La pierre et son fort potentiel dans l'architecture contemporaine à découvrir au pavillon de l'Arsenal

Alors qu’au premier étage se tient encore « Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée » dirigée par Augustin Rosenstiehl, l'exposition « Pierre – Révéler la ressource, explorer le matériau » investit le dernier étage du pavillon de l'Arsenal, jusqu'au 2 décembre 2018. Commissaires scientifiques, les architectes Thibaut Barrault et Cyril Pressacco, et le photographe Giaime Meloni y démontrent tout le potentiel de ce matériau naturel dans la construction contemporaine du bassin parisien.

L'exposition Pierre au Pavillon de l'Arsenal - novembre 2018 - © Giaime Meloni
photo n° 1/5
Zoom sur l'image La pierre et son fort potentiel dans l'architecture contemporaine à découvrir au pavillon de l'Arsenal
L’épuisement annoncé des matières premières telles que le sable - composant indispensable du béton - invite à considérablement repenser les modes de construction contemporains. A l’heure où tous cherchent des matériaux innovants et économes, l’exposition « Pierre – Révéler la ressource, explorer le matériau », actuellement présentée au pavillon de l’Arsenal à Paris, nous rappelle les possibles d’une matière naturelle, trop souvent pensée comme désuète. La démonstration est d’autant plus vraie dans une ville comme Paris, au sol et à l’histoire calcaire considérable.

Un déjà-là matériel

Face aux enjeux climatiques actuels et à l’importance du bilan carbone des constructions, la pierre apparaît comme seule réponse locale, naturelle, fondée et éprouvée. A l’échelle francilienne, l’économie d’énergie liée à sa mise en oeuvre se conjugue avec la proximité des gisements, dont la disponibilité est démontrée par l’étude scientifique des quelques carrières du bassin géologique parisien encore productives en calcaire. Il ne faut en effet que peu de coupes pour transformer une roche en véritable matériau, qui, en seulement quelques heures, peut passer de la source à un chantier, tout en valorisant des savoir-faire locaux.

7 000 logements par an

D'après relevés, les volumes d’extraction de pierre de taille sont estimés à une moyenne de 63 000 m3 et un maximum de 92 000 m3 en blocs marchands par an pour l’ensemble des carrières étudiées sur la région francilienne. Si l’on considère que la réalisation d’un logement nécessite environ 10 m3 du matériau, il serait alors possible de produire 6 000 à 9 000 logements en pierre massive chaque année. Rapportée aux objectifs du Schéma directeur de la région Île-de-France, la filière pierre pourrait assurer environ 10% de la production annuelle de logements souhaitée jusqu’en 2030.

Vers une architecture engagée

Commissaires de l’exposition, les architectes Thibaut Barrault et Cyril Pressacco se sont déjà personnellement engagés dans la relecture de ce matériau ancestral. Leur immeuble de 17 logements sociaux rue Oberkampf à Paris, nommé au prix de l’Equerre d’argent 2018, est une véritable ode à la pierre massive. D'autres projets, livrés ou à venir, sont également présentés. A chaque fois, maquette, pièces graphiques et photographies témoignent de l'engagement des concepteurs, constructeurs et promoteurs des opérations. On y découvre notamment d’autres bâtiments de logements à Paris, rues Jean-Bart (VIe), Félix-Faure (XVe), des Cévennes (XVe) ou à Versailles. Mais aussi deux projets d'envergure prévus pour 2022 alliant le bois et le béton à la pierre de taille : un programme mixte au Triangle Eole-Evangile à Paris (XIXe) par l'agence parisienne TVK, ainsi que trois bâtiments de 12 étages à Rosny-sous-Bois (93) conçus par Vincent Lavergne et WOA.
 
Ouverte à tous, petits et grands, novices et professionnels, l'exposition « Pierre – Révéler la ressource, explorer le matériau » est à découvrir au pavillon de l'Arsenal jusqu'au 2 décembre 2018, en visite libre ou guidée, par les commissaires de l'événement, les samedis 24 novembre et 1er décembre à 17h.
 
  • Exposition «Pierre – Révéler la ressource, explorer le matériau»
    A découvrir au pavillon de l'Arsenal, à Paris
    Jusqu'au 2 décembre 2018
    Plus d'informations
  • Visites guidées les samedis 24 novembre et 1er décembre à 17h
    par Thibaut Barrault et Cyril Pressacco, commissaires scientifiques
    barraultpressacco.com

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Le pavillon de Junya Ishigami à la Serpentine Gallery de Londres, 2019

Le free space de Junya Ishigami installé à la […]

17/07/2019

C'est à l'architecte japonais Junya Ishigami que la très sélecte Serpentine Gallery a demandé de concevoir son pavillon éphémère, pour la saison 2019. La structure s'est installée dans les jardins de Kensington, à Londres en […]

Les entrepôts Point P à Paris, par Elisabeth Veit

En bord de Seine, les entrepôts Point P […]

16/07/2019

Alors que les bâtiments industriels sont bien souvent des volumes autarciques, le nouvel entrepôt que signe Elisabeth Veit à Paris démontre la possibilité d'ouverture de ce genre de programmes. En bord de Seine, à proximité du parc André […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus