L’innovation du bureau à Workspace Expo

Porte de Versailles à Paris, Workspace Expo proposait trois jours en immersion au cœur des aménagements du monde du travail, les 10, 11 et 12 avril. Ces rencontres internationales, dont la fréquentation a augmenté de 20% en dépit des grèves (et d'annulations de déplacements) présentaient cette année les outils d’un bureau agile.

Ilio, lampadaire d'Artemide - © Artemide
photo n° 1/15
Zoom sur l'image L’innovation du bureau à Workspace Expo

Rien d’étonnant à ce que le marché français soit une ouverture pour nombre de fabricants, compte tenu de la réalité du terrain. En effet en dehors des sociétés phares pour lesquelles l'image fait partie intégrante de la stratégie, et celles (parfois les mêmes) qui entendent fidéliser leurs salariés en leur assurant les moyens et les outils facilitant leur quotidien, le territoire est étonnamment encore conçu avec nombre de bureaux fermés ou de plateaux ouverts. Ce type de locaux peut être optimisé du point de vue du gain d'espace, mais est rarement au service de conditions de travail favorables au développement d'une quelconque activité; sonore, manquant de séparateurs visuels, figé, aride... A part, l’esprit du coworking a su créer un terreau fertile à l'innovation, ou plutôt « agile », selon l'expression qui s'est largement répandue après "flexible", dans la définition du nouvel espace de travail. "Agile" sous-tend l'idée que le bureau est capable de s'adapter à l'utilisateur. Alors, oui, la France est un marché prometteur.

Un jury de l'innovation

Ayant fait partie du jury de l’Innovation cette année, précisons que les horizons des appelés pour cette mission étaient divers: facility managers, journalistes, designers, aménageurs au sein d’un groupe, autant de visions qu’il aura fallu accorder. Sur les 180 exposants présent, 50 candidatures avaient été déposées, et le panel comptait assez peu de mobilier. 14 projets présélectionnés ont pu être présentés aux membres du jury et 4 innovations ont finalement été récompensées.

1er prix  - Application consultative

Le 1er prix salue la start-up française Newwork, qui a mis au point un réel outil participatif pour la mobilité de l'entreprise, en vue par exemple d'un nouvel aménagement. Il propose des sondages en temps réel ciblés, permettant de faire des choix après le vote de chacun des salariés consultés. Veut-on un billard ou un baby foot, un plateau de 6 ou de 12 personnes? Etc.

2e prix – Poubelle intelligente

Le 2e prix revient à une poubelle faisant face à l’écueil des systèmes de tri rencontrés en collectivité, où l’opération méduse souvent l’usager. SBS distribue R3D3, un dispositif technique de reconnaissance du déchet : il compacte les gobelet, cannettes et bouteille (pas le verre), à condition qu’ils soient vides. Si un distrait venait à y poser son téléphone, l’objet ne serait pas absorbé.

3e prix – Art dynamique

Il récompense une heureuse contamination de l'art dans l'entreprise. Renting Art, déploie l'art numérique en fournissant un écran et des œuvres, parfois interactives et en les protégeant, presque à la manière d'un galeriste. L'effet du ludique Digital Canvas saisit, tandis qu’un modèle économique est en train de naître.

Prix coup de cœur – Classement facilité

La mention coup de cœur revient à l'initiative familiale Novaclass, la seule évolution depuis des décennies sur le système de classement du papier ! Un usage fonctionnel, adaptable, permettra pour les 20 prochaines années de conserver des documents originaux et de les manipuler en toute simplicité, de la feuille unique au dossier plus volumineux.

 

 

En bonus : sélection réjouissante au fil des allées 

Le minimalisme éclairé du lampadaire tube Ilio aux couleurs pop, signé Ernesto Gismondi chez Atemide. Le très fonctionnel tabouret d’assise provisoire, hautement réglable Mickey, d’Arteck by Espace Cloison. L’élégance du bureau Blade constitué de seulement quatre pièces à monter, avec un détail de découpe de pieds au laser d’Alea. La lampe de table Circa signées Pablo Designs pour la collection Haworth. Le point restauration culinaire de bureau, l’astucieux et sobre Domomag de Bralco. La lampe de table sobre et pourtant très puissante Infinity, de Humanscale, récompensée d’un Red Dot Design pour un rendu homogène de la lumière. La série de suspensions contre les nuisances sonores Cylindric, de Colsound édition Humares. La moquette qui évoque les mousses des bois Human Connection pour garder le lien avec l’extérieur d’Interface. Le tabourte traité en siège confortable pour de longues durées Mastermind de Sedus. La famille de claustras acoustiques colorés Echojazz à suspendre, réalisée à partir de bouteilles PET, d’Atema.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Crèche multiaccueil et familiale, BFV Architectes, Paris (XXe)

Le réemploi s'affiche en façade, une crèche […]

20/10/2021

300 Le foncier disponible se faisant rare à Paris, la crèche est édifiée par BFV architectes au sein d'une parcelle grignotée sur un espace vert protégé (EVP) appartenant à une barre de logements sociaux de Paris Habitat, dans le XXe arrondissement. Le projet de crèche conçu par l'agence BFV compense la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k3_k1_3684074.jpg

La recherche en agence, une production de savoirs […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k4_k1_3684077.jpg

La recherche en agence (1/5) : alimenter le […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

PHOTO - 27054_1596044_k2_k1_3684109.jpg

La villa française de Gio Ponti s'ouvre au public

18/10/2021

300 Conçue pour la famille Bouilhet, alors propriétaire de la maison d'orfèvrerie Christofle, la villa L'Ange volant de Gio Ponti constitue un prototype parfait de casa all'italiana, pensée par l'architecte et designer autour de la notion de joie d'habiter, de théâtralité et de vide. Seule œuvre […]

Concours scolaire d’architecture, mars 1968.Coll. privée. R. Jost (élève ERA Strasbourg)

Remonter l'histoire de l'enseignement de […]

18/10/2021

300 Soutenu par le Comité d’histoire du ministère de la Culture et le service de l’architecture de la direction générale des patrimoines, le programme de recherche "Histoire de l'enseignement de l'architecture au XXe siècle" se clôture les jeudi 21 et vendredi 22 octobre 2021, par deux journées de […]

Habiter, ville et architecture, Jacques Lucan, Editions EPFL Press, 2021

Quand Jacques Lucan confronte le logement à […]

18/10/2021

300 De Jacques Lucan, on attend des ouvrages denses, précis et rigoureux, qui, tout en revêtant une dimension historique, restent en prise avec la façon contemporaine de faire de l'architecture, ici et maintenant. C'était le cas en 2015 avec son dernier opus, Précisions sur un état présent de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital