L’esprit du Bauhaus aux Arts décoratifs à Paris - Exposition

Ouverte jusqu'au 26 février 2017 au musée des Arts décoratifs de Paris, l'exposition "L'esprit du Bauhaus" remet au goût du jour cette fameuse école artistique des années 1920 en présentant plus de 900 œuvres d'époque au côté de réalisations affiliées plus contemporaines.

Inconnue au masque dans un fauteuil tubulaire de Marcel Breuer, portant un masque d'Oskar Schlemmer et une robe de Lis Beyer - © Bauhaus-Archiv Berlin
photo n° 1/6
Zoom sur l'image L’esprit du Bauhaus aux Arts décoratifs à Paris - Exposition

Fondée en 1919 à Weimar, dissoute en 1933 face à la montée du nazisme, l'école du Bauhaus s'est imposée comme une référence d'enseignement incontournable de l'histoire de l'art du XXe siècle. Créée par l'architecte Walter Gropius, elle devait rendre hommage à l'habitat et à l'architecture par la synthèse des arts plastiques, de l'artisanat et de l'industrie. A travers plus de 900 œuvres (objets, mobilier, textiles, dessins, maquettes, peintures), cette exposition donne un nouveau souffle au Bauhaus et à sa philosophie artistique.

 

La manifestation débute par le contexte historique qui a permis le développement du mouvement, pour ensuite révéler toutes les étapes du cursus des étudiants dans les différents ateliers. Malgré la fermeture forcée de l'école artistique, l'exposition établit une filiation en présentant les œuvres d'artistes contemporains. On y découvre notamment le travail de l'artiste invité Mathieu Mercier, dans lequel on retrouve la permanence et la vivacité de l'esprit du Bauhaus.

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • Musée des Arts décoratifs

    Cher monsieur Weinfeld Permettez-moi, de répondre à vos interrogations quant à la mention, sur la carte réalisée à l'occasion de l'exposition "L'esprit du Bauhaus" au Musée des Arts décoratifs, de la participation de Fritz Ertl à la construction du camp de concentration d'Auschwitz. Cette exposition est la première consacrée au Bauhaus en France depuis 1969. Nous savons aujourd'hui que les rapports entre certains anciens membres de l'école et le nazisme sont plus nuancés que ce que vous décrivez (Cf : Winfried Nerdinger, Bauhaus-Moderne im Nationalsozialismus : zwischen Anbiederung und Verfolgung, et Jean-Louis Cohen, Architecture en uniforme pour le parcours de Fritz Ertl). Passer sous silence les découvertes qui mettent à jour des connexions entre anciens du Bauhaus et régime nazi, va à l'encontre de notre démarche qui vise à déconstruire les clichés qui entourent l'écoles. Le planisphère montre également la collaboration d'autres anciens du Bauhaus avec des régimes totalitaires : l'URSS ou la Corée du Nord. Il nous a d'ailleurs été reproché, dans certains médias, de ne pas être allés plus loin dans nos recherches. Je peux reconnaître que le parti-pris graphique uniformise et lisse les différentes réalisations évoquées. Nous réfléchissons à l'ajout d'un texte clarifiant que la carte ne recense pas les œuvres à mettre au crédit de l'esprit du Bauhaus, mais les réalisations effectuées par certains de ses membres après 1933, ainsi que les efforts de patrimonialisation. Par ailleurs, je ne peux imaginer que votre courrier insinue qu'une institution comme la nôtre puisse aborder cette grave question avec légèreté. Olivier Gabet, directeur des musées des Arts décoratifs"

  • michel_w

    Je viens de visiter l'exposition : "L'esprit du Bauhaus" au musée des Arts décoratifs. Pas loin de la fin du parcours, un grand diagramme intitulé "L'héritage du Bauhaus" montre le monde, sur lequel sont affichés des lieux (la plupart du temps des grandes villes) où des évènements liés au Bauhaus ont eu lieu (par exemple : New York 1938, exposition au MoMa, ou bien : Stuttgart 1968, exposition "50 ans de Bauhaus"), où des anciens du Bauhaus sont intervenus (par exemple : Paris 1953, siège de l'UNESCO par Marcel Breuer), etc. Mais à ma stupéfaction, on y voit aussi : "Auschwitz 1940, Fritz Ertl participe à la conception du camp de concentration". Que ce personnage ait été un nazi et même un officier SS, tout en ayant la qualité d'ancien du Bauhaus, c'est surprenant, alors que le très grande majorité de ces anciens étaient des anti-nazis convaincus, l'histoire du Bauhaus le montre avec évidence. Mais que les responsables de l'exposition aient osé faire figurer Auschwitz parmi les lieux témoignant de "l'héritage du Bauhaus" est une véritable monstruosité, qu'ils aient qualifié implicitement "la conception du camp de concentration" comme une oeuvre qui est à mettre au crédit de l'enseignement et de l'esprit du Bauhaus, cela est un outrage à la mémoire des professeurs et des élèves (et parmi ces derniers, mon père) qui ont justement fait la réputation de cette grande institution. Michel Weinfeld

Julien Quinet,

Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie […]

03/07/2020

300 Les dessins de logements, réalisés par les étudiants de "l'atelier confiné" piloté à distance par Guillaume Ramillien, enseignant à l'école d'architecture de Versailles, sont exposés à la galerie d'architecture à Paris jusqu'au 17 juillet 2020. Qui mieux que des étudiants en architecture pouvaient […]

Les choses de la ville, France Inter, David Abittan

L'architecture et la ville, de retour sur les […]

03/07/2020

300 La série consacrée à l'architecture, Les choses de la ville, diffusée sur France Inter les samedis et dimanches revient pour une nouvelle saison. Premier épisode, le 4 juillet 2020 à 7h24. On a quitté David Abittan fin août 2019, aux pieds des étoiles d'Ivry-sur-Seine de Jean Renaudie et Renée […]

Casa RR à Baza en Espagne, VIDA architecture + MATRIZ arquitectura

Rigueur géométrique pour une maison multi-usage en […]

02/07/2020

300 En Espagne, à Baza, la casa RR conçue par les agences Vida architecture et Matriz arquitectura, concilie budget modeste et simplicité de mise en œuvre. En réinterprétant la figure traditionnelle du patio central, elle fabrique un cadre de vie adapté aux modes de vies contemporains, flexibles et […]

Ana Vida

Ana Vida, architecte - Portrait

02/07/2020

300 VIDA architecture est une jeune agence crée en 2016 par Ana Vida, qui développe son activité entre la France et l’Espagne. Nourrie d'une expérience franco-espagnole, l’agence Vida architecture explore les modes d’habiter et de travailler de notre époque, convaincue que l’architecture doit être […]

HOMO URBANUS, Bêka & Lemoine réalisateurs, Bordeaux, Paris, Rome, extrait du film Homo Urbanus Tokyoitus, 2018

Filmer le genre urbain, Bêka & Lemoine à Arc en […]

01/07/2020

300 Arc en rêve, le centre d'architecture de Bordeaux, a rouvert ses portes. L'occasion de découvrir l'exposition «Stadium» consacrée au Stadium de Vitrolles, bâtiment emblématique de Rudy Ricciotti laissé à l'abandon depuis 1998. L'occasion également de visiter, à partir du 4 juillet 2020, celle […]

UN SIÈCLE DE BANLIEUE JAPONAISE, AU PAROXYSME DE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION, Cécile Asanuma-Brice

Décrypter l'habitat urbain japonais - Livre

01/07/2020

300 Dans cette brillante synthèse résultant d'une enquête de vingt ans, la chercheuse en sociologie urbaine Cécile Asanuma-Brice apporte une réflexion inédite sur les processus d'urbanisation de l'une des sociétés de consommation les plus avancées de la planète. De la fin du XIXe siècle à Fukushima, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital