L'île de la Cité à Paris, revue par Dominique Perrault

Dominique Perrault, architecte urbaniste, et Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, ont remis en décembre 2016 leur rapport de mission sur l'avenir de l'île de la Cité à l'horizon 2040. Ils proposent pas moins de 35 hypothèses de projet pour redonner toute son attractivité au "cœur du cœur de Paris".

Projet de Dominique Perrault pour l'île de la Cité à Paris - © DPA-ADAGP
photo n° 1/6
Zoom sur l'image L'île de la Cité à Paris, revue par Dominique Perrault

Missionnés par le Président François Hollande il y a un an, Dominique Perrault et Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, ont remis, courant décembre 2016, leur rapport sur le devenir de l’île de la Cité à l’horizon 2040. Ils ont présenté pas moins de 35 propositions abordant "les enjeux urbains, culturels, touristiques et environnementaux auxquels doit répondre l’île de la Cité pour redevenir le cœur vivant de la capitale".

 

Vers une nouvelle ère dans l’histoire du lieu

Dans leur rapport, les deux hommes expriment leur volonté de redonner toute son attractivité au "cœur du cœur de Paris", aujourd'hui déserté par les citoyens et méconnu des touristes. Le projet urbain propose un travail d’ensemble faisant évoluer l’île aux monuments vers une île-monument. Il s’agirait notamment "de montrer au monde un visage toujours renouvelé de sa capitale". Ce projet global permettrait de franchir les obstacles techniques, juridiques et financiers, tout en développant des interventions architecturales respectueuses du patrimoine existant, reconnu au patrimoine mondial l’Unesco. Selon Dominique Perrault et Philippe Bélaval, il doit être interprété à plusieurs niveaux: politique, "par la transparence du projet vis-à-vis des citoyens"; architectural, "par l’établissement d’une méthodologie et d’un mode d’expression en mesure de dialoguer avec le patrimoine"; enfin, programmatique, "par la mise en relation des nouveaux usages que chaque projet pourra apporter sur l’île".

 

Une valorisation du patrimoine existant

Pour mener à bien le projet, les auteurs préconisent de mettre en cohérence les espaces publics existants en surface, tout en réaménageant les sous-sols. Ils proposent ainsi une révision des logiques spatiales et une transformation du schéma de mobilité. Parmi les mesures les plus emblématiques, on retrouve la requalification du parvis de Notre-Dame. Doté d’un plancher de verre, il dévoilerait la crypte et une série de nouveaux espaces en sous-sol, en lieu et place de l’actuel parking. Investir la Seine fait aussi partie de la proposition, notamment par l’installation de nouvelles plateformes flottantes sur le bras sud du fleuve pouvant accueillir une piscine, des cafés, des activités, etc. et par l’ouverture d’un embarcadère facilitant le transport fluvial des visiteurs. La place de Lutèce serait elle aussi réinventée: uniformisation du revêtement de sol, du mobilier urbain, de la signalétique et de la mise en lumière. Les institutions situées autour de la place seraient reliées par une nouvelle grande galerie souterraine. La circulation automobile serait interdite sur le pont de l’Archevêché, afin de rendre la rive sud aux piétons pour devenir un véritable belvédère ouvrant sur l’île Saint-Louis et l’hôtel de ville. Par ailleurs, le développement de traversées piétonnes au cœur des bâtiments institutionnels est suggéré, sous la forme de passages couverts. Une coupole en verre pourrait venir surplomber la cour principale de la préfecture de police.

 

"L’esquisse de projet […] démontre la possibilité de créer environ 100000 m2 sur l’Île –soit une valeur foncière nouvelle dépassant le milliard d’euros– sans transformation radicale de son paysage", indique les auteurs du rapport.  

 

Un développement en trois étapes

Dès février 2017, le projet sera présenté à la Conciergerie dans le cadre d’une exposition d'une durée de deux mois. La présentation sera suivie du lancement des premières études de programmation. L’accueil des Jeux olympiques en 2024 et de l’Exposition universelle en 2025 permettrait le développement d’une partie du projet: le réaménagement de l’espace public et des circulations en surface, ainsi que la diversification des activités. Puis, à l'horizon 2040, pourrait advenir le réaménagement complet des sous-sols, notamment celui du parvis de Notre-Dame.

 

  • Lieu: île de la Cité, Paris
  • Maîtrise d'œuvre: Dominique Perrault, architecte urbaniste; Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux
  • Programme: mission d’étude et d’orientation à l'horizon 2040
  • Calendrier: rapport remis en décembre 2016

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Lieux infinis, pavillon français pour la biennale internationale d'architecture de Venise 2018

Biennale de Venise 2018: les lieux infinis […]

23/02/2018

Le projet du futur pavillon français de la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise a été dévoilé le 22 février par les architectes de l'agence Encore Heureux. La conférence de presse s’est déroulée, une fois […]

Grand Palais, la Rue des Palais, simulation 2018

Une rue dans le Grand Palais

22/02/2018

L’agence LAN et François Chatillon vont restructurer le Grand Palais à Paris. La création d’une rue intérieure, la reconfiguration et l’optimisation des espaces disponibles (70 000 m2) doivent en faire d’ici 2023 l’un des hauts lieux […]

Trams du ciel. Atlas mondial des téléphériques et autres transports urbains à câble, Jean Robert Mazaud

L'urbanité vue d'en haut - Livre

23/01/2018

Si le dessous des villes est déjà largement investi comme espace de transit et de services, le dessus fait également l’objet de nombreuses appropriations. La création de chemins dans les airs est en passe de devenir une utopie concrète, ce que montre ce […]

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invitée de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus