L’artiste Laëtitia Badaut Haussmann investit la maison Louis Carré, chef-d’œuvre français d’Aalto

La Maison Louis Carré a été édifiée sur les plans de l’architecte finlandais Alvar Aalto pour le galeriste et collectionneur Louis Carré. Ce chef-d’œuvre de l’architecture moderne, terminé en 1959, est le seul édifice d’Aalto en France et une de ses villas particulières les plus remarquables. Jusqu'au 3 septembre 2017, l'exposition de Laëtitia Badaut Haussmann, «La Politesse de Wassermann», propose d'explorer la mémoire de ce lieu marqué de la signature de l'architecte finlandais et des artistes qui y ont séjourné.

Maison Louis Carré Coul 1 - © Collection Maison Louis Carré
photo n° 1/9
Zoom sur l'image L’artiste Laëtitia Badaut Haussmann investit la maison Louis Carré, chef-d’œuvre français d’Aalto

Classée monument historique en 1996 et ouverte au public onze ans après, la Maison Louis Carré constitue l’unique construction en France du Finlandais Alvar Aalto (1898-1976). Son architecture témoigne de l’entente parfaite entre le galeriste et collectionneur Louis Carré et l'architecte, qui concevaient tous deux l’art comme un moyen tangible pour améliorer et embellir la vie ordinaire. Fidèle à sa conception fluide de l’espace et sa vision très personnelle du modernisme, Aalto a parfaitement intégré cette maison dans la douceur du paysage d’Île-de-France et dessiné une œuvre totale, du plan général aux pièces de mobilier.

Intéragir avec les espaces d’Aalto

L’exposition de Laëtitia Badaut Haussmann, «La Politesse de Wassermann», se conçoit comme un voyage qui s’inspire de la mémoire des lieux, des soirées mondaines, des séances de travail avec Cocteau et des parties d’échecs avec Duchamp qui les ont animés; de la mémoire des femmes architectes et designers qui y jouèrent un rôle essentiel (Olga Carré, Elissa Aalto, Marlaine Perrochet, Maija Heikinheimo); et de l’histoire de la modernité, de l’art, du design, des rites d’un milieu social aujourd’hui disparu. Son titre est emprunté au texte de J.G. Ballard, The Atrocity Exhibition publié en 1969 aux États-Unis (La Foire aux atrocités, dans sa version française de 1976). Le projet a été mené en collaboration avec l’équipe de la Maison Louis Carré et constitue le troisième volet d’un cycle d’expositions établissant un dialogue entre les bâtiments iconiques de l’architecture moderne et l’art contemporain.

 

  • Exposition «La Politesse de Wassermann», de Laëtitia Badaut Haussmann

  • Du 25 Juin au 3 Septembre 2017, à la Maison Louis Carré, à Bazoches-Sur-Guyonne (Yvelines)

  • www.maisonlouiscarre.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 9330_588386_k2_k1_1426985.jpg

Dossier détails : Nez de dalle

27/01/2023

300 A rebours de la mode des enveloppes continues, nombre d'architectes exhument un élément de modénature historique pour habiller leurs projets : les corniches. Mais ils ne se contentent pas d'apposer des éléments de décor en débord de la façade isolée. Epaissies, les corniches deviennent des […]

Latour ou le retour de la philosophie en […]

26/01/2023

300 Enquête dans le monde de l'architecture, pour prendre la mesure des apports de Bruno Latour (1947-2022) à cette discipline. Comment les architectes mobilisent-ils, dans leur pratique et recherche, les notions et outils de celui qui fut tout à la fois sociologue, anthropologue et philosophe des […]

Fauteuil avec Pilati, tapis Constellations avec une literie Mobilier national, PINTO

Maison & Objet et in the City, en bleu, or, et […]

26/01/2023

300 Malgré le froid, les grèves, le public s’est déplacé en nombre pour la semaine de célébration du design du 18 au 23 janvier 2023. Dans Paris ou jusqu’aux halls du Salon de Villepinte, parcours en couleurs. Retour sur ce qu'il faut retenir de cette édition 2023, où en dépit des teintes officielles à […]

Balkrishna Doshi, lauréat du Pritzker Prize 2018

L'indien Balkrishna Doshi, prix Pritzker, est […]

25/01/2023

300 Il était le premier Indien récompensé par la plus prestigieuse des distinctions en architecture, le prix Pritzker 2018. Balkrishna Doshi est décédé le 24 janvier 2023 à Ahmedabad (Inde), à l'âge de 95 ans. Son architecture explore à travers le modernisme, les relations entre les besoins fondamentaux […]

Balkrishna Doshi lauréat du prix Pritzker 2018 - Indian Institute of Management, Bangalore

Retour en images sur 10 réalisations de Balkrishna […]

12/03/2018

300 Récompensé en 2018 pour sa longue carrière, Balkrishna Doshi est le premier architecte indien à recevoir le prestigieux prix Pritzker. Parmi ses réalisations - institutions, programmes mixtes, habitations, espaces publics, galeries et résidences privées - nombre d'entre elles sont situées à […]

Jeune architecture : appel à candidatures pour les femmes de moins de 40 ans

Jeune architecture : AMC s’engage pour la […]

11/01/2023

300 Parce que le monde de l’architecture peine à visibiliser la pratique des professionnelles dans la maîtrise d’œuvre et les métiers de l’architecture, la rédaction d’AMC s’engage pour valoriser les jeunes talents féminins d’aujourd’hui. Un appel à candidatures est ouvert aux femmes moins de 40 ans, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital