L'architecte mexicaine Frida Escobedo réalisera le pavillon 2018 de la Serpentine Gallery

La Serpentine Gallery a choisi Frida Escobedo pour concevoir son prochain pavillon d’été du Kensington Gardens. Cette architecte mexicaine née en 1979 est la dix-huitième à accepter l’invitation depuis Zaha Hadid en 2000, et la plus jeune. Elle succède à Francis Kéré, dont la structure éphémère a été visitée l’année dernière par plus de 200 000 personnes.

Serpentine Pavilion 2018, Frida Escobedo - © Frida Escobedo, Taller de Arquitectura, Renderings by Atmósfera
photo n° 1/5
Zoom sur l'image L'architecte mexicaine Frida Escobedo réalisera le pavillon 2018 de la Serpentine Gallery

Articles Liés

Le pavillon de la Serpentine selon Kéré

BIG briques à la Serpentine Gallery

Frida Escobedo crée son agence en 2006 à Mexico, après quatre années associée à Alejandro Alarcón au sein du studio Perro Rojo. En 2009 elle remporte le prix Forum des jeunes architectes décerné par la ligue d’architecture de New York, et fait partie des architectes sélectionnés par Herzog et de Meuron pour le projet Ordos 100 en Chine. En 2012 elle représente le Mexique à la biennale d’architecture de Venise, et est lauréate en 2014 du prix de la IX Bienal Iberoamericana d'architecture et d'urbanisme. En 2015, elle est invitée par le Victoria & Albert Museum à investir sa cour centrale avec une installation éphémère célébrant l’année du Mexique au Royaume-Uni. En 2017, la ligue d’architecture de New York, à nouveau, lui décerne le prix « Emerging voices », pour sa restructuration de « La Tallera », ancien atelier de l’artiste peintre David Alfaro Siqueiros, réalisée en 2012 à Cuernavaca (Mexique).
 

Réfléchir la course du soleil

 
Pour sa première réalisation au Royaume-Uni, comme le veut la coutume de la Serpentine, elle proposera un pavillon s’inspirant de l’architecture domestique mexicaine. Il prendra la forme d’une cour fermée par une enceinte ajourée, une « celosia », composée de tuiles de ciment laissant filtrer les vues sur le parc. Le mur de cette cour s’alignera sur la façade est de la Serpentine Gallery, alors que l’axe du patio s’alignera sur le nord, en référence au méridien de Greenwich. Dans un des angles, deux volumes rectangulaires accueilleront un espace café et un lieu de débats et de divertissements. Sur le sol du pavillon, débordant dans la cour, un bassin triangulaire fera écho à la sous-face incurvée de la toiture, bardée de panneaux réfléchissants. Série d’espaces et de surfaces interconnectés, ce dispositif révèlera la course du soleil et le temps qui passe, faisant de la lumière et l’ombre des matériaux à part entière.
 
  • A visiter à partir du 15 juin, jusqu’au 7 octobre 2018 sur les pelouses de la Serpentine Gallery.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

RCR Arquitectes au Centre Pompidou à Paris

RCR Arquitectes et MiAS font leur entrée au musée

26/10/2020

300 Le Centre Pompidou à Paris présente, jusqu'en mai 2020, les 73 croquis et 10 maquettes de l'agence catalane RCR Arquitectes, lauréate du prix Pritzker en 2017 qui intègrent la collection d’architecture du Musée national d'art moderne. Le studio MiAS Arquitectes expose quant à lui 42 maquettes, 14 […]

LiquenLAV. Valentin Sanz, architecte

LiquenLAV, architecture, design et graphisme - […]

26/10/2020

300 Basée en Espagne, à Almenar de Soria, l'agence d'architecture, de design et de graphisme ­LiquenLAV a été fondée par Valentin Sanz. Valentin Sanz est d’abord architecte, mais il développe au cours de réalisations un intérêt particulier pour le design d’objet et de mobilier. Diplômé de l’université […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370610_k2_k1_3177153.jpg

Paris coloré, Paris transformé - Le fonds […]

23/10/2020

300 Jusqu'au 11 janvier 2010 à la Cité de l'architecture et du patrimoine, le musée Albert-Kahn lève le voile sur une partie de son extraordinaire collection d'images de la capitale au début du XXe siècle. Au prisme de l'autochrome et de films, celle-ci apparaît à la fois intemporelle et en profonde […]

Par art et par nature / Architectures de guerre, Philippe Prost.

La leçon de guerre de Philippe Prost - Livre

23/10/2020

300 Qui a dit que l’architecture de guerre était un sujet aride ? Pour se convaincre du contraire, il faut lire le dernier essai de Philippe Prost, grand spécialiste de Vauban, qui se saisit de l’un de ses thèmes de prédilection pour penser l’architecture d’aujourd’hui et la ville de demain à l’aune de […]

Abonnés AMC

Maison à Fano (Danemark), Lenschow & Pihlmann architectes

Esthétiser l'ordinaire, une maison au Danemark par […]

22/10/2020

300 Briques creuses, câbles électriques, ciment coloré et plaques de plâtre fibré. Dans cette maison au Danemark, Lenschow & Pihlmann se jouent des matériaux standard de la construction pour bâtir une esthétique minimaliste. Le parti architectural étant d'établir une relation forte avec l'environnement, […]

Salle de boxe M. Ali, façade Est, Aconcept

Havre de paix pour le combat, une salle de boxe […]

21/10/2020

300 Pans de béton et pans vitrés sont les bases portées par Aconcept pour la salle de boxe Mohamed Ali, que l’atelier a livrée en juin 2020 à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). L’édifice siège dans un terrain verdoyant, en plein secteur urbain. L’alternance entre le tout transparent et tout opaque est […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital