauréat. - © Kengo Kuma & Associates
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Kengo Kuma réinvente un minimamisme médiéval pour la cathédrale d'Angers

Articles Liés

LE MUSÉE-BELVÉDÈRE DE KENGO KUMA À SAINT-MALO

Notre-Dame de Paris: un incendie fécond pour l'île de la Cité?

Chantier: musée Albert Kahn par Kengo Kuma à Boulogne Billancourt

La cathédrale d'Angers dispose d’un portail occidental sculpté datant du XIIe siècle, auparavant protégé par une construction du premier tiers du XIIIe […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital