L’hôtel de la marine se pare d’un bijou de lumière signé Hugh Dutton

Place de la Concorde à Paris, à quelques mois de l’ouverture au public de l’hôtel de la Marine, réalisé au XVIIIe siècle par Ange-Jacques Gabriel, le Centre des monuments nationaux a dévoilé l’achèvement de sa nouvelle verrière, signée par l’architecte britannique Hugh Hutton.

La verrière de l'Hôtel de la Marine - © Nicolas trouillard/Hugh Dutton Associés - 2BDM, Paris 2020
photo n° 1/10
Zoom sur l'image L’hôtel de la marine se pare d’un bijou de lumière signé Hugh Dutton

Hotel de la Marine CMN © Hugh Dutton Associés - 2BDM, Paris 2020 Photo © Nicolas trouillard

Articles Liés

Les 30 ans de la pyramide du Louvre se fêtent en conférences

ÉQUERRE D'ARGENT 1989 / PRIX SPÉCIAL DU JURY – IEOH MING PEI – LE GRAND LOUVRE

Aussi emblématique qu’impressionnante, la nouvelle verrière de l’hôtel de la Marine, place de la Concorde à Paris, ­s’inscrit dans le projet d’ensemble de restauration et d’aménagement de l’ancien garde-meuble de la Couronne ayant accueilli l’état-major de la Marine de 1789 à 2015 –pour lequel l’agence Moatti-Rivière est chargée de la scénographie du futur ­parcours de visite. Si la décision de coiffer d’une verrière de 300 m2 la cour de l’intendant, inscrite dans le prolongement de celle d’honneur, avait pour but de créer un lieu d’accueil du public abrité, on ne peut que constater que le résultat dépasse largement l’objectif de départ.

Retrouver la pureté du XVIIIe siècle

La seconde vie de ce lieu patrimonial opère à travers un changement de fonction, orchestré par une lumière naturelle retrouvée –elle était auparavant occultée par des réhausses du XIXe siècle. Là se trouve la force du projet et de son approche sensible de l’ingénierie: ce n’est pas un atrium et la cour conserve son identité. Non seulement on s’y sent «dehors» et la lumière pénètre jusqu’au sol, mais plus encore c’est à la restitution du volume initial et à la pureté de ses façades du XVIIIe siècle que l’on est confronté, où l’on s’immerge. Située entre les 2e et 3e étages, à la limite de l’étage du XIXe siècle –sans intérêt architectural mais à fort rendement immobilier–, la verrière efface les méfaits du temps, devient un ornement qui permet de voir le bâtiment comme au siècle des Lumières. Pour Hugh Hutton, qui a étroitement collaboré avec Christophe Bottineau, l’architecte en chef des monuments historiques, il s’agissait de dématérialiser la structure pour mieux se détacher de la volumétrie existante. Au socle minéral couleur miel s’oppose la béance d’un ciel cristallin dont le principe constructif s’inspire directement des somptueux lustres à pampilles du XVIIIe siècle, ainsi que de la géométrie des pierres précieuses taillées.

Un millefeuille structurel

Dans la forme et dans l’usage, c’est à cette idée d’un cristal démultipliant la lumière que répond la verrière, objet sculptural en trois dimensions. «Nous avons accroché un losange de 70 tonnes sur une poutre périmétrique fixée sur les surélévations», résume Hugh Hutton. La géométrie de l’ouvrage résulte de la superposition de diverses couches structurelles. Composée de verre calepiné sur un plan triangulaire, la verrière supérieure s’adapte à la géométrie de la cour. Quatre triangles aux arêtes transparentes s’élèvent vers le centre; leurs arêtes ne se rejoignent pas, ménageant un vide central. Densifiée en périphérie où elle forme des losanges, cette structure d’acier est dissimulée sous un habillage polimiroir. En partie inférieure, des lamelles de verre dépolies et réfléchissantes suivent une trame rayonnante créant un effet kaléidoscopique. Pour celui qui a eu la chance de participer à la conception de la pyramide inversée du Louvre aux côtés de Peter Rice et de Ieoh Ming Pei, cette verrière en est aussi l’écho: celui d’un nouveau joyau dans le ciel parisien. Le coût total du chantier s'élève à 2,5 millions d'euros, et a bénéficié d'un don de 800000 euros des Fondations Velux.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Enzo Mari portrait

Enzo Mari s'en est allé, son œuvre vit à la […]

27/10/2020

300 Le décès d'Enzo Mari, père fondateur d'un design pour un homme de la sobriété, sonne comme un lever de rideau, alors que son œuvre brille actuellement -autant que son œil était vif- dans les salles du musée milanais de La Triennale. A 88 ans, le grand Enzo Mari, créatif insatiable, défenseur avant […]

Appel aux étudiants, pour réfléchir aux lieux du […]

27/10/2020

300 Derniers jours pour participer à "Traversées", le concours d'écriture en français et en portugais, ouvert aux étudiants en architecture et en urbanisme, pour réfléchir de façon créative au contexte que nous traversons, à l'heure de la pandémie, des confinements et couvre-feu. Lancé par l’Ambassade […]

RCR Arquitectes au Centre Pompidou à Paris

RCR Arquitectes et MiAS font leur entrée au musée

26/10/2020

300 Le Centre Pompidou à Paris présente, jusqu'en mai 2020, les 73 croquis et 10 maquettes de l'agence catalane RCR Arquitectes, lauréate du prix Pritzker en 2017 qui intègrent la collection d’architecture du Musée national d'art moderne. Le studio MiAS Arquitectes expose quant à lui 42 maquettes, 14 […]

LiquenLAV. Valentin Sanz, architecte

LiquenLAV, architecture, design et graphisme - […]

26/10/2020

300 Basée en Espagne, à Almenar de Soria, l'agence d'architecture, de design et de graphisme ­LiquenLAV a été fondée par Valentin Sanz. Valentin Sanz est d’abord architecte, mais il développe au cours de réalisations un intérêt particulier pour le design d’objet et de mobilier. Diplômé de l’université […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital