L'Hôtel de la Monnaie s'ouvre enfin sur Paris

La Monnaie de Paris (VIe arr.), conçue au XVIIIè siècle par Jacques-Denis Antoine, a été restaurée et métamorphosée par l’architecte Philippe Prost. Elle ouvre désormais au public ses collections et dévoile les précieux savoir-faire de ses artisans aux mains d’or.

Réhabilitation de l'Hôtel de la Monnaie, Philippe Prost architecte, Paris VIe - © Aitor ORTIZ
photo n° 1/5
Zoom sur l'image L'Hôtel de la Monnaie s'ouvre enfin sur Paris

Articles Liés

PRIX ÉQUERRE CULTURE-JEUNESSE-SPORT : MÉMORIAL INTERNATIONAL DE NOTRE-DAME-DE-LORETTE -[...]

PHILIPPE PROST - CENTRE CHOREGRAPHIQUE

ÉQUERRE D’ARGENT 2004 / MENTION – PHILIPPE PROST ARCHITECTE – 67 LOGEMENTS

Le coffre fort s’ouvre enfin sur la ville. Chef-d’œuvre de Jacques-Denis Antoine, l’Hôtel de la Monnaie construit de 1771 à 1775 sur la rive gauche de la Seine, exprime la grandeur de sa fonction régalienne par une façade monumentale, mais altière et un peu froide. En charge de la frappe des monnaies du Royaume puis de la République, il a dû protéger ses ateliers des regards indiscrets par une relative fermeture. En 1973, l’Etat décide de déménager la production des pièces courantes à Pessac, près de Bordeaux. Reste sur place les créations d’exception, les bijoux, les médailles, les fontes d'art. En 2007, la Monnaie amorce une métamorphose profonde : restructurée, elle étend ses activités à l’international et bat aujourd’hui monnaie pour une quarantaine de pays, soit 1,5 milliard de pièces annuelles tous marchés confondus. En parallèle les activités culturelles se développent avec au moins une exposition d’art contemporain annuelle. Sur cette lancée, en 2009, l’architecte Philippe Prost est désigné pour réaménager le site, une mission au long cours dont l’importante deuxième tranche vient d’être livrée*. L’opération visait à ouvrir la Monnaie sur la ville, à dévoiler ses collections avec un parcours à définir croisant expositions permanente et temporaire et vues directes sur la fabrication des pièces et médailles par les artisans à l’ouvrage.

Variations lumineuses

De fil en aiguille, les travaux se sont étendus à quasi l’ensemble des bâtiments. Côté quai rien n’a changé et tout a changé. La mise aux normes est invisible, tous les fluides dissimulés sous les planchers, les carrelages démontés, restaurés, remontés. Partout ailleurs, Philippe Prost laisse libre cours à son amour de cette architecture à la stéréotomie puissante et raffinée. Avec elle, il joue en duo. Deux voix : le calcaire blond de la pierre de Saint-Leu, presque jaune au couchant ; le métal aussi sensible aux variations de la lumière qui signe tous les apports contemporains : inox, cuivre, laiton, acier, en sol, parement, résille, en structure et panneau plein ou perforé par exemple pour le nouvel Atelier. Tous ensemble font un contrepoint sans mensonge, parfois un peu raide mais auquel l’œil s’habitue vite. Deux parcours se côtoient, l’un ouvert pour contempler les cours, cette architecture admirable enveloppant d’une même dignité apparat, art et artisanat, mais aussi la boutique déployée dans l’ancienne fonderie ; l’autre « sous douane », baptisée Musée 11 Conti pour découvrir les collections permanentes.

 

* Une troisième devant l’être en 2019 avec la restauration du petit Hôtel de Conti et l’ouverture d’un passage piétonnier ponctué d’un jardin entre la rue Guénégaud et la place de l’Institut.

 

Retrouvez plus d'images et des plans de la réhabilitation de la Monnaie de Paris par l'architecte Philippe Prost dans AMC n°263 - octobre 2017

 

  • Lieu : 11, quai de Conti, Paris VIe
  • MaîtrIse d’ouvrage : Monnaie de Paris
  • Maîtrise d'œuvre : Philippe Prost / AAPP. David Besson-Girard paysagistes ; BET TCE, WSP ; économie MH, Thierry Hellec ; acoustique, ACV ; SSI, Batiss ; MOEX, MNOP (phase 2 : 2016-2017) ; OPC : Méthodes et Pilotage
  • Programme : réaménagement industriel, culturel et commercial de la Monnaie
  • Surface : 32 000 m2, site ; 15 000 m2, projet ; 2 500 m2, redéploiement industriel ; 1 300 m2, bâtiment neuf ; 5 000 m2, espaces culturels ; 2 000 m2, restaurant, café et boutiques, dont 430 m2 de bâtiment neuf ; 1 500 m2, bureaux
  • Livraisons : en 2014, palais des expositions temporaires, salle du conseil, restaurant, cours des remises ; en 2015, ACOG ; en 2017, 11 Conti-musée, boutique, cours Benjamin Franklin, cours de la Méridienne, cours de la Rotonde de l’or ; prévue en 2019, galerie du Métal, jardin, concept store
  • Coût : 52 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Lieux infinis, pavillon français pour la biennale internationale d'architecture de Venise 2018

Biennale de Venise 2018: les lieux infinis […]

23/02/2018

Le projet du futur pavillon français de la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise a été dévoilé le 22 février par les architectes de l'agence Encore Heureux. La conférence de presse s’est déroulée, une fois […]

Grand Palais, la Rue des Palais, simulation 2018

Une rue dans le Grand Palais

22/02/2018

L’agence LAN et François Chatillon vont restructurer le Grand Palais à Paris. La création d’une rue intérieure, la reconfiguration et l’optimisation des espaces disponibles (70 000 m2) doivent en faire d’ici 2023 l’un des hauts lieux […]

Trams du ciel. Atlas mondial des téléphériques et autres transports urbains à câble, Jean Robert Mazaud

L'urbanité vue d'en haut - Livre

23/01/2018

Si le dessous des villes est déjà largement investi comme espace de transit et de services, le dessus fait également l’objet de nombreuses appropriations. La création de chemins dans les airs est en passe de devenir une utopie concrète, ce que montre ce […]

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invitée de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus