L'architecture est reine durant Un été au Havre

Lancé en 2017 pour célébrer les 500 ans de la fondation de la ville et de son port, Un été au Havre avait, cette année-là, fait l'objet d'une programmation festive confié à Jean Blaise. A l’image de la ville, Un été au Havre s’est ancré dans l’audace et la modernité. Plusieurs artistes avaient été invités à réinterpréter Le Havre. L’édition 2017 a remporté un véritable succès, avec près de deux millions de visiteurs. La manifestation a propulsé la ville dans une dimension artistique nouvelle, qui célèbre désormais, chaque été, l'art contemporain. Cette année, Un été au Havre revient dans un format consacré à l'architecture.
Cités oubliées d'Olivier Grossetête, lors d'Un été au Havre - © Claire Boucher
photo n° 1/5
Zoom sur l'image L'architecture est reine durant Un été au Havre

dav

Pour la troisième édition d'Un été au Havre, Jean Blaise, directeur artistique de la manifestation, a invité plusieurs figures internationales de l'art contemporain à interagir avec la ville : provoquer son architecture, transgresser ses limites. Parmi les 11 nouvelles œuvres et installations qui enrichissent celles conservées des précédentes années, retour sur les travaux des sculpteurs Olivier Grossetête et Stephan Balkenhol.

Cités oubliées

Sculpteur français, Olivier Grossetête développe depuis plus de vingt ans de monumentales installations de carton, qui tirent leur inspiration du lieu dans lequel elles se dressent. Des Etats-Unis à la Chine en passant par Marseille à l’occasion de son titre de Capitale européenne de la culture en 2013, ses cités éphémères se sont nourries des architectures du monde entier, sans jamais se limiter au seul réalisme : elles revendiquent leur appartenance à un monde imaginaire en provoquant un sentiment de réalité «augmentée». Pour les ériger, l'artiste, secondé par le régisseur technique Lionel Puddu, s'appuie sur l'énergie humaine : le visiteur, qu'il soit d'ici ou d'ailleurs, est vivement invité à participer au montage de ces villes temporaires, mais aussi à leur piétinement.

Apparitions

De son côté, l’artiste Stephan Balkenhol donne naissance à de nouveaux membres de sa famille de personnages figés, inexpressifs en apparence, mais dont le regard captivant est doté d’un étrange pouvoir d’attraction. L’apparente simplicité des personnages de céramique du sculpteur allemand, leur dénuement parfois, contrastent avec la puissante émotion qui s’en dégage. Les sculptures prendront place dans les cadres de plusieurs baies inoccupées des façades des immeubles Perret de la rue de Paris, au Havre. A découvrir jusqu'au 22 septembre !

 

  • Un été au Havre
    Du 29 juin au 22 septembre 2019, au Havre

    Plusieurs sites d'exposition
    Programme complet

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Chai à barriques, Château de Camensac, Saint-Laurent-Médoc, Fabre de Marien, 2018

Chai du Château de Camensac de Fabre de Marien

19/09/2019

Après avoir réalisé le pôle agricole en 2016 sur le domaine du château de Camensac, à Saint-Laurent-Médoc, au nord de Bordeaux, l’agence Fabre de Marien revient sur place pour réhabiliter le chai et le cuvier existant – cellier […]

crafts, anthologie contemporaine pour un artisanat de demain, Fabien Petiot, Chloé Braunstein-Kriegel

Une vision globale du craft

20/09/2019

Dans un monde de plus en plus matérialiste, le craft nécessite un éclairage critique et théorique renouvelé, que le seul terme d’« artisanat » restreint parfois. Politiques, écologiques, entrepreneuriales, humanitaires, patrimoniales, […]

Henri Ciriani, Borja Huidobro, projet pour le concours de l’hôtel de ville d’Amsterdam, coupe-perspective, 1968

L'espace émouvant d'Henri Ciriani à la Cité de […]

20/09/2019

L’architecte Henri Ciriani est à l’honneur de l’exposition « L’espace émouvant », jusqu’au 21 octobre à la galerie d’architecture moderne et contemporaine de la Cité de l’architecture et du patrimoine, […]

Immeuble de bureaux Anis, Dimitri Roussel et Nicolas Laisné, Nice, 2018

Des terrasses de travail imaginées par Nicolas […]

18/09/2019

Pour concevoir un immeuble de bureaux au sein de la ZAC Méridia à Nice, conçue et pilotée par l’agence Devillers et Associés, les architectes Nicolas Laisné et Dimitri Roussel se sont demandé ce qu’est un lieu de travail aujourd’hui. […]

Notre nid par Maxence Grangeot, Festival des Architectures Vives, Montpellier, 2019

Appel à candidatures pour le Festival des […]

18/09/2019

Avec pour objectif de faire découvrir le travail de jeunes architectes, paysagistes et urbanistes, le Festival des Architectures Vives (FAV) ouvre les portes de cours d'hôtels particuliers dans le centre historique de Montpellier, où sont exposées des installations […]

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel - Portrait

18/09/2019

Fondée en 2003 par Nicolas Laisné (diplômé de Marne-la-Vallée la même année) et rejointe en 2010 par Dimitri Roussel (diplômé de La Villette en 2007), l’agence d’architecture Laisné-Roussel est à l'origine de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus