La Soda - Centre sportif et culturel à Dieppe, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Le centre sportif et culturel Oscar-Niemeyer conçu par La Soda architectes à Dieppe (Seine-Maritime), fait partie des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2017.

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Première Œuvre, Centre sportif et culturel à Dieppe (Seine-Maritime), La Soda (architectes), Ville de Dieppe (maître d'ouvrage) - © Maxime Verret
photo n° 1/4
Zoom sur l'image La Soda - Centre sportif et culturel à Dieppe, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Articles Liés

Meka et Ciel - école primaire à Montgeron, nommée au prix de la Première Œuvre 2017

Atelier Rita - Centre d’hébergement d’urgence à Ivry-sur-Seine, lauréat du prix de la[...]

Hiru - Groupe scolaire à Moumour, nommé au prix de la Première Œuvre 2017

Aussi modeste soit le programme, les équipements publics réalisés dans les projets Anru doivent incarner le renouveau de tout un quartier. A l’entrée du grand ensemble du Val Druel, sur les hauteurs de Dieppe, entre les barres d’habitation et une zone commerciale, la parcelle du centre sportif et culturel Oscar-Niemeyer –auteur du masterplan du quartier– n’a pas grand-chose pour elle, si ce n’est un dénivelé de 3,80 m. Elle forme un balcon naturel qui, mis en scène, peu révéler la richesse paysagère, les terrains de pétanque arborés glissés dans la pente et la forêt voisine. La Soda s’est accrochée à ces qualités : la salle multiactivité développe ses 7 m de hauteur libre depuis le niveau de référence bas, puis s’ouvre à la vue sur ses trois côtés. Depuis le parking et les voies d’accès aux commerces, on voit les sportifs en action. Le regard peut même traverser le bâtiment. Les chemins piétonniers qui relient les parvis haut et bas désenclavent également le grand ensemble. Car le centre Oscar-Niemeyer est une petite topographie en soi : la salle de sport est accessible par le niveau bas, tandis qu’une salle polyvalente est desservie par le haut. Cette dernière a été ajoutée, afin de profiter du volume libre au-dessus des vestiaires. La sobriété de la construction est appuyée par le soin apporté à sa matérialité. La recherche d’une certaine élégance, voire d’une préciosité, fait souvent partie des pistes explorées dans les projets Anru. A ce propos, La Soda a misé sur l’articulation de matériaux bruts (béton banché, mélèze, briques creuses en cloison peintes en blanc). En témoigne la délicate oblique marquée par le béton pour guider vers l’entrée de la salle de sport. Ou le dessin de l’acrotère qui intègre un éclairage pour que, de nuit, les halos de lumière miment les plis d’un rideau de scène. Pour une fois, la fameuse "lanterne" souvent évoquée à propos de bâtiments rétroéclairés n’a rien d’anecdotique. 


  • Maîtrise d’ouvrage: ville de Dieppe
  • Maîtrise d’œuvre: La Soda, architectes; BEHN, BET structure; Echos, BET Fluides, HQE; OpcNormandie, OPC
  • Programme: équipement sportif et culturel, salle multiactivité de 300 m2, vestiaires et rangement, salle polyvalente de 150 m2
  • Surface: 750 m2 SP
  • Coût travaux: 1,29 M€ HT

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Sommaire

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus