L'île de la Cité à Paris, revue par Dominique Perrault

Dominique Perrault, architecte urbaniste, et Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, ont remis en décembre 2016 leur rapport de mission sur l'avenir de l'île de la Cité à l'horizon 2040. Ils proposent pas moins de 35 hypothèses de projet pour redonner toute son attractivité au "cœur du cœur de Paris".

Projet de Dominique Perrault pour l'île de la Cité à Paris - © DPA-ADAGP
photo n° 1/6
Zoom sur l'image L'île de la Cité à Paris, revue par Dominique Perrault

Missionnés par le Président François Hollande il y a un an, Dominique Perrault et Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, ont remis, courant décembre 2016, leur rapport sur le devenir de l’île de la Cité à l’horizon 2040. Ils ont présenté pas moins de 35 propositions abordant "les enjeux urbains, culturels, touristiques et environnementaux auxquels doit répondre l’île de la Cité pour redevenir le cœur vivant de la capitale".

 

Vers une nouvelle ère dans l’histoire du lieu

Dans leur rapport, les deux hommes expriment leur volonté de redonner toute son attractivité au "cœur du cœur de Paris", aujourd'hui déserté par les citoyens et méconnu des touristes. Le projet urbain propose un travail d’ensemble faisant évoluer l’île aux monuments vers une île-monument. Il s’agirait notamment "de montrer au monde un visage toujours renouvelé de sa capitale". Ce projet global permettrait de franchir les obstacles techniques, juridiques et financiers, tout en développant des interventions architecturales respectueuses du patrimoine existant, reconnu au patrimoine mondial l’Unesco. Selon Dominique Perrault et Philippe Bélaval, il doit être interprété à plusieurs niveaux: politique, "par la transparence du projet vis-à-vis des citoyens"; architectural, "par l’établissement d’une méthodologie et d’un mode d’expression en mesure de dialoguer avec le patrimoine"; enfin, programmatique, "par la mise en relation des nouveaux usages que chaque projet pourra apporter sur l’île".

 

Une valorisation du patrimoine existant

Pour mener à bien le projet, les auteurs préconisent de mettre en cohérence les espaces publics existants en surface, tout en réaménageant les sous-sols. Ils proposent ainsi une révision des logiques spatiales et une transformation du schéma de mobilité. Parmi les mesures les plus emblématiques, on retrouve la requalification du parvis de Notre-Dame. Doté d’un plancher de verre, il dévoilerait la crypte et une série de nouveaux espaces en sous-sol, en lieu et place de l’actuel parking. Investir la Seine fait aussi partie de la proposition, notamment par l’installation de nouvelles plateformes flottantes sur le bras sud du fleuve pouvant accueillir une piscine, des cafés, des activités, etc. et par l’ouverture d’un embarcadère facilitant le transport fluvial des visiteurs. La place de Lutèce serait elle aussi réinventée: uniformisation du revêtement de sol, du mobilier urbain, de la signalétique et de la mise en lumière. Les institutions situées autour de la place seraient reliées par une nouvelle grande galerie souterraine. La circulation automobile serait interdite sur le pont de l’Archevêché, afin de rendre la rive sud aux piétons pour devenir un véritable belvédère ouvrant sur l’île Saint-Louis et l’hôtel de ville. Par ailleurs, le développement de traversées piétonnes au cœur des bâtiments institutionnels est suggéré, sous la forme de passages couverts. Une coupole en verre pourrait venir surplomber la cour principale de la préfecture de police.

 

"L’esquisse de projet […] démontre la possibilité de créer environ 100000 m2 sur l’Île –soit une valeur foncière nouvelle dépassant le milliard d’euros– sans transformation radicale de son paysage", indique les auteurs du rapport.  

 

Un développement en trois étapes

Dès février 2017, le projet sera présenté à la Conciergerie dans le cadre d’une exposition d'une durée de deux mois. La présentation sera suivie du lancement des premières études de programmation. L’accueil des Jeux olympiques en 2024 et de l’Exposition universelle en 2025 permettrait le développement d’une partie du projet: le réaménagement de l’espace public et des circulations en surface, ainsi que la diversification des activités. Puis, à l'horizon 2040, pourrait advenir le réaménagement complet des sous-sols, notamment celui du parvis de Notre-Dame.

 

  • Lieu: île de la Cité, Paris
  • Maîtrise d'œuvre: Dominique Perrault, architecte urbaniste; Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux
  • Programme: mission d’étude et d’orientation à l'horizon 2040
  • Calendrier: rapport remis en décembre 2016

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

1er prix PFE du Trophée béton Ecoles 2020 : Arthur DALLONI, Habiter un ouvrage d'art - Patrimoine en béton, matière à réflexion - Barrage de Vezins - Normandie. Sous la direction d’Alexandre Grutter, INSA Strasbourg

Les quatre lauréats du Trophée béton Écoles 2020

26/01/2021

300 Le Trophée béton Ecoles, organisé par l’association Bétocib, le Centre d’information sur le ciment et ses applications CIMbéton et l’Ecole française du béton, récompense chaque année depuis 2012 des jeunes talents des écoles d’architecture françaises, qui valorisent les qualités esthétiques, […]

1er prix Studio du Trophée béton Ecoles 2020 : Myriem RHMARI TLEMCANI, La Tour Dallée. Sous la direction d’Olivier Ottevaere, ENSA Paris Malaquais

La cérémonie du Trophée béton Ecoles, comme si […]

26/01/2021

300 Depuis 2012, le Trophée béton Ecoles récompense chaque année des étudiants des écoles d’architecture françaises qui valorisent les qualités esthétiques, environnementales et techniques du béton, dans deux catégories: Projet de fin d'études (jeunes diplômés) et Studio (étudiants des premier et second […]

L'architecte suisse Luigi Snozzi

Disparition de Luigi Snozzi, architecte de l'école […]

25/01/2021

300 Les médias suisses ont annoncé début janvier le décès de l’architecte Luigi Snozzi à l’âge de 88 ans, des suites du Covid-19. Il était avec Ivano Gianola, Livio Vacchini et Mario Botta, l’un des représentants de l’école du Tessin, apparue dans les années 1970 sur les rives des lacs de la Suisse […]

Café-vélo à Paris La Défense par MAARU + Atelier Nuage + Bleus Paillettes + Cyclofix

Des containers reconvertis en café-vélo à Paris La […]

22/01/2021

300 Un local éphémère de réparation de vélos vient d’ouvrir à la Défense, au pied de la Grande Arche, face à Nanterre. Réalisé par l'agence MAARU à partir d’anciens containers, il se distingue par l’ingéniosité de son aménagement intérieur avec un mobilier reconfigurable à l’envi. Cet espace de 60m² est […]

Ruines. Photographies de Josef Koudelka.

Voir l'antiquité selon Josef Koudelka - Livre

22/01/2021

300 C'est peut-être le plus beau livre d'architecture de l'année. A travers près de 200 photographies, il retrace l'ensemble du travail de Josef Koudelka réalisé sur les sites antiques du pourtour méditerranéen pendant plus de vingt ans ; des pérégrinations qui l'ont conduit du Sud de l'Europe jusqu'au […]

Abonnés AMC

Le siège du groupe Le Monde, Snøhetta (architectes mandataires) et SRA (architectes associés), Paris 13

Le vaisseau pixélisé du Monde par Snohetta et SRA […]

21/01/2021

300 Figure de proue du quartier Austerlitz Sud à Paris, le siège social du Groupe Le Monde a accueilli ses salariés (Le Monde, Télérama, Courrier International, La Vie, ainsi que l’Obs et Rue 89) dans un immeuble-pont de sept étages signé Snohetta et SRA architectes. De forme concave et d’une superficie […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital