Koolhaas revisite Mies van der Rohe pour Knoll

A l’occasion de la 56e édition du salon de Milan 2017, l’éditeur Knoll a de nouveau fait appel à OMA pour la conception et l’aménagement de son stand où étaient présentés les nouvelles collections et les produits emblématiques qui ont fait sa renommée. Cette année, Rem Koolhaas a choisi de revisiter le pavillon allemand de Barcelone, conçu par Mies van der Rohe, pour servir d’écrin à la célèbre marque.

Salon de Milan 2017 - Le stand Knoll par OMA inspiré du pavillon Mier van der Rohe - © OSIO
photo n° 1/6
Zoom sur l'image Koolhaas revisite Mies van der Rohe pour Knoll

Articles Liés

Salon du Meuble 2017 en direct de Milan : la chaise 209 Bentwood de Thonet objet[...]

Salon du Meuble 2017, en direct de Milan : Fabula Large de Slamp, version augmentée d’un[...]

Salon du Meuble 2017, en direct de Milan : les images monument de Skinwall habillent les[...]

Comme de coutume, l’éditeur Knoll était présent lors du dernier salon du Meuble de Milan. L’espace conçu par OMA a été créé pour s’adapter au flot des visiteurs grâce à des parois mobiles. Comme les murs de la diagonale principale sont coulissants, ils permettent de diviser le stand en deux sections séparées ou de préserver au maximum l’ouverture de l’espace. OMA a choisi des matériaux très divers pour souligner le concept d’hétérogénéité et créer des arrière-plans adaptés aux produits de la collection Knoll, entre souplesse et rigidité, nature et artifice, transparence et opacité.

Une version contemporaine du pavillon Mies van der Rohe

Première caractéristique et non des moindres, le nouveau stand imaginé par OMA est une version ultra moderne du pavillon allemand de Barcelone conçu par Mies van der Rohe, où la pierre naturelle, aujourd’hui comme hier, occupe le centre de la scène. Expert collaborant régulièrement avec OMA pour la réalisation de projets architecturaux complexes en pierre naturelle, SolidNature a participé au projet en utilisant certains des marbres les plus luxueux du monde dans une exécution épurée, élégante et légère. Au sein du stand, le parcours présentait de nouvelles déclinaisons d’icônes du design aux côtés de pièces actuelles, dans une mise en scène harmonieuse, faite de détails minutieux et d'ambiances inattendues. Dès l’entrée, le visiteur pouvait retrouver le plan de travail dynamique 04 Counter de la collection «Tools for Life», imaginée par OMA en 2013, puis découvrir les nouveautés 2017.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Vue aérienne de lotissements en France

Grand débat national: les audacieuses propositions […]

20/03/2019

L’Académie d’architecture, les principaux syndicats d'architectes et de grandes associations professionnelles se sont rassemblés pour apporter leur contribution au grand débat national, sous forme de 73 propositions. Après la déroute du vote de la […]

AMC n°50-décembre 1979, couverture

Dans les archives d'AMC: 1979, hommage à Carlo […]

20/03/2019

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le […]

Coedition, aménagement intérieur par Luca Nichetto

Coedition, le premier showroom d’un jeune […]

20/03/2019

L’ouverture du showroom Coedition à Paris est une aventure franco-italienne. L’éditeur est un duo père-fils qui fabrique ses meubles en Lombardie et collabore avec des designers des deux côtés de la frontière, et au-delà. Samuel Coriat, le […]

Extension d'école maternelle, LT2A architectes, Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien architectes, Loos (Nord)

Extension d'école en site occupé, par LT2A […]

19/03/2019

La jeune agence parisienne LT2A, fondée par les architectes Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien, livre la rénovation et l'extension d'une école maternelle à Loos (Nord). Le marché lancé pour l’extension de cette école maternelle […]

Centre technique municipal du Blanc-Mesnil (André Lurçat, arch., 1963), octobre 2018

Au Blanc-Mesnil, on rase André Lurçat

19/03/2019

Après-guerre, la ville du Blanc-Mesnil s'enorgueillissait d'une vingtaine de bâtiments signés André Lurçat. Aujourd'hui, elle a fait le choix de démolir le centre technique municipal, construit en 1962 par l'architecte. En […]

Journée-débat:

Quelle place pour le genre en architecture? […]

19/03/2019

Le vendredi 22 mars 2019 au 11 Conti-Monnaie de Paris (VIe arr.), la journée-débat "Genres et espaces" réunira chercheurs, associations, collectifs et enseignants des écoles d'architecture, proposant une réflexion inclusive dans leurs travaux. De la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus