L'architecte salarié, cet inconnu au bataillon de la profession

La crise sanitaire et le confinement qui a suivi ont obligé les agences d’architecture à s’organiser pour faire travailler ensemble leurs collaborateurs à domicile. Car la conception architecturale reste un travail collectif, qui ne pourrait se faire sans les quelque 36 000 salariés que compte la profession. Pourtant, si certaines agences investissent du temps et de l’argent dans la gestion de leurs ressources humaines, le manque de professionnalisme en la matière prévaut encore le plus souvent.

L’agence d'architecture Dominique Coulon & associés à Strasbourg, dans un bâtiment d’habitation conçu par les architectes. - © Eugeni Pons
photo n° 1/8
Zoom sur l'image L'architecte salarié, cet inconnu au bataillon de la profession

Articles Liés

Coronavirus: faire tourner l'agence d'architecture à l'heure du confinement

Coronavirus: les architectes face à la crise

Coronavirus: les représentants des architectes, inquiets d'une reprise "à risque" des[...]

Sous la verrière cristalline, les collaborateurs sont aux coudes à coudes parmi les plantes grasses. L’open space immaculé préserve la concentration, les salles de réunion aux peintures criardes favorisent l’émulation. Il y a aussi une table de ping-pong autour de laquelle organiser des réunions et un emmarchement géant, où écouter les conférences des associés. A Rotterdam, les 2 400 m2 de l’agence MVRDV n’ont rien à envier aux plateaux de bureaux des Gafa. Un espace de travail soigné participe assurément à l’attractivité d’une entreprise pour les jeunes diplômés du monde entier. Mais les architectes employeurs s’assoient-ils réellement à côté de leurs salariés à l’heure du déjeuner? En ces lieux à l’agencement maîtrisé, l’ambiance paraît souvent plus aseptisée que conviviale. Or que serait l’entreprise d’architecture sans ceux qui grattent, pendant que les associés tentent de décrocher le contrat d’après?

 

La structuration de la profession et sa médiatisation font bien souvent l’impasse sur ces collaborateurs salariés, auxquels sont redevables les grands noms qui récoltent médailles et publications. Parfois, l’agence le leur rend bien: chez MVRDV, tout le monde à sa photo sur le site internet, du dessinateur à l’associé. Sur celui de Christian de Portzamparc, à l’opposé, personne d’autre n’a droit de cité. Cela ne témoigne en rien de la qualité de vie au travail, mais dit beaucoup des stratégies à l’oeuvre. Certaines agences vendent un savoir-faire; d’autres, une personne. Cependant, si en France l’architecte exerce en son nom propre, il peut rarement faire l’économie de l’énergie de ses collaborateurs pour mener à bien ses chantiers. Petite ou grande, l’entreprise d’architecture –type de structure autorisé depuis 1977, qui réunit des sociétés, des entreprises individuelles ou des groupements– doit tourner, et la gestion des ressources humaines est directement liée à sa santé économique. Masse salariale, trésorerie et temps de travail sont autant de sujets qui devraient faire le quotidien des architectes employeurs, comme dans tous les secteurs. Mais charrettes, contrats précaires et méconnaissance de la convention collective de branche feraient plutôt le sel de la vie du salarié exploité, idéal-type du collaborateur d’architecte. «Pouvoir se structurer en entreprise devrait permettre aux architectes de comprendre qu’ils ont une valeur économique. Pour fabriquer de l’architecture, il faut de la trésorerie et la capacité à la faire évoluer. Or les architectes ont toujours été très mauvais à propos d’argent. Il faut savoir se faire payer pour bien payer ses collaborateurs», analyse Olivier Arene, architecte cofondateur de l’agence 2/3/4. Dotée d’un responsable des ressources humaines depuis 2007, son entreprise...

 

L'enquête "L'architecte salarié, cet inconnu au bataillon de la profession" est a retrouver en intégralité dans AMC n°286-mai 2020

 

Les photographies illustrant cette enquête sont indépendantes des propos récoltés. Remerciements à Véronique Biau et Jean-Louis Violeau pour leurs remarques avisées.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Christo, The Pont-Neuf Wrapped 2, Paris, 1975-1985

Christo à Paris, du Pont-Neuf à l'Arc de Triomphe

03/06/2020

300 L'automne 2021 s'annonce emballant. Christo, l'artiste bulgare qui empaqueta le Pont-Neuf à Paris à l'automne 1985, doit récidiver sur l'Arc de Triomphe; le Centre Pompidou inaugurant au même moment une grande rétrospective du travail de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude. Son décès le 31 mai […]

Christo (1935–2020) - Valley Curtain, Rifle, Colorado, 1970-72

Hommage à Christo: voyage à la redécouverte de ses […]

03/06/2020

300 Décédé le 31 mai 2020 à New-York, l'artiste Christo, célèbre emballeur du Pont-Neuf à Paris, travailla toute sa vie avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009. Des premiers objets empaquetés par l'artiste né en 1935 en Bulgarie, aux monumentales installations de plein-air […]

Christo (1935–2020) - Christo at The Floating Piers, June 2016

Christo, l'emballeur du Pont-Neuf, est décédé

03/06/2020

300 Les Parisiens retiendront de lui le Pont-Neuf enveloppé d'un drapé à l'automne 1985. L'artiste Christo s'est éteint le 31 mai 2020 à New-York, à l'âge de 84 ans. Il préparait une nouvelle intervention manifeste dans la capitale, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe. Il aura fallu 13 km de corde, 450 […]

Nommée à l'Équerre d'argent 2019, catégorie Habitat, résidence étudiante de 232 chambres à Palaiseau (Essonne), l’AUC (architecte), Batigère (maître d’ouvrage)

L'AUC, loger des étudiants à Saclay

26/05/2020

300 Dans cette opération de logements étudiants d'envergure livrée sur le plateau de Saclay, l'AUC imagine des colocations et des studios autour d'un vaste jardin paysagé et d'espaces de rencontre intérieurs. En dialogue avec une autre résidence universitaire, rose, construite en 2016 par 51N4E et […]

Marc-Antoine Richard-Kowienski et Anne-Julie Martinon architectes, agence Maaj

Maaj architectes - Portrait

02/06/2020

300 Anne-Julie Martinon et Marc-Antoine Richard-Kowienski ont étudié à Paris-Belleville. Ils ont fondé l’agence Maaj en 2011. La première réalisation de l'agence Maaj, un chalet en mélèze à Arêches-Beaufort (Savoie), réinterprétation des fermes de la région, a été lauréat du palmarès des lauriers de la […]

Rénovation Ecole Ingénieurs d’Yverdon-les-Bains HEIGVD. Nouveaux aménagements par inroom Geneviève Héritier (2014-2019)

Couleurs et spatialités différenciées, pour la […]

29/05/2020

300 En Suisse, l’école d’ingénieurs d’Yverdon-les-Bains a bénéficié d’une rénovation complète qui se démarque par la qualité des aménagements intérieurs. L’utilisation de la couleur devient un support d’attractivité et de différenciation des espaces. Tout en valorisant l’architecture de béton du […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital