L’Atelier Tarkett à Paris, showroom d'un nouveau genre

Attention, ceci n’est pas un showroom, on parle désormais, grâce à l’intervention jusqu’au-boutiste des 5.5 designers, de l’Atelier Tarkett.

Tarkett l'atelier, canapé issu de chutes de matière - © Vincent FILLON
photo n° 1/10
Zoom sur l'image L’Atelier Tarkett à Paris, showroom d'un nouveau genre

Pour ouvrir un showroom d’un nouveau genre en 2017, c’est au collectif 5.5 que Tarkett à a fait appel. Le rendu noble et de qualité sis dans un immeuble parisien ancien, laisserait présager que l’on s’apprête à entrer dans une bijouterie plutôt que chez un fabricant solier. L’espace a été vivement défini par un bleu intense et chic, une nuance de la couleur de la marque voulue par les designers. De la vitrine verrière se voit déjà l’espace d’accueil, ponctué d’une sorte de sculpture, des pièces de la dernière collection réunies en suspension ainsi qu’un mobile.

Concevoir un calepinage in situ

L'habillage des murs latéraux est l’opportunité de créer une matériauthèque à partir de tous les nuanciers de la marque, par gamme. Une pièce fait sas, contenant une cuisine et un canapé lui-même constitué de chutes de matières empilées. En poursuivant en rez-de-chaussée, on parvient à la salle stratégique de cet ensemble pensé dans le détail : l’atelier. C’est la pièce qui sera sans doute la plus appréciée des prescripteurs. Ici se prévoient les échantillonnages échelle un qui permettent de tester son calepinage avant de lancer une commande. En s’enfonçant dans le bâtiment, reste une salle de réunion. A l’étage, un dernier espace se découpe entre un micro lieu en vitrine pouvant servir d’exposition et, enfin, un point de réunion haut de gamme où trône encore avec humour l’esprit des 5.5 : une table dont le plateau est revêtu de lames imitation bois. Il y a fort à parier que cet atelier, dont la conception a été expressément souhaitée inédite, portée et pilotée en interne par le responsable du marketing de Tarkett Nicolas Ferry, érige un nouveau modèle de présentation : celui qui valorise un produit que l’on croyait déjà connaître. Le décalage est heureux.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Gulizzi + Auer & Weber, Palais des sports, Aix-en-Provence

Gulizzi + Auer & Weber - Palais des sports - […]

21/02/2018

En épousant symboliquement la courbure des gradins, la forme singulière de l’Aréna du pays d’Aix évoque le mouvement et devient un signal visible depuis l’A51 en direction de Marseille. Son enveloppe s’apparente à un entrelacs […]

Lucio Fontana, Ambiente spaziale con neon, 1967/2017, installation Pirelli HangarBicocca, Milan, 2017 ;  Fondazione Lucio Fontana

Derniers jours pour découvrir Lucio Fontana à […]

21/02/2018

A Milan, une visite au HangarBicocca s’impose, autant pour la sélection des œuvres, que par les possibilités qu’offre son espace magistral. Dans Ambiente spaziale, les boîtes de lumière de Lucio Fontana offrent une perspective chromatique […]

Katharina Grosse, The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped, 2017, acrylique sur tissu, Carriageworks, Sydney

Immersion totale dans une oeuvre d'art bariolée à […]

21/02/2018

L’artiste allemande Katharina Grosse a investi le centre d’art contemporain Carriageworks à Sydney en y déployant une installation monumentale, aussi mouvante qu’immersive.   Intitulée « The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus