La Biennale de Venise célèbre les carrières de Rafael Moneo et de Lina Bo Bardi

La 17e Biennale d'architecture de Venise et son commissaire Hashim Sarkis distinguent cette année les carrières de l’architecte espagnol Rafael Moneo et, à titre posthume, de l’architecte italo-brésilienne Lina Bo Bardi. Ces deux Lions d’or seront célébrés le samedi 22 mai 2021, lors de la cérémonie d'inauguration.

Portrait de l'architecte Rafael Moneo - © Germán Saiz
photo n° 1/8
Zoom sur l'image La Biennale de Venise célèbre les carrières de Rafael Moneo et de Lina Bo Bardi

Articles Liés

Deux installations françaises à la 17e biennale de Venise

Lina Bo Bardi Icône des designers brésiliens

L’architecte espagnol Rafael Moneo a été choisi par le collège des directeurs de la Biennale de Venise, sur recommandation du commissaire de l’édition 2021, Hashim Sarkis, pour recevoir un Lion d’or honorant l’ensemble de son œuvre.
 
Hashim Sarkis salue sa longue et riche carrière, qui l’a amené à beaucoup apprendre de Venise, en participant notamment au projet d’habitat sur l’île de la Giudecca, en 1983, et en remportant le concours international pour le nouveau Palais du cinéma au Lido, en 1991.
 
Né en Espagne en 1937, diplômé en 1961, Rafael Moneo est architecte, enseignant, critique et théoricien de l’architecture. Il a reçu le Pritzker en 1996, le prix Mies van der Rohe en 2001 et le Praemium Imperiale en 2017. Parmi ses bâtiments les plus emblématiques, on peut citer le palais des congrès Kursaal de San Sebastian (1999), le musée d’Art roman de Mérida (1986), la gare d'Atocha à Madrid (1991), la fondation Miro à Palma de Majorque (1992), la cathédrale Notre-Dame-des-Anges à Los Angeles (2002), le Northwest Corner Building de l’université de Columbia à New York (2009) et l’extension du musée du Prado à Madrid (2009).
 
Dans les Giardini au pavillon du livre, une exposition hommage présentera une sélection de maquettes et d’images de ses réalisations, en lien avec le thème général de la Biennale «Comment vivrons-nous ensemble?».
 

Lion d’or spécial pour Lina Bo Bardi (1914-1992)

L'architecte, designer, scénographe, artiste et critique italo-brésilienne Lina Bo Bardi reçoit cette année, à titre posthume, un Lion d’or spécial pour l’ensemble de sa carrière. 
 
Née à Rome en 1914, diplômée d’architecture en 1939, elle codirige la revue Domus avec Carlo Pagani en 1944, puis fonde l’hebdomadaire A-Attualità Architettura, Abitazione, Arte avec Bruno Zevi. En 1947, elle s’installe au Brésil, où elle construira, entre autres, la casa de Vidro (1951), l’iconique musée d’art de Sao Paulo (1969) et le centre social SESC Pompéia (1977), mélangeant le rationalisme du mouvement moderne avec la culture populaire brésilienne.
 
Selon Hashim Sarkis, l’œuvre de Lina Bo Bardi correspond tout entière au thème de la 17e Biennale, «Comment vivrons-nous ensemble?», et incarne, dans des périodes difficiles de guerre et de conflit politique, une forme de persévérance de l’architecte, une capacité à rester créative, généreuse et optimiste à travers le temps. Ce Lion d’or correspond à la reconnaissance tardive de son illustre carrière, à cheval entre l’Italie et le Brésil.
 
Le précédent Lion d’or spécial à titre posthume pour l’ensemble de la carrière fut décerné en 2010 à l’architecte Kazuo Shinohara sur recommandation du commissaire Kazuyo Sejima.
 
 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Crèche multiaccueil et familiale, BFV Architectes, Paris (XXe)

Le réemploi s'affiche en façade, une crèche […]

20/10/2021

300 Le foncier disponible se faisant rare à Paris, la crèche est édifiée par BFV architectes au sein d'une parcelle grignotée sur un espace vert protégé (EVP) appartenant à une barre de logements sociaux de Paris Habitat, dans le XXe arrondissement. Le projet de crèche conçu par l'agence BFV compense la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k3_k1_3684074.jpg

La recherche en agence, une production de savoirs […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k4_k1_3684077.jpg

La recherche en agence (1/5) : alimenter le […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

PHOTO - 27054_1596044_k2_k1_3684109.jpg

La villa française de Gio Ponti s'ouvre au public

18/10/2021

300 Conçue pour la famille Bouilhet, alors propriétaire de la maison d'orfèvrerie Christofle, la villa L'Ange volant de Gio Ponti constitue un prototype parfait de casa all'italiana, pensée par l'architecte et designer autour de la notion de joie d'habiter, de théâtralité et de vide. Seule œuvre […]

Concours scolaire d’architecture, mars 1968.Coll. privée. R. Jost (élève ERA Strasbourg)

Remonter l'histoire de l'enseignement de […]

18/10/2021

300 Soutenu par le Comité d’histoire du ministère de la Culture et le service de l’architecture de la direction générale des patrimoines, le programme de recherche "Histoire de l'enseignement de l'architecture au XXe siècle" se clôture les jeudi 21 et vendredi 22 octobre 2021, par deux journées de […]

Habiter, ville et architecture, Jacques Lucan, Editions EPFL Press, 2021

Quand Jacques Lucan confronte le logement à […]

18/10/2021

300 De Jacques Lucan, on attend des ouvrages denses, précis et rigoureux, qui, tout en revêtant une dimension historique, restent en prise avec la façon contemporaine de faire de l'architecture, ici et maintenant. C'était le cas en 2015 avec son dernier opus, Précisions sur un état présent de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital